samedi 12 novembre 2016

Bagdad-Paris ou la mort sans frontière

Des « frappes chirurgicales » aux aérosols radiotoxiques sans frontières.


  La ville de Bagdad s'étend sur 2688 km2 et compte plus de 5 millions d'habitants. Au cours de la seconde guerre du Golfe cette métropole a souffert le bombardement de 2453 tonnes d'uranium appauvri rien qu'avec la campagne aérienne et qui sait le double avec campagne terrestre. (Cf Fechino J-F., Bilan de mission, Organisation des Nations Unies, 2004.)  En moyenne la ville a ainsi subi avec ces seules attaques aériennes 912,6 kg d'UA par km2 (0,912 gr/m2) et 490,6 gr d'UA par habitant dont 294,36 gr respirables diffusés en aérosols. Au cours des « frappes chirurgicales » 1472 tonnes d'uranium appauvri (60% de l’inventaire) à un taux local de 294,36 gr de particules fines métalliques respirables par habitant ont en effet été là réduites en aérosols radioactifs ubiquitaires et sans frontières. 

(Le même air).



  Car si les frappes sont chirurgicales l'empoisonnement radiologique de l'air qui s'en suit avec la combustion irrémédiable des pénétrateurs à l'uranium est lui mondial.  On ne peut en effet impunément disperser en 11 jours dans les airs 10 fois plus d'atomes radioactifs que les essais atomiques atmosphériques de fission ne l'ont fait en 40 ans sans, au gré des vents mauvais, entrainer de contamination générale de l'atmosphère planétaire. (1472 tonnes/5E6 hab. = 294,4 gr/hab. de Bagdad. 1472 tonnes/7E9 hab. = 210 mg/hab. du monde.)

 Chaque gramme d’uranium qui « brûle » à l’impact se fragmente en effet en environ 1,3 milliard de milliards de particules fines (1,3E18) qui se disséminent en grand nombre dans l’atmosphère planétaire dont un peu plus de 77 milliards (5,88E-8%) ont ici un diamètre situé entre 0,5 et 2,5 micromètres.



  En 24 heures un adulte de la capitale irakienne dans une telle ambiance insalubre a fatalement inhalé 145,91 µgr de métaux lourds. En 11 jours de bombardements il en a absorbé 1,61 mgr (62,57 Bq) fragmenté en environ 2 millions de milliards de particules fines de métaux lourds toxiques ne serait-ce que du point de vue chimique, 513 mille desquelles ont un diamètre radioactif critique probable situé entre 0,5 micron (2,51E7 atomes, 3,88E-10 Bq) et 2,5 micron -taille maximale qui franchit la barrière pulmonaire et passe sans obstacles dans le circuit sanguin- (4,41E9 atomes, 6,81E-8 Bq).



  Entre ces deux dimensions, ces particules d’uranium et consorts sont suffisamment 
actives pour former à elle seules des points chauds dans les tissus cellulaires sans même 
avoir à attendre de coagulation à d’autres. Aux points chauds, les émissions radioactives 
alpha très énergétiques qu’elles engendrent tronçonnent de manière chronique l’Adn des cellules et stimulent par là les réparations mutantes fautives source notamment de cancer. La surmultiplication d’infimes points chauds dans l’organisme jointe à l’infernale longévité de ces agents radiotoxiques approche dangereusement la probabilité qu’une pathologie physiologique ou génétique surgisse de la certitude. Et ce d’autant plus que tous respirons non seulement bien d’autres bombardements « appauvris » mais également encore les « essais ».

Les armes à l’uranium sont des armes de dispersion massive de poisons inhalables de taille infime qui ont le monde pour champ de bataille


(Bonne Nuit les Petits)



Armes sans trêve radiologique ni contrainte spatiale et temporelle, ce sont des crimes multi-millénaires contre l’humanité. 

Pauvre Bagdad, pauvres soldats, pauvre monde.



-----




Si proche que certains ont déjà fait le voyage en Solex....! 

4 commentaires:

  1. salut wendy, quand je vois ton image avec cet itinéraire, je ne peux m empêcher de penser a la ligne de chemin de fer "berlin-bagdad".
    Une page de l'histoire comme de nombreuses autres qui sont toujours d'actualité.

    http://www.slate.fr/story/81311/si-lawrence-d%E2%80%99arabie-avait-ete-ecoute-ben-laden-aurait-il-existe

    Et bizarrement,quels pays sont sur cette route?Pourquoi enlever la crimée a la russie et son accès a la mer noire?
    Pierre hillard en parle déjà dans "la marche irrésistible du nouvel ordre mondial" (2007) tout est raconté sur les événements actuels et ceux a venir.
    Intéressant, je te conseille. MD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas faux ! Merci pour l'article très interressant.

      Le nouvel ordre mondial sans le pétrole arabe et avec un emisphère Nord irradié à du plomb dans l'aile...

      Supprimer
    2. ouai pas faux, MD

      Supprimer
  2. Berlin - Baku...

    aliphatique

    ORTHO

    RépondreSupprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.