mercredi 12 octobre 2016

Quand on apprend que le nucléaire français est américain depuis 1981 !


Centrale nucléaire de Paluel (76) : l'expertise américaine nécessaire après l'accident du générateur de vapeur

Comment extraire le générateur de vapeur de 450 tonnes du bâtiment réacteur ? Pour résoudre cette question, le groupe américain Westinghouse qui avait signé un accord de coopération technique avec Framatome est appelé
Source


Le 31 mars 2016, un générateur de vapeur (qui devait être déplacé) a chuté de 20 mètres. Le bâtiment réacteur numéro 2 de la centrale nucléaire de Paluel était à l'arrêt pour maintenance.

Il n'y a pas eu de blessé mais des agents ont été choqués. Cet accident continue à susciter beaucoup d'interrogations. Une expertise judiciaire a été ouverte.

Le réacteur 2 est maintenu à l'arrêt. Le générateur n'a pas encore pu être sorti du bâtiment. 

Le groupe américain Westinghouse, spécialisé dans la réalisation et la maintenance d'installations nucléaires doit être consulté. Les élus de Seine-Maritime qui siègent à la commission locale d'information l'ont appris.

Framatome avait signé en 1981 un accord de coopération technique avec ce groupe qui avait déposé la licence pour les réacteurs à eau pressuriséecomme ceux de Paluel.



Paluel (76) : les américains consultés au sujet du générateur qui a basculé

7 commentaires:

  1. Westinghouse est l'inventeur de la chaise électrique...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne savais pas !!!! Du coup ... On est morts !

      Interressant ! Merci Zwyn !

      Supprimer
    2. Ascenseurs pour l'échafaud ...

      Tout se tient :)

      Supprimer
  2. Nous sommes dans une sociéte post-industrielle où se developpe ce que j'appelles la multi-incompétence : Les systèmes d'aide à la prise de décision se généralisent, et on voit apparaitre des décideurs bidon remplaçant les veritables spécialistes. Du coup on promeut les gens pour des raisons idéologiques et non pour leurs compétances, comme nous l'a crûment expliqué Anne Lauvergeon qui ne voulait plus embaucher de mâles blancs chez Areva. Sauf que voilà, les écoles d'ingénieurs produisent statistiquement des mâles blancs. Soit on fait avec cette réalité soit on se prive des plus compétents. Et on assume les conséquences (Faillite, accidents, impasses technologiques)

    On double ce problème avec la sous traitance aussi bien du travail que des responssabilités et on obtien un cocktail explosif. Autant la multi-imcompétence fait sourire quand il s'agit de lire une carte quand le GPS n'a pas trouvé le bon chemin, autant dans le nucléaire, on n'est pas porté à sourire.

    Et pour avoir suivi des chantiers, ce peut dire qu'aujourd'hui, faire confiance à un sous traitant c'est se tirer une balle dans le pied. Normes non respectées, matériel choisis en dépit du bon sens pour minimiser le coût, règles sanitaire et de sécurité du chantier non respectées, dissimulation des poroblèmes, maquillage des malfaçons, personnel non qualifié, parfois non déclaré ou illégal, sans parler du matériel de contrefaçon en matériaux de mauvaise qualité importé de Chine, non fiable voire dangereux.

    A quoi il faut ajouter la folie réglementaire de l'UE et de la France qui impose des règles inadéquates à tout le monde pour répondre à des accidents très spécifiques. Un exemple : un gamin se tue en tombant dans une cage d'assenceur de hlm. Nouveau règlement pondu dans l'émotion : obligation d'éclairer en perlanence toutes les cages d'ascenseur. Y compris les cages grillagées qui sont éclairés par l'éclairege des cages d'escalier. Absurde.
    Et evidemment personne n'a calculé le gaspillage d'électricité que représente l'éclairage à perte de tous les puis d'ascenseur de France et de Navarre.

    Geocedille

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La multi incompétence ! C'est exactement cela !
      Je dirais même que notre sécurité est en danger via cette incompétence généralisée.

      Clairement : je dois traverser un viaduc en train pour rejoindre la gare la plus proche de mon lieu de naissance dans le Périgord.

      Qui entretient ce viaduc ? Personne je pense ou mal ou comme tu le dis si bien des "mal-traitants".

      Blabla car ou car Macron ?

      :)

      Supprimer
  3. L'énergie est un secteur clé, puisqu'il conditionne le développement de la société.

    La dérèglementation de ce secteur a donc de nombreuses conséquences qui interagissent entre elles : perte de compétence, risque de faillite économique, mais aussi de Black-Out électrique.

    Les contrôles en cours de 23 réacteurs nucléaires sur 58, que compte la France, pourraient provoquer un black out électrique lors de la pointe hivernale...
    NB : l'hiver me semble bien précoce en plus...et des météorologues annoncent un hiver plutot rigoureux (Canada et Europe), ce qui trancherait avec les deux précédents hivers.

    Steph

    RépondreSupprimer
  4. c'est un partenariat comme il existe beaucoup dans les domaines de pointe où l'expertise des quelques acteurs mondiaux est primordiale.
    Le nucléaire Français appartient à EDF-AREVA, meme si WH aide sur quelques sujets. La maintenance en condition opérationnelle est correctement assurée par AREVA, sur tout le parc (meme si AREVA fait appel à des concurrents pour certaine choses).
    AREVA aide WH sur le sol US aussi...

    Par contre, ce que le public sait moins, c'est que depuis plusieurs année nos centrales sont alimentées de moins en moins souvent avec du combustibles AREVA...la source principale est ROSATOM, bien meilleure qualité à prix réduit. La compétitivité d'AREVA en prend un coup.

    L'ordure

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.