mercredi 30 novembre 2016

un incendie violent aux lisières de "la Ville Secrète".


à Gatlinburg, Tennessee, lieu de villégiature, un énorme incendie a détruit la ville, hier.
forçant 14.000 personnes à fuir et laissant 10.000 autres sans électricité. on dénombrait 3 morts et 14 blessés. environ 4000 touristes ont fui leurs hébergements.

le feu serait d'origine humaine, imputable à une "erreur" et se serait étendu poussé par des vents violents.

la ville qui ne vit que grâce au tourisme est en grande partie détruite. source et
seconde source





mais...l'histoire ne s’arrête (peut-être) pas là... à vol d'oiseau... nous trouvons le site de Oak Ridge


Gatlinburg to oak ridge, tn distance


L'installation a été créée à l'origine dans le cadre du Projet Manhattan en 1943, pendant la Seconde Guerre mondiale lorsque les politiques et les scientifiques américains s'effrayèrent de la possibilité par l'Allemagne nazie de développer rapidement des armes atomiques.
Le laboratoire et la ville d'Oak Ridge furent construits en moins d'un an dans une région isolée sur des fermes situées dans les montagnes de l'est du Tennessee. Oak Ridge devint une ville secrète sous le nom de Site X où sont venus s'installer 75 000 résidents en moins de deux ans.
« Cet endroit, choisi par le colonel James C. Marshall (en) et le colonel Kenneth Nichols en juin, plut beaucoup à Groves. Il correspondait à toutes les conditions nécessaires aux futures usines atomiques : situation isolée avec de l'énergie électrique, de l'eau en abondance, une population presque inexistante, un accès facile par la route et le rail, un climat très doux permettant de travailler au-dehors toute l'année. »
Oak Ridge fut le premier site choisi parmi ceux qui allaient devenir les organes « vitaux » du Projet Manhattan. C'est à Oak Ridge que fut bâti le cyclotron ainsi que les plus gros électro-aimants jamais vus à cette époque (pesant 3 000 à 10 000 tonnes), et que furent traitées chacune des centaines de bobines en argent pur contenaient entre 12 et 21 tonnes de métal. En parallèle, deux autres centres d'égale importance furent mis en service : Hanford, « la cité du plutonium », située à proximité de Richland, et où travaillèrent de nombreux Prix Nobel dont Enrico Fermi, et Los Alamos au Nouveau-Mexique, site d'assemblage de la bombe atomique que dirigeait le docteur Oppenheimer.

Le site d'Oak Ridge devait accueillir l'usine de diffusion gazeuse — désignée sous le code K-25 — où s'opérait la séparation des deux isotopes de l'uranium : U238 et U235 (celui utilisé dans le procédé de fission).

projet Manhattan, seconde source. PDF

 Depuis plusieurs années a été construit dans le plus grand secret à Oak Ridge une maquette des installations nucléaires iraniennes, dont le site nucléaire de Fordow, afin de modéliser les capacités de l'Iran à fabriquer une bombe atomique. La maquette est fabriquée avec des centrifugeuses et du matériel acquis lors du démantèlement du Programme nucléaire de la Libye.

 (suivez les liens .... vous tomberez sur Sarko....;)







Oak Ridge, "the secret city" source



..."le pacte faustien".



-------------------------

 un "accident incompréhensible" et bien mal venu...ça pourrait être pire....le feu pourrait toucher des sites d'enfouissement de déchets nucléaires... comme au Canada cet été...mais non, on nous l'aurait dit...



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.