mercredi 30 novembre 2016

ce féminisme fourre-tout (si je peux me permettre).

Pour Angela Davis, “la laïcité a été transformée en arme contre les musulmans”


Je n’accepte plus les choses que je ne peux pas changer, je change les choses que je ne peux pas accepter” déclarait Angela Davis, l’une des activistes les plus emblématiques du paysage américain.

 paraphrasant ainsi.... Saint François d'Assise et gagnant donc, de par le fait, une occasion de se taire ou de réviser ses classiques !...

 Mais que peut-on changer à la victoire de Donald Trump, à l’échec de la gauche et aux troubles de la société contemporaine ? Interrogée par Mediapart, l’icône anti-capitaliste de l’afro-féminisme l’affirme :

 “Nous avons sous-estimé l’attrait idéologique du racisme, de l’antisémitisme, de la misogynie et de la xénophobie. Douloureux constat que cette hégémonie de “la suprématie blanche pour l’ex-adhérente des Black Panthers, qui en profite pour pointer du doigt les incohérences du système bi-partisan de vote américain.

Pour cette représentante de la fierté noire, le féminisme consiste à “transformer la société“. Un appel révolutionnaire qui convient peu à la démocrate Hillary Clinton, à ses yeux “version étriquée” de cette lutte des sexes.

En point d’orgue, l’intellectuelle exprime son inquiétude quant à l’islamophobie, dont l’omniprésence se traduit jusqu’en France. Ce qu’elle déplore en étudiant notre situation politique ?
La manière dont la notion de laïcité a été transformée en une arme contre les musulmans et la confusion entre le terrorisme et l’Islam…malheureusement, tout cela me rappelle les méthodes de Donald Trump“. Plus qu’une analyse, un avertissement…

 source

 ------------------------------

non, mais, n'importe quoi ! un grand mélange de tout. un sac de revendications et surtout de postures idéologiques.

une pensée pêle-mêle, qui au final ne dit rien puisque tout est égal à tout.

non, la laïcité, inscrite dans notre constitution n'a pas à voir avec le féminisme et encore moins avec l'une ou l'autre des religions présente sur le territoire de notre nation.

les problèmes de "suprématie blanche" n'ont rien à voir avec le féminisme. désolée. et encore moins avec la France.

la suprématie blanche est un problème americano-us qui ne concerne qu'eux et qu'ils s'efforcent d'exporter.

les "suprémacistes blancs" en Europe, nous les nommons autrement. pour la bonne et simple raison que nous n'avons pas la même histoire avec les noirs.
nous n'avons pas les mêmes noirs, par ailleurs.

elle lutte soit pour la cause des femmes, soit pour la cause des noirs. le féminisme noir n'existe pas historiquement. c'est une "pose", un abus de langage.

en faisant ainsi elle discrédite la lutte de nos grand-mères pour le droit de vote, la lutte des noirs us pour l'égalité, la lutte des français laïcs pour imposer la séparation de l'église et de l'état.

on ne peut pas assembler des torchons et des serviettes pour faire un drap au KKK !

 Victoria's Secret. Paris. le 30.11.16.

19 commentaires:

  1. Depuis que la France doit lutter contre le racisme (qui n'existe pas en France, enfin c'est mon avis), on ne parle plus du tout de lutte des classes. Les riches s'accaparent toute la richesse mais personne ne dit rien, la lutte contre le racisme étant le seul et unique problème.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est tout à fait vrai ! Et à mon avis c'est pour ça...

      Supprimer
    2. Oui, tout à fait, la gauche est passée du social au sociétal (sous mitterand, ss-racisme et compagnie). Elle s'est convertie à l'orthodoxie économique libérale (pour ceux d'en haut lol). Elle repose sur sa clientèle de minorités : noirs, musulmans, femmes, lgbt. L’élection de Trump a montré que cela ne marche plus si bien. On verra en France en 2017...

      Supprimer
    3. Importation de fausses luttes pour le contexte historique français remplaçant la seule lutte réelle : la lutte des classes. cf Warren buffet sur l'existence de cette dernière.

