vendredi 14 octobre 2016

Enceinte d'un mort.

la justice a pour la première fois accédé à la demande d’une Française qui souhaite voir exportés les gamètes de son mari en vue d’une insémination post-mortem.


En France, le code de la santé publique interdit l’insémination post-mortem et l’exportation des gamètes. Mais le juge administratif a estimé que « les circonstances très particulières que représentent pour la requérante le décès de son époux puis celui de leur enfant au terme de sa grossesse constituent, dans la présente affaire, une atteinte disproportionnée à son droit au respect de sa décision et de celle de son défunt époux de devenir parents », explique le communiqué de presse.

-----Que dire ? Hum....
Enceinte d'un mort...... Papa a toujours été mort....,,,,,,,,,,

"Circonstances exceptionnelles" "circonstances atténuantes".... ? 

Je ne sais que dire, en fait... Je ne veux pas blesser les personnes concernées mais je ne peux pas approuver....

Délicat.... 




5 commentaires:

  1. Dans le cas présent j'accepterais exceptionnellement. Mais ça ouvre la porte à nombre d'abus évidemment...

    Cette pratique couplée à l'hypergamie féminine mènerait les femmes à se faire inséminer par l'homme "le plus mieux" de la terre. Brad pitt. Sean Connerie. Choisissez selon la mode.

    De l'autre côté, les hommes pourraient utiliser les utérus artificiels pour se reproduire couplé à l'achat de robots féminins hyper réalistes (on y est presque, manque plus que de créer une intelligence artificielle aussi chiante qu'une femme, en bref lui apprendre à être irrationnelle et à n'écouter que ses sentiments et ses émotions).

    La question est ouverte. Qui disparaitra de la terre ? Les hommes ou les femmes ? Ou alors se créeront deux sociétés bien distinctes ? Ou alors une guerre sainte contre la technologie ? Ou alors les blancs disparaitront et serviront d'exemple à ne pas suivre...

    RépondreSupprimer
  2. La seule personne qui est oubliée dans cette histoire, c'est l'enfant!

    Que dire à cet enfant plus tard?
    Quelles séquelles,quelles incidences sur son avenir et son rapport à l'autre et à lui même?

    Je peux comprendre cet amour absolu qui vous pousse par delà la mort à vouloir un enfant de l'être aimé qui n'est plus....cela peut se comprendre et la décision en l'espèce en a sûrement tenu compte (un cas exceptionnel)...mais................. reste le cas de l'enfant et son devenir.

    Marmotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au final, quel est le taux de divorce en Occident ? Le nombre de pères qui dans les faits ne peuvent pas participer à l'éducation de leurs enfants ? Le nombre de pères dont l'image est détruite par la mère pour excuser ses propres faiblesses ?

      Rien qu'un exemple : un de mes voisins est tombé sur une "zigototte" bien dans son époque. Il y a perdu sa maison et ses enfants. Ces derniers ont repris contact avec lui après leurs majorités et se sont rendus compte que la mère était une menteuse. Entre temps le voisin a refait sa vie avec une femme bien. Tout ce qui brille n'est pas or. Et aussi les enfants sont souvent utilisés comme des objets. Et l'amour dans tout ça ? Un conte de fées...

      Supprimer
    2. L'AMOUR SUR TERRE N EXISTE PAS...

      Supprimer
  3. Si j'avais été une femme, tant-pis pour l'égoisme, eh bien, je me serais fait féconder de la sorte...

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.