mercredi 12 octobre 2016

Une société sans compassion et sans pitié

Depuis lundi 10 octobre et le dernier marché aux bestiaux de Rethel, un bœuf agonise dans la cour du foirail de la ville. L’animal de race prim’holstein se serait équasillé, autrement dit les muscles et les tendons de ses deux pattes arrière se seraient déchirés. Cette blessure immobilise le bovin. L’animal a été abandonné à cet endroit par l’un des exploitants.

Source

Rethel se situe dans les Ardennes.




Quand on en arrive là... Je crains le pire...

11 commentaires:

  1. bonjour Wendy

    une journaliste honnette ?

    https://www.youtube.com/watch?v=R87yEY_s2xk

    bonne soirée

    thierry

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une journaliste norme mâle....

      Supprimer
  2. C'est après le déluge que "Dieu" donne la permission aux hommes de se nourrir de viande, tout en avertissant qu'il "demandera des comptes pour le sang versé", nos sociétés si "évoluées" ne respectent plus rien à part l'argent; on massacre à Alep sous bannière "démocratique" ou "humanitaire", même les mots ne veulent plus rien dire; je suis d'accord avec toi, quand on en arrive là, il faut s'attendre au pire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le vocabulaire flou et donc faux car imprécis permet de parler des massacres en Syrie justement parce que massacre ne veut plus rien dire pour personne.

      Le langage steucture la pensée quand le langage est imprécis la pensée s'absente.

      Bien à toi, Pascale

      Supprimer
    2. bonjour

      c´est vrai massacre cela pourrait aussi bien signifier


      masser un arpent de terre...

      quand aux mots, ils sont indipensables á la bonne marche de notre pensée,Orwel explique cela tres bien
      dans son ouvrage dystopique 1984

      ps si vous le pouvez soyez polyglotte,cela donne plus de nuances á la langue que vous employer
      les scandinaves utilisent tres peu les métaphores
      ce qui me fut d´une aide précieuse dans certains articles que j´ai écrit dans leurs journaux
      maitriserl´anglais pour comprendre la langue canceli de l´´economie est pratique aussi...

      du coeur á lóuvrage á tous

      thierry

      Supprimer
  3. le guer mandchou


    salut a tous !

    en russie le siecle dernier , ils ont fait l experience a des parents de ne pas parler a des nouveaux nées et cela jusqu'a l age de 4 ans , resultat ; les gamins sont devenus des enfants loups irrecuperables dans nos normes socio-comportementals , vous remarquerez de nos jours avec l I-faune de google on expose des violes et des meurtres par des enfants genies de l informatique.

    RépondreSupprimer
  4. C'est assez incompréhensible car les animaux sont marqués et l'exploitant va se prendre une amende salée. Normalement on ramasse la bête et elle est rachetée pour l’équarrissage. C'est bizarre ta photo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'y a pas d'huile (euros) dans les rouages. Les gens se sentent sous payés (à raison) ...

      La chaîne des "responsabilités" (?) n'existe plus.

      On en arrive donc à des trucs comme ça comme à des trains qui déraillent....

      Supprimer
  5. rebonjour

    voila pourquoi,sarko,noland,hupé peuvent se presenter encore et toujours

    salut

    http://www.lesechos.fr/idees-debats/editos-analyses/0211356920527-comment-la-france-a-sabote-son-ecole-2032336.php

    Thierry

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.