mercredi 14 décembre 2016

Agriculteurs : revenus en chute de 26%


Globalement, l’Insee estime que la valeur de la production de la « Ferme France » devrait atteindre 69 milliards d’euros en 2016. Un chiffre en retrait de 6,9 %. Le recul étant dû à une baisse des volumes de 6,1 % et à une érosion des prix de 0,8 %.

Source



Preuve de la crise qui secoue nombre d’agriculteurs, le revenu agricole moyen d’un exploitant français pourrait chuter de 26 % en 2016, selon les estimations publiées par l’Insee mardi 13 décembre. Certes, ce chiffre sera corrigé au fil des mois, mais il donne la tendance. Il y a un an, l’Insee prévoyait une hausse du revenu des agriculteurs de 8,8 % en 2015. Ce chiffre avait provoqué un tollé des syndicats agricoles, ces derniers expliquant qu’il ne reflétait pas la réalité du terrain

12 commentaires:

  1. Ne nous inquiétons pas "ils" s'occupent de tout :

    http://reinformation.tv/test-trois-ans-fardeau-societe-jallais-63556-2/

    Bientôt les futurs agriculteurs seront euthanasiés directement, plus de problème !!

    RépondreSupprimer
  2. http://www.wendy-leblog.com/2016/12/un-chien-la-tete-de-william-saurin.html

    La suite mais certainement pas la fin :

    https://francais.rt.com/economie/30609-comptes-truques-william-saurin-justice-corruption-emplois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, bref, elle a laissé la caisse .... Vide à son chien !!!! :))

      Supprimer
    2. Va être content son chien !!

      Supprimer
    3. Les salariés rongent leurs freins il rongera un vieil os.

      Supprimer
  3. Nous dépendons tous de ce que produisent les agriculteurs. Ils sont au tout début de la chaine de production de nourriture, ils devraient être capable de faire des prix qui leurs permettent de vivre très très confortablement. Surtout quand leur production est saine et noble.
    Mais un bug fait qu'ils sont en fait tout au bout de la chaine de rétribution, la variable d'ajustement et de compression.
    Et les français ne sont pas assez motivé pour rétablir la justice envers ceux dont ils dépendent. Je lis que la production a baissée cette année. L'injustice a été décrite dans un livre que tout le monde peut lire, j'en met un résumé dans le commentaire ci-dessous :

    RépondreSupprimer
  4. « Omerta sur la viande » :
    « L’agriculteur s’est fait déposséder par l’industriel »
    Pierre Hinard, éleveur, ingénieur agronome, a travaillé dans un abattoir en Loire-Atlantique dénonce la mainmise de la distribution sur les prix, qui selon lui, étrangle les éleveurs. (Livre sorti le 13 novembre 2014)
    Il explique notamment que le mécanisme des promotions, décidées par les distributeurs, poussent les industriels à faire pression sur les achats hebdomadaires pour abaisser les prix. Ce qui finalement retombe sur l’éleveur. « Ce n’est plus l’éleveur qui fixe le prix, c’est l’industriel. Il y a 40 ans, c’était l’inverse. Mon grand-père, quand il vendait son beurre au marché ou sa vache sur la foire aux bestiaux, c’est lui qui fixait le prix », se souvient-il.

    Aujourd’hui, quand l’animal monte dans le camion de l’abatteur, l’éleveur ne sait pas quel prix il en touchera.
    Et il accuse la grande distribution de faire une telle pression sur les prix pour parvenir à des promotions sans qu’il lui en coûte trop, qu’un système de punition se met en place à l’encontre des agriculteurs qui refusent de jouer le jeu : « Les négociations sont d’une violence incroyable. Ils sont capables de boycotter un marchand de bestiaux qui a trop résisté sur le prix et de ne pas lui prendre d’animaux ou de lui en prendre deux fois moins pendant deux ou trois semaines ».
    « C’est une crise profonde », diagnostique-t-il. « C’est le système productiviste ultra-libéral qu’on a imposé qui est en crise ». Et il appelle à un nouveau pacte entre consommateur et l’éleveur pour ramener la valeur ajoutée vers ce dernier. Il plaide pour la mise en place de circuits courts, comme lui-même l’a fait : « Les consommateurs découvrent que finalement ils n’achètent pas leur viande plus cher que dans un linéaire de grande surface mais avec une qualité qui n’a rien à voir ».
    http://www.franceinfo.fr/actu/economie/article/l-agriculteur-s-est-fait-deposseder-par-l-industriel-pierre-hinard-709087

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi le libéralisme et le vivant... Ne font pas bon ménage intensivement....

      Supprimer
    2. Wendy , cette remarque de ta part me désole . Vivant en Alogenie comme tu le dis souvent ( et faudrait le prouver )et comme souvent tu donne à tous de bon conseils de se retirer à la campagne , tu viens nous parler de liberalisme vs le vivant .Il n'y a pas d'autre choix que de revenir à ses racines ( le vivant ). Tant pis pour les crédules qui " sont montés à paris pour prendre de l'argent " et de surcroit on enterrés leurs anciens avant l'heure .C'est vraiment un e attitude de m... que de tenir des propos comme les tiens . Toi je sais que tu as une solution de repli dans ta raz campagne . Sauf que tu te ch.. dessus d'y revenir , parce que coupé de la réalité des campagnes avec ton attitude et ton mode de vie à la parisienne tu ne va pas survivre plus de 2 mois . Crois moi .
      Ouvre donc un centre pour migrants désolés et affamés qui ont tous veçu la guerre et tous ca et tous ca .
      Parfois et même souvent tu est désolente avec ton discours bobo gauchiste à la con , me suis même dit que tu pourrais être un trol gouvernemental tant tes discours parfois sont " dirigés "
      Esperant me tromper sur ton compte , c'est toi qui tien la boutique , tu publie ou pas .

      Supprimer
    3. ????

      Ça fait longtemps que je n'avais pas reçu une bordée d'injures !

      :))

      Cela ne me gêne pas de publier pour la bonne raison que je ne me reconnais pas dans ce que tu dis...

      Sans rancune !

      Supprimer
  5. Le webbot refait parler de lui : après avoir prédit l'élection de trump, il annonce krach pour début 2017?
    mais ce webbot n'est pas d'une fiabilité à toute épreuve...

    https://www.youtube.com/watch?v=VoBRckWwN4g&feature=youtu.be

    Steph

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.