mercredi 26 octobre 2016

Expulsions, réactions et conséquences

1) le fusil :

Ce mercredi matin au village de Langladure, sur la commune de Bussière-Dunoise (Creuse), un homme vivant seul, qui devait faire l'objet d'une expulsion locative, a ouvert le feu sur les gendarmes et l'huissier venus appliquer la procédure. Source

2) l'incendie :

Calais




3) la mort :

Au 25 octobre, 299e jour de l’année, au moins 323 personnes sans domicile fixe (SDF) étaient mortes dans la rue, selon le Collectif Les Morts de la Rue.
Source , Dans les faits, il y en aurait 10 fois plus. Soit 3000 environ. 

---- 

Les trois en même temps ?

7 commentaires:

  1. La collaboration, une tradition des préfêts.

    RépondreSupprimer
  2. "préfète" : quel barbarisme... La déchéance de la France jusque dans l'abaissement des mots.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Les "mots" qui ont du sens.
      Même le terme "mademoiselle" ne doit plus être employé dans les formulaires administratifs.
      Le 26 décembre 2012, le Conseil d'État valide la suppression du « Mademoiselle » dans les documents administratifs.
      (Fillon Bachelot et Consors...........la connerie est à tous les étages!! C'était urgent et teeeelllement utile!)

      Quant à l'article............que dire d'autre...........nous sommes encore dans le deux poids deux mesures.
      Les uns étant les oubliés, tandis que "les autres" fournissent aux divers acteurs(politiques, lobbies, journalistes.....) de quoi moudre leur grain pendant un bon bout de temps.

      Et pendant ce temps là, ils nous en...... bien profond en passant sous silence ENORMEMENT de choses (et vous ne savez pas le tiers du quart de ce qui est montré)

      "Les Autres": référence au film. Si ce n'est pas un grand film, il a au moins le mérite de nous interroger sur la vision de ces "Autres" qui peuvent même être dans nos rangs....nous tuer avec de nouveaux virus, nous affamer, provoquer des cataclysmes.....bref, la routine quoi!!

      MArmotte

      Supprimer
  3. c'est dingue tous ces gents prêt a mentir a la France entière .

    RépondreSupprimer
  4. quand les noirs se regroupent, les médias appellent cela une jungle...
    comme quoi, ils disent pas que des conneries...

    RépondreSupprimer
  5. Moi je serais préfet j'aurais démissionné depuis longtemps... ou me serais mis en détachement ou disponibilité.
    Ce doit être révulsant d'être obligé de collaborer aux basses besognes de ces collabos au "pouvoir" qui ont pour mission de détruire la France...

    RépondreSupprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.