mardi 29 novembre 2016

le Peak des minéraux


Les données montrent que la quantité de pétrole découverte au cours des dernières décennies est bien inférieure à la quantité qui est produite, une évaluation qui n'est pas modifiée par certaines découvertes récentes, très médiatisées et trop soulignées. source

La situation est à peu près la même avec la plupart des ressources minérales; Les rapports continuent à produire des chiffres rassurants : "des décennies de disponibilité, au moins".  

Mais le nombre de découvertes diminue, bien en deçà du taux de remplacement qui serait nécessaire pour maintenir la production en cours. (figure d'André Diederen)


le prix de toute marchandise est directement lié à son coût. Il coûte de l'argent pour produire quoi que ce soit et rien n'est produit qui ne puisse engendrer un profit quand il est vendu.  

Donc, dans le cas des minéraux, les coûts d'extraction continuent d'augmenter parce que, bien sûr, nous avons extrait les ressources les moins chères en premier. 

 À un moment donné, nous constaterons que nous ne pouvons plus nous permettre de payer ces coûts de production induits. Et quand quelque chose coûte plus cher que ce que vous pouvez vous permettre de payer, vous pouvez dire que vous en «manquez».

La tarte minérale se rétrécit. 





 Price of oil and economic activity in USA from Art Berman:
I surmise that costs of certain kinds of production do not allow much if any profit margin e.g. light tight oil - unless the cash return from sales is historically high. Technology can only reduce a certain amount the inherent costs. Recent N American sources are not like old Saudi Arabian onshore giant fields in their early days.


------------------------

la bonne nouvelle est pour "le climat" ! fini les mines et les forages ! youpi !

retour à l'âge de pierre ! super !