jeudi 24 novembre 2016

dix millions de musulmans chinois privés de voyage

les habitants de la région chinoise du Xinjiang (nord-ouest), régulièrement touchée par des attentats, doivent désormais remettre leurs passeports à la police pour "inspection et contrôle", a indiqué jeudi un média officiel.
"Toute personne ayant besoin de son passeport devra faire une demande au poste de police", a déclaré sous couvert d'anonymat un policier de la préfecture d'Aksu au journal Global Times, ajoutant que la mesure était généralisée dans toute la région.
Le Xinjiang est notamment peuplé par plus de 10 millions de Ouïghours, majoritairement musulmans. De nombreux membres de cette ethnie se plaignent de discriminations sur le marché du travail et de restrictions visant leur pratique religieuse.
Une frange radicalisée de cette population est à l'origine d'attentats meurtriers commis dans la région et dans d'autres régions du pays.
 Un fonctionnaire du Xinjiang a indiqué au Global Times que la mesure visant les passeports a pour objectif de "maintenir l'ordre social" dans la région. source