lundi 5 décembre 2016

forçage génétique et guerres de territoires

Ce que l’on appelle « forçage génétique » (ou « gene drive » en anglais) occupe une place médiatique de plus en plus grande. Et pour cause : cette technique vise à générer chez une espèce particulière une modification génétique hégémonique par rapport aux autres individus non modifiés. Les organisations opposées à ce forçage génétique mettent en avant de nombreux arguments, dont la possible modification imprévisible et incontrôlable des écosystèmes, l’utilisation militaire de cette technique, la création de monopoles commerciaux. Et incontestablement, des questions éthiques se posent...


Le forçage génétique permet de contourner les lois de la reproduction naturelle sexuée : une modification génétique ne sera pas présente dans seulement une partie des descendants soumis à la sélection naturelle et/ou humaine mais l’objectif annoncé est de l’imposer durablement et de manière irréversible à toute la descendance comme le montre le schéma ci-dessous.

 Pour donner une idée de la puissance du forçage génétique, deux chercheurs ont estimé que « en théorie, si dix individus génétiquement modifiés et possédant une cassette d’ADN « gene drive » sont introduits dans une population naturelle de 100 000 individus, alors en moyenne plus de 99 % des individus seront porteurs de la cassette « gene drive » au bout de seulement 12-15 générations ».

 « jamais la lutte génétique ne sera la panacée ! C’est un fantasme. Et c’est dangereux de le faire miroiter. Au laboratoire, cela marche très bien car ce sont tous les mêmes moustiques. Mais les populations de moustiques auxquelles on va s’attaquer dans la nature sont extrêmement polymorphes, variables au niveau génétique ; ce qui leur confère un potentiel d’adaptation absolument fantastique. Et cela sera un écueil à la mise en application ».

 « de nombreuses recherches sont encore nécessaires pour comprendre les conséquences scientifiques, éthiques, réglementaires et sociales du largage de tels organismes », car les mécanismes du forçage génétique et son fonctionnement ne sont pas encore bien connus, « du niveau moléculaire au niveau de l’espèce et des écosystèmes ».

le forçage génétique est une véritable « bombe génétique lancée dans la course héréditaire, qui annihile la variabilité naturelle et met la main sur l’évolution des espèces »

Dans l’hypothèse ou le forçage génétique fonctionnerait effectivement, la dissémination dans l’environnement qui lui est inhérente a des implications géographiques pour ETC Group, qui peuvent en faire un « outil de contrôle de l’agriculture, de la sécurité alimentaire et des terres »

source et plus 

-------------------------------------------------






ça prend un sens cette folie de "forçage génétique".

un sens guerrier d'accaparements de territoires. on comprend mieux....

viennent indubitablement les guerres du manque.



 

2 commentaires:

  1. ceux qui veulent dominer le monde doivent y renoncer ils ne pourront pas tout simplement meme en continuant a massacrer des pays comme adolph ou en se servant des titis jihadhistes a lolo qui font du bon boulot ils ne font qu agraver les choses.a moins que ce soit ce qu ils recherchent

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Stratégie de la tension. Gouverner par le chaos. Diviser pour régner. Abattre une partie du troupeau.

      Supprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.