lundi 31 octobre 2016

Quand le NYT sait de quoi il parle

La cote de popularité de François Hollande n'est visiblement pas meilleure de l'autre côté l'Atlantique. Selon un journaliste du New York Times, le chef de l'Etat ferait même partie de la catégorie des "morts-vivants" en politique.D'après cet article sur la fin du quinquennat du chef de l'Etat, "les morts-vivants hantent depuis longtemps la politique française". 
Source



"NYT tu ferais mieux de balayer devant ta porte. Bizzzous."





Ce super fichier qui va bio-m'étriquer

Hier, au Journal officiel, le gouvernement a publié un décret instituant un fichier monstre commun aux passeports et aux cartes nationales d'identité. Destiné à faciliter établissement et renouvellement de ces titres, en plus de prévenir les fraudes, il va ingurgiter des centaines de millions de données puisées dans toute la population française.

Dans son cœur, évidemment l’état civil, mais aussi la couleur des yeux, la taille, l’adresse, la filiation des parents, l'image numérisée du visage et en principe des empreintes digitales de tous les Français. S’y ajouteront l'image numérisée de la signature du demandeur, l’adresse email et les coordonnées téléphoniques du demandeur qui passe par une procédure à distance, le code de connexion délivré par l'administration, etc.

D’autres données concerneront cette fois le titre : numéro, tarif du timbre, les traces d’une perte, d’un vol, d’une interdiction de sortie de territoire, la mention des justificatifs présentés pour la demande, outre les « Informations à caractère technique relatives à l'établissement du titre » ou encore « l'image numérisée des pièces du dossier de demande de titre ».

Sur le terrain administratif, qui peut accéder à ces traitements ? Évidemment, les services centraux du ministère de l’Intérieur chargés de l’application de la réglementation aux titres. Pourront également le consulter les préfectures, mais aussi les services du renseignement.
Il s’agit de ceux de la police nationale et de la gendarmerie nationale et des agents des nombreux services spécialisés du renseignement, dès lors qu’il s’agira de prévenir ou réprimer les « atteintes aux intérêts fondamentaux de la Nation » et les actes de terrorisme » (L222-1 du Code de la sécurité intérieure).
La direction centrale de la police judiciaire, en lien avec Interpol ou le système d’information Schengen, profitera du même sésame « à l'exclusion de l'image numérisée des empreintes digitales ».

 le gouvernement Valls a donc préféré instaurer une base unique, centralisée, « présentant davantage de risques au regard de la protection des droits et libertés ». Source

----- bien sur les gens honnêtes n'ont pas de souci à se faire ! 
À quand le grand hackage du siècle ! ?!? 




Obama, l'homme qui s'offrait

Vous souvenez-vous en 2008 quand la terre regardait l'élection d'un noir américain aux USA ?
Vous souvenez-vous de l'espoir suscité ?
Obama a séduit. Qu'a-t-il donné ?

Quelques vidéos d'un grand séducteur prix Nobel de la Paix pour des raisons qui m'échappent...










Compilation :





Il chantait.

Il dansait.






























Même le tango argentin.













Le même avant l'Actor Studio, l'épreuve des ans :




Au revoir...

je ne pense pas qu'il ait amélioré la vie des noirs américains, ni des africains, ni des hindous, ni des afghans, ni des syriens, ni de personne...
Et ça c'est grave pour tous ceux qui croyaient en lui...





Un ADN inconnu trouvé chez les aborigènes

Unidentified species flagged in Aboriginal Australian DNA


Mr Bohlender's findings are supported by an earlier study from the University of Cambridge which sequenced the genome of 83 Aboriginal Australians from the Pama-Nyungan-speaking language group, which covers 90 per cent of the continent, and 25 Highland Papuans.
It revealed Papuan and Aboriginal ancestors left Africa around 72,000 years ago and then split from the main group around 58,000 years ago.
They reached the supercontinent of 'Sahul' that originally united Tasmania, mainland Australia and New Guinea around 50,000 years ago, picking up the DNA of Neanderthals, Denisovans and another extinct hominin along the way.

---- un ADN d'un ancêtre hominidé disparu ... Pour les aborigènes d'Australie, les papous de Nouvelle Guinée et les habitants des îles du Pacifique. 

?   Source

Rappel : Hominidé de Denisova

[Ça doit être pour cela que les sapiens sapiens ont décimé avec tant d'ardeur les aborigènes.
C'est une lutte génétique inconsciente.]








Le rayonnement de la France en Afrique (et inversement)






L'occupation française, notamment, a été remarquablement amicale et confiante.

La Corée dans la rue

Source. La colère des coréens. Un éclairage

Dans les rues de la Corée, le peuple demande la démission de la présidente.
Quand on voit les raisons qu'il invoque et qu'on regarde par chez nous....

La dernière photo ? Un amalgame moment d'égarement.






Migrants : "coucou qui est là ?!"

Sur la vidéo ci-dessous une évacuation tendue ce matin des migrants du XIX° Arrondissement parisien.

La dernière partie de la vidéo représente des migrants expulsés de leur place de trottoir .....ils reposent leurs tentes 30 mètres plus loin. Défiant l'autorité. Et assumant leur volonté de rester là.

Les migrants de Calais "relogés", contre leur gré, quittent les hébergements provinciaux qui leur étaient offerts sans dire un mot. Une élégance..."Tu me vois, tu me vois plus". Source




Pourquoi avoir démantelé ce bidon-ville de Calais ? La France a oublié la Campa à la Courneuve ?
Ou le camp de Nanterre ?

