jeudi 29 décembre 2016

Attentat de Berlin : le Maroc avait alerté

Les services de renseignement allemands avaient été alertés par leurs homologues marocains dans deux courriers datés du 19 septembre et du 11 octobre sur un possible passage à l’acte du tunisien Anis Amri.
En effet, selon les informations de Mondafrique, les agents de la DST marocaine avaient identifié Anis Amri comme un « fervent supporter de l’Etat islamique ».
Anis Amri résidait de manière clandestine en Allemagne depuis quatorze mois et fréquentait à Dortmund deux dangereux adeptes de Daech: un russe refoulé par les autorités allemandes vers la Russie (dont Mondafrique possède la photo) et un Marocain dont le passeport a été confisqué par la police berlinoise, a-t-on également précisé. Source


-----je me permets à l'occasion de répéter que les russes et, dans une bien moindre mesure, (pour le moment) les chinois ont un gros souci intérieur avec leurs ressortissants islamistes radicalisés.

Un "russe" émerge enfin dans les informations tunisiennes. Il n'est pas seul. Jdcjdr.
Toute l'Eurasie est sous pression.

Il n'est pas impossible que l'EI :

1) s'atomise dans des pays ciblés ou 

2) se regroupe dans le centre Europe-Asie.

Cherchez les pipelines et les derniers gisements de gaz et de pétrole, les "ressources ultimes" et, pas loin, il y aura certainement une formation djihadiste.... 

Je tiens aussi à ajouter que lorsque le Maroc, la Tunisie ou l'Algérie préviennent l'Europe, car ce n'est pas la première fois, il semblerait que cela soit inutile. 

Pourquoi ?  

A surveiller de très prêt la région de l'Azerbadjian selon ma boule de cristal....
C'est chaud source