mardi 18 octobre 2016

Calais : Retour à la vie sauvage



Elle aura vu le grand lion juste avant de devenir "grand reporter" à Issy les Moulineaux !

Si ça s'appelle la "Jungle" c'est qu'il y a une raison.

Je note que ces journalistes voulaient faire leur boulot. Ils ont pris des risques, c'est à leur honneur.
Je compatis. Tout en notant l'extraordinaire ignorance de beaucoup d'entre nous quand il s'agit de comprendre les effets de meute de gens qui n'ont plus rien à perdre.

La bienpensance finira par nous tuer. La propagande a les limites de la réalité.

-----

Un jour, il y a longtemps, à Tegucigalpa (Honduras) me prend l'envie de faire un petit tour de la ville la nuit.

Mon tour fut vraiment très très petit... :)

J'ai eu le temps d'ouvrir la porte, faire deux pas, apercevoir la petite meute avinée qui me regardait et de refaire en courant le chemin inverse.... :)

La police ne faisait pas de ronde la nuit à Tegucigalpa, pas folle !

C'est ainsi .... De la même façon je n'ai jamais trouvé personne pour m'accompagner à Peshawar...
:) 

9 commentaires:

  1. Ubertin de Casale18 octobre 2016 à 02:07

    Et pendant ce temps dans l'Allemagne de Fraulein Merkel
    http://www.atlantico.fr/pepites/allemagne-migrants-auraient-pris-controle-petite-ville-touristique-garmisch-partenkirchen-2852949.html

    Imaginez- la même chose en France. Je vous laisse juge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Ubertin !

      J'ai mis cette info sur ce blog hier.. Merci quand même !

      Supprimer
  2. Viol... viol... tout de suite les grands mots! En politiquement correct, ces migrants ont fait face à une urgence sexuelle impérieuse due à l'oppression coloniale et raciste des mâles blancs (qui sont toujours les coupables in fine puisque blancs et mâles.)

    Il s'agit tout au plus d'un malentendu culturel.

    "Mirants welcome at France 5!"

    RépondreSupprimer
  3. bienfait pour elle et j'espere que tout les trou de balle gauchiste qui vont visiter la jungle ils leurs arrivent pareille voila ce que c'est de favoriser l’invasion

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà ce que c'est de ne pas connaître les humains.

      Un comble pour ceux qui se disent humanistes.

      Supprimer
  4. ces racailles de journaliste d'état était surement encore la ba pour nous faire un énième reportage larmoyant et complaisant sur les pauvres migrant ! sa s'appelle un retour de boomerang .

    RépondreSupprimer
  5. Owen

    Je crois qu'un article sur un autre site parlait d'un reportage sur les mineurs dans la jungle. Les journalistes ont-ils cherché ou il ne faut pas ? Par exemple du coté des " Bacha Bazi "

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que c'est plus simple que ça.

      Une agression pour vol, sur des "faibles" non armés. Le "truc" normal.

      Dans la "jungle" c'est la loi du plus fort.

      Niveau sexualité j'imagine que "tout" est possible et que tout se fait.

      Pendant que nous fermons les yeux et que rien ne filtre.

      Les mafias se forment. Mafias est un bien grand mot du reste. Mais il y a forcément des organisations pour tirer profit de tout,

      Supprimer
    2. Owen

      Il est déjà confirmé qu'un système de mafias/gangs/organisations est en place dans la jungle depuis un bon moment c'est vrai. Il y a quelques vidéos sur le sujet.

      C'est d'ailleurs eux entre autres, qui ont mis en place les commerces du camp et ils feront l'impossible pour éviter le démantèlement de cette zone.

      On peut même se dire que cette zone est extrêmement rentable au point de vouloir conserver les migrants dans le camp et ne pas avoir mis en place un sytème de passeurs "efficace" vers l'Angleterre, quand on voit le prix de cette prestation.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.