mercredi 2 novembre 2016

Maroc : omerta

Une source en français.

 Sur les images vidéos et photos, les manifestants brandissaient le drapeau amazigh, comme pour défier le pouvoir central. Sur les réseaux sociaux et sur place, la mobilisation avait pris les couleurs bleu, vert, jaune, ornées du signe berbère (lettre Z en alphabet tifinagh). Avec un fort accent identitaire berbère et revendiquant l'héritage rebelle de la région, les marcheurs ont rendu hommage au «martyr Mouhcine» et crié leur rejet de la «hogra» (l'arbitraire en arabe) et leur indignation contre les «assassins». Source

Amazigh : les hommes libres. Berbérophones. Leur territoire :



Le déroulement des faits par le NYT




Spéciale dédicace aux délicieux retraités qui ont choisi le Maroc 9 mois sur 12 !

Tout était fait pour eux. Les assurances, les mutuelles, les facilités.

Ont-ils vécu avec les marocains ou simplement ont-ils profité du pays ?

Pourquoi sont-ils si peu à avoir choisi de vivre dans les campagnes ?
Parce qu'il n'y a pas assez d'eau ?

Si le Maroc tombe dans l'islamisme quid de l'Algérie ?

Merci les medias pour tant de discrétion !

Il y aurait peut être moins d'islamisme politique s'il y avait davantage de justice. Jdcjdr.





2 commentaires:

  1. Sans connaître l'histoire du Maroc, ce fait divers surexploité ressemble étrangement à l'histoire du marchand de légumes de sidi bou saïd qui a déclenché le printemps arabe sauf que cette fois ci, c'est le marchand de poisson. Avec du recul, il est désormais établi que ce sont les anglosionistes qui avec leurs ONG et leurs activistes ont mis le feu aux poudres pour déstabiliser la Tunisie. Donc question: qui s'active en coulisse pour déstabiliser le Maroc? Le démon Soros est-il encore dans les parages?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sorgos peut être et sns doute même

      Par contre, il faut aussi prendre en compte le désespoir des marocains comme celui de certains égyptiens ou tunisiens qui restent oubliés ..

      Sans ces injustices jamais Soros ou ses camarades ne pourraient instrumentaliser les divisions.

      Donc, certes, des puissances sont à l'œuvre mais le terreau de la révolte est là.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.