lundi 24 octobre 2016

Migrants : "sans les mains"

Dans un des 60 bus au départ de la "jungle" de Calais, aujourd'hui. Direction Saint-Nazaire.

Bus quasi vide. Des housses sur les sièges et un masque pour l'accompagnateur.

Dans mon quartier et à Paris en général : Ni housse dans les transports, ni masque.

C'est qui les plus forts ?


(Et les dépistages de la Tuberculose ou autre maladie contagieuse ? C'est avant ou après l'arrivée à Trifouillis ?).

1 commentaire:

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.