lundi 21 novembre 2016

Les bébés volés d'Angleterre

Source

Dans l'Angleterre d'aujourd'hui, les services sociaux confisquent, dès la maternité, des premiers bébés à leurs mères sous des prétextes invraisemblables : elles sont pauvres, malades, célibataires, un de leurs proches s’est suicidé, ou encore elles-mêmes ont passé leur enfance dans une famille d’accueil.
Loin de chercher à épauler ces familles fragilisées par les épreuves de la vie, les services sociaux les condamnent de la pire des façons qui soit. Le risque d’une supposée future maltraitance suffit. Pas besoin d’antécédent, de preuve ou d’enquête judiciaire. En quelques mois, les parents perdent tous leurs droits et voient leur progéniture partir à l’adoption.