lundi 24 octobre 2016

Vers la culture des laitues en salle de bains ?

Après nous avoir conseillé d'augmenter la production agricole de 70% la même ONU nous parle de sols bétonnés !
Quelle cohérence ? 

1) pas d'agriculture 
2) des villes formées par des camps de pauvres.
3) réservoirs humains de main d'œuvre à vil coût ! 

La cohérence c'est le profit.


Comme à Vancouver en 1976, puis Istanbul en 1996, le document part du constat que la croissance urbaine ne faiblit pas à l’échelle planétaire. « D’ici à 2050, lapopulation urbaine mondiale devrait presque doubler, faisant de l’urbanisation l’une des tendances les plus fortes du XXIe siècle », note la déclaration de Quito. Laplanète compte trois milliards d’urbains aujourd’hui, elle devrait en recenser six milliards à cette date, avec une expansion urbaine particulièrement significative dans l’hémisphère sud.
« Habitat III fait le constat que l’urbanisation n’a pas cessé, qu’au contraire elle continue d’augmenter et qu’elle est essentiellement pauvre », analyse Joao Sette Whitaker, secrétaire au logement de Sao Paulo, métropole de 11 millions d’habitants, dont 2 millions en situation de grande précarité. « La logique de l’urbanisation est une logique de production de privilèges, les politiques publiques ne peuvent aboutir qu’en se confrontant aux grands intérêts économiques », estime le professeur à l’université de Sao Paulo, rappelant les trois axes majeurs développés par l’équipe municipale : une offre de transports alternatifs à la voiture, un effort d’intégration de toutes les communautés dans la ville, une politique de logement social reposant sur l’accès aux services collectifs et sur des programmes de production massive d’habitatsocial.

« Droit à la ville » ( traduire bidon-ville ?) 

« Pour la première fois, la conférence Habitat parle de ville, délaissant le terme d’établissements humains, observe l’architecte et chercheuse indienne Mukta Naik. La communauté internationale reconnaît que le futur se construit dans les villes, mais de quelle vision de la ville s’agit-il ? » « A Delhi, on a développé un magnifique réseau de lignes de métro, par exemple, mais les voies publiques sont toujours mal pavées, et les pistes cyclables ne sont pas suffisantes en nombre alors que 60 % des actifs de Delhi marchent pour se rendre à leur travaildétaille l’experte du Centre for Policy Research. La ville est-elle un support de développement économique au profit des plus riches, ou ne doit-elle pas plutôt assurer des conditions de vie correctes à tous ses habitants ? »

Source et plus



Ce projet est de ....1982 ! Immeuble végétal abandonné car beaucoup trop.... Onéreux....Jdcjdr 




Source du graphique








 Vrai projet...



Projet réalisé à New-York.


De l'habitat ROM au pavillon individuel.


Source et beaucoup plus des images


Encore une source image






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.