dimanche 20 novembre 2016

Nucléaire et omelette



Trente ans après Tchernobyl, les champignons présentent toujours des doses de radioactivité. C'est ce que révèle une étude menée par la CRIIRAD (la commission de recherche et d'information indépendantes sur la radioactivité).
A l'automne dernier, des membres de la CRIIRAD et de la FRAPNA (la Fédération Rhône-Alpes pour la Nature et l'environnement) ont ramassé une quarantaine d'échantillons de champignons dans la région Rhône-Alpes.
Sur 38 échantillons, 36 comportent du césium 137. Moins qu'il y a trente ans, heureusement, mais tout de même... pour se donner une idée, deux champignons, s'ils avaient poussé au Japon n'auraient pas pu être importés en Europe. Les normes mises en place après la catastrophe de Fukushima interdisent la commercialisation d'aliments à plus de 100 becquerels par kilo frais. Aucun échantillon en revanche ne dépasse heureusement la norme appliquée depuis Tchernobyl (600 becquerels par kg).
Pour l'heure, le risque de développer un cancer en consommant des champignons occasionnellement est très minime. Mais l'Union Européenne a déjà tout prévu en cas de nouvelle catastrophe nucléaire, estime ironiquement les responsables de la CRIIRAD. Elle a revu à la hausse les normes pour autoriser la commercialisation et la consommation des aliments à 1.250 becquerels par kilo frais.
Source

 qui a cassé les œufs ? Rappel :
Autour de 8167 t d'aérosols de métaux lourds radioactifs hérités des essais atomiques et des guerres récentes à «l’uranium appauvri métallisé, insoluble et plus concentré que nature» (8000 t d'U238) flottent encore dans l'atmosphère de notre planète

Dans ce scénario insalubre chaque m3 d'air que nous respirons où que nous soyons et qui que nous soyons comporterait dans une couche d'atmosphère hypothétique de 25 km de haut environ 637,96 pgr de métaux lourds artificiels fragmentés en environ 829 millions de particules fines insolubles par m3d'U235, U238 et de Pu239


Aucun garde du corps ne protège les poumons. 

Toute falsification fondée sur les données objectives est la bienvenue.


1 commentaire:

  1. Et voilà, bientôt la centrale nucléaire aux champignons, BIO ?

    ORTHO

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.