mercredi 30 novembre 2016

histoires de femmes

Sur "ivg.gouv" on nie les possibles "complications et traumatismes liées à une IVG".

  
je ne sais pas quelles femmes ils interrogent mais l'avortement reste une blessure ouverte, voire un profond traumatisme, pour toutes celles avec qui j'en ai parlé.
avec parfois de lourdes conséquences psychologiques.

je précise  :
je continue à soutenir la loi Veil car nos grand-mères mourraient chez les faiseuses d'anges ou parfois souffraient de lésions irréversibles et que certaines femmes étaient dans une détresse et une solitude monstrueuses.


3 commentaires:

  1. IVG est un droit donné aux femmes et heureusement. (Je suis grand un féministe dans le meilleur sens du terme : j'aime les femmes!!!)

    Mais souvent les professionnels oublient que ce n'est pas un acte anodin.
    En plus de la démarche qui peut être ressenti très différemment et fortement par la femme, il y a l'acte en lui-même qui peut être très mal vécu et il y a surtout l'après. (nous on est un peu à côté de la plaque!)

    Et les médecins ont oublié l'après : " Au revoir Madame! Voilà c'est fait!"

    Ne pas oublier qu'au Salvador les femmes vont en prison (30 ans) pour homicide même si il s'agit d'une fausse couche!
    Et les médecins, dénoncent les femmes même lorsqu'il s'agit d'une fausse couche.....

    ça rejoint quelque part l'article sur la baisse de la fécondité (qui peut être aussi lié à un important stress.............tu m'étonnes!!)

    Marmotte

    RépondreSupprimer
  2. l'avortement est la pierre angulaire du génocide des européens il a très largement contribué a notre déclin démographique aux usa plus de mort blanc que naissance blanche . quand est il en Europe ? surement la même chose .

    n'oublions pas aussi que les avorteurs cache de nombreuse chose aux femmes qui avorte outre les procéder sordide

    l'avortement augmente les risques du cancers du sein, réduit la fertilité , provoque très souvent de grave depression cher les mères, augmente les risque de fausse couche sur le prochain enfant et j'en passe .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aux USA, il n'y a pas que les blancs qui sont avortés. Il y a eu 14 millions de petits afro-américains tués aussi. L'avortement est une forme de contraception semble-t-il.

      En France, il y a autant d'immigrés qui rentrent chaque année que de petits blancs avortés. C'est une des facettes du grand remplacement. Et que deviennent les fœtus ?

      Supprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.