      Supprimer
    4. Et les anciens cocos et autres finissent au FN en France ou chez Trump aux USA. Ca s'est déjà vu par le passé... ;)

      Supprimer
    5. En tant que Grec, que platonicien et qu'aristotélicien, je suis contre l'idée que la lutte des classes est 'la seule lutte réelle'.

      La lutte des classe est une des formes du 'diviser pour régner'.

      Un pays n'a prospère et civilisé que s'il a des élites florissantes. Et nous autres, Grecs, avons payé pour le savoir.

      Nos élites ont disparu quand Mehmet II a pris Constantinople.

      La pluspart sont mort les armes à la main comme l'empereur Constantin XI ou furent executés par les Turcs comme le duc Loukas Notaras, premier ministre.

      Ceux qui ont eu la chance de s'exiler en Italie ont été l'éteincelle de la renaissance.

      Les Grecs restant étaient paysans, marins, commercants, au mieux médecins. La langue littéraire a été oubliée, on ne parlait plus que le grec démotique (de la rue). Plus de littérature, plus de politiciens, plus de diplomates, plus de stratèges, plus de scientifiques, plus d'intellectuels, plus de banquiers. Seuls ont survécu les arlateurs car les Turcs sont des Terriens et avaient besoin d'eux. Ce sont d'ailleurs les armateurs qui ont commencé la guerre d'indépendence vers 1800.

      200 ans après la libération de la Grèce, les Grecs modernes restent l'ombre de ce que furent les Byzantins. Les seuls qui sont au top mondial, ce sont Onassis et Niarkos, des armateurs.

      Pour en revenir au prolétariat, il n'a jamais été autre chose qu'un pretexte pour prendre le pouvoir.

      La dictature du proletariat n'a jamais été existé, c'est un mirage pour cacher la dictature de Fidel Castro, Mao, Pol Pot, staline, Trotsky, Lenine et consors.

      La lutte sociale est une attitude de gouverné. Pas de gouvernant.

      Quiconque prétends arriver au pouvoir pour gouverner selon ces principes est un escroc. Et dès qu'il y arrive il est contraint à la trahison.

      Mais on ne trahit pas deux foix, pour continuer le mensonge on doit donc trouver de nouvelles victimes à représenter.

      Et comme en dehors des prolos les autres catégories sont des groupuscules, il faut marier la carpe et le lapin, le musulman et l'homo, la féministe et le hijab, la féministe blanche et le noir suprémaciste...
      En tous cas ce spectacle est désopilant, on se marre bien!
      Geocedille

      Supprimer
    6. Une éliste n'a pas tout une généalogie d'élites derrière lui et 200 ans de fontions trustèes par sa famille.

      Cela c'est le népotisme, passage du grand père à son fils et petit fils et FILLES (la paritè vous salue bien).

      ORTHO

      Supprimer
    7. J'ai peut-être exagéré en parlant de "seule lutte" effectivement. Je ne suis pas spécialement marxiste en plus, je ne recherche que la vérité et la connaissance. ^^

      Supprimer
    8. c'est fait pour...

      Supprimer
  2. Le '3rd way feminism' est une idéologie légitimant le discours politique en classant les gens par quatité de victimisation.

    Elles nomment ce classement 'intersectionalité' : Si tu fait partie de plusieurs groupe de 'victimes' tu as un core d'intersectionnalité plus élevé.

    Peu importe ce que tu penses, tu n'es légitime que si ton score d'intersectionalité' déoasse celui de ton interlocuteur.

    Peu impirte la cohérence de ton intersectionalité, si tu est une femme musulmane voilée tu as un score de féminisme intersectionaliste double même si l'islam est mysogine.

    Et évidemment avec ce type de représentation du monde on est assez loin du vieux principe égalitaire 'un Homme, une voix'.

    Résultat? Quand les élections US confrontent la réalité légale avec leur idéologie délirante, les endoctrinés de l'intercesctionalisme descendent dans la rue.

    Retour à la réalité.

    Geocedille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par ailleurs, le terme même de victime est un biais idéologique.

      Certaines de ces catégories décrivent des victimes réelles, lais restent ultra minoritaires, d'où la nécessité d'élargir le concept en incluant des 'victimes' par association ou des 'victimes' par ressenti.

      Exemples : Une relation quand la fille est saoule est un viol -> une relation sant consentement exprimé oralement sans ambiguité est un viol -> toute accusation de viol est un viol -> toute relation heterosexuelle est viol -> nous vivons dans une culture du viol.

