mardi 29 novembre 2016

Itali-x ?

L'Italie a la fièvre. Thermomètre de la confiance de la communauté financière internationale, le spread, le différentiel entre le taux d'intérêt des obligations d'état allemandes et italiennes, est passé de 115 points en août 2016 à plus de 180 points au cours des derniers jours.

 C'est la lecture politique d'une possible victoire du « non » qui a retenti comme une alarme dans les salles de marché : Matteo Renzi ayant clarifié qu'il n'entendait pas rester à son poste en cas de défaite, ce scrutin s'est transformé en un vote de confiance envers le chef du gouvernement. Si le « non » l'emporte, la péninsule replongerait alors dans l'instabilité politique, elle qui a déjà connu 67 gouvernements en 70 ans… Or le chaos politique ferait du Mouvement 5 étoiles (M5S) le favori des prochaines élections. Et la première initiative d'un gouvernement M5S serait d'induire… un référendum sur la permanence de la péninsule dans la zone euro...

 le référendum du 4 décembre constitue finalement un pari politique risqué dans un cadre économique déjà peu rassurant. source


quand aux banques italiennes....:



contagion trade: Deutsche Bank stocks hit by 's referendum woes.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.