      Cette course dans la folie n'est pas totalement irrationelle : Le nombre de victime reel de viol n'est pas une base politique bien large. Par contre si on ékargit ke concept de viol à toutes sortes de situations, y compris une relatiin hetero normale, on peut ratisser toutes les femmes frustrées par leur ex.

      Autre exemple : Tout noir est victime de l'esclavage. Tout blanc en est coupable.

      Peu importe si l'esclavage a été abolit par les blancs en premier, France en tête (14e siecle)
      Peu importe si ça fait un bail que le dernier esclave noir est mort.
      Politiquement, Obama symbolise le principe même de cette réduction à la mélanine. Et pourtant, les aïeux noirs d'Obama viennent du Kenya. Ils n'ont jamais été esclaves.
      Cela n'empêche qu'il est supposé représenter les descendants d'esclaves noir.

      La légitimité par association victimaire est d'autant plus étrange quand on s'interesse aux categories comme l'islam, les trans-genre ou les handicapés.
      L'islam n'est victime que de lui même.
      Les trans sont victime d'une indiférentiation sexuelle ou de problèmes d'identification par eux memes de leur genre.
      Les handicapés sont victimes de la nature.

      En fait le terme victime ici est galvaudé, car il n'y a pas de bourreau.

      Le terme correct est perdants.

      L'islam est un system incapable de s'émanciper de ses archaismes.
      Les trans sont, du point de vue darwinien, des echecs de l'évolution.
      Les handicapés ont tiré le mauvait numero dans la loteri biologique.

      La question qui se pose est : en quoi les perdants seraient plus qualifiés que les autres pour présider aux affaires de la cité.

      N'est il pas plus raisonnable de miser sur les gagnants?

      Geocedille

      Supprimer
    2. Tous le moyens seraient ils bons pour obtenir des résltats.
      si oui le management par la terreur avec groupes mafieux dans les grosses administrations et organisation est il donc légitime ?

      En tout premier : n'est apte à juger les siens sur les o uvrages que les hommes d emétiers.

      Excluez Métiers et compétnces et voilà le lieu et le monde où nous vivons.

      Technicien, qui restera technicien et ne sera jamais enseignant.

      Repétiteurs ceux qui passent un métier qu'il ne pratiquent pas et pour cause.

      Je crois que tout est dit , sans métiers, aucune base pour compendre ce qui est Bien, Beau et Bon, aucune, rien moins que rien.

      Le beau, le bien et le Bonn sont issus du COSMOS de l ORDRE, nous n'avons que les pignoufs qui vivent du chaos en ecrasant la chair humaine et proposant des fausses philosphies, bien ronflantes.

      ORTHO

      Supprimer
  3. Qui a demandé à Hollande de ne pas se représenter ?

    Il avait l'air tout déconfit lui qui avait repris son mode demie-portion-élection.

    Sarko-Juppé-Hollande...

    C'est déjà ça de fait de les voir gicler.

    Maintenant, il faut s'attendre à pire. ;)

    Bizarrement, contre tous sondages ridicules, je sens le Macron très fort en ce jour. Il faut avouer qu'il a certaines forces pour l'épauler... une force qui peut bourrer les urnes par exemple...

    RépondreSupprimer
  4. HS.

    https://www.youtube.com/watch?v=bsIykHP_D_U

    Dans la série lol + abrutissement de la société...

    RépondreSupprimer
  5. Gravé dans la roche (version goldofaf)
    https://www.youtube.com/watch?v=GSUR6pn607w

    2007... On en est où maintenant...

    Il s'est fait agresser au marteau alors qu'il avait abandonné toute activité militante...

    RépondreSupprimer
  6. Hors Subject !!!!!!!

    Kurious my boites mails sous yahoo inaccessibles.

    Surement arlett n'sa la femme de ménage.

    Cela devient dur de draguer la jeune mémé par internet...

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  7. Reconversion professionnelle difficile pour Sarko :
    https://www.youtube.com/watch?v=vwLYNOCtTJc

    RépondreSupprimer
  8. Sus aux pauvres!

    Le gominé a raison...

    RépondreSupprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.