Si on avait de la mémoire on se souviendrait des derniers occupants de ces deux bidon villes qui .... Ne voulaient pas en partir... Certes peu nombreux mais qui nous disaient clairement quelque chose de nous-mêmes.

"Non, j'irai pas dans tes HLM pourris de Sarcelles. Je ne veux pas que ma femme devienne dépressive et que mes gosses jouent dans les cages d'escalier".

Dans "bidon ville" il y a ville. Dans "camp" il y a camp.



Olé ! C'est parti ! 





;)

dimanche 30 octobre 2016

Migrants : Paris l'inévitable destination

Une vidéo du Pentagone datée de 2014, décrivant l'avenir des mégalopoles.


As the film unfolds, we’re bombarded with an apocalyptic list of ills endemic to this new urban environment: “criminal networks,” “substandard infrastructure,” “religious and ethnic tensions,” “impoverishment, slums,” “open landfills, over-burdened sewers,” and a “growing mass of unemployed.” The list, as long as it is grim, accompanies photos of garbage-choked streets, masked rock throwers, and riot cops battling protesters in the developing world. “Growth will magnify the increasing separation between rich and poor,” the narrator warns as the scene shifts to New York City.

Tout est (presque) modélisé. Depuis au moins deux ans !

Il y a 5 ans je passais devant le grand bidon-ville de Saint Denis et devant les petits de la porte d'Aubervilliers et de la porte de la Chapelle.

C'était des bidon-villes construits par les roms. Constructions éphémères mais remarquables d'intelligence architecturale qui cachaient une organisation sociale sévère.

J'ai toujours été facsinée par l'habileté des roms pour créer des villes et, donc, protéger les leurs.

Aujourd'hui il n'y a plus de bidon-ville, il y a des corps à même le sol dans les villes. Une autre occupation de l'espace. Un espace qui appartient à d'autres. Un squat sauvage et calme à la fois.

[Sur France 2, ils affirment 80 nouveaux migrants par jour juste à Paris, petit calcul : 365*80 = 29200.

Donc il y a bien 30.000 clandestins-migrants dans Paris. Sous évaluation, bien sur.]


3 photos de Paris en 1950-60.

La ville internationales des lunes de miel.




Les clandestins-migrants à Paris ne mendient pas comme les roms, ne nettoient pas les pare-brises à l'eau sale, ne vendent pas sur les marchés des pauvres les objets qu'ils trouvent dans les poubelles.

Ils occupent l'espace urbain.



Nous avons 3 territoires en France :

- les villes surpeuplées
- les territoires ruraux déserts
- les banlieues qui sont un entre-deux subi et rarement choisi.

(Banlieue définition : prendre le RER et descendre à Combs-la-Ville (77) ou à Yerres (77) ou à Sarcelles (95) ou Cergy (95). Des territoires dans lesquels la voiture reste obligatoire. L'habitat est mixte, pavillons et cités avec peu de porosité entre classe moyenne et défavorisée).

Les banlieues sont l'héritage des années 1950-60 avec son exode rural massif et l'impossibilité pour les nouveaux arrivants à se loger dans les centres villes déjà trop onéreux. D'où le rêve du "pavillon" individuel, construit tel un story telling qui a permis l'émergence des centres commerciaux et favorisé l'achat de 2 voitures par famille.

Nos clandestins (oui, clandestins) tout naturellement occupent la ville de Paris. 15.000 personnes avouent les autorités "mise à l'abri" en 2015. Comprendre : sorties des tentes sous le Métro aérien et amenées en très grande banlieue c'est à dire à 20 km de la première station de RER.

48 h pour revenir. C'est tout. Pas plus. Le temps de prendre un repas et une douche.

On assiste à une invasion des centres villes par des populations africaines et afghanes.

Il n'y a pas encore de groupement d'intérêts parmi ces populations qui se déchirent entre elles pour des raisons importées ici, issues de leurs guerres ethniques sur d'autres continents.

Mais cela viendra. Il y aura un jour l'émergence d'une revendication commune. Et bien évidement un leader apparaîtra.

Prions qu'ils ne demandent pas à avoir un emploi ! ;)

Se posera rapidement le problème d'approvisionnement. Et le problème sanitaire.

Le logement ? .... Regarder la vidéo du Pentagone .... La ville se transforme déjà en bidon-ville...

Et nos banlieues ? Et les pavillons dans les cités ? Et ces populations dépendantes et de la voiture et de la maintenance des voies SNCF ?

Les territoires politiquement et économiquement préfabriqués dans les années 1950 disparaîtront-ils ?

Sortis de rien reviendront-ils au néant ? Je le pense.

Quant aux territoires ruraux, leurs habitants attendent l'ouverture de la chasse ou préparent le gibier.
C'est une question de saison.

;)

Une autre source us 2014 (occupation des territoires ruraux et urbains)



7.1 en Italie ou 6,6 ?



Une source

Ressenti à Rome.




samedi 29 octobre 2016

Pas faux !



---

USA : un point sondage-élections

Trump rattrape son retard dans les intentions de vote suite aux enquêtes du FBI sur les mails de Clinton.

(Ha, oui, ça pince !)

-"Mais Wendy, quelle Clinton ? Celle qui est morte à New-York ?"

Sondage du jour :



Rappel :

(Si tant est qu'un seul chiffre exposé soit vrai...)


Détente... Koike...














Migrants : accueil de..... saoudiens !

Mais ????

Sud-Ouest. 28/10/16 sur FDS

C'est quoi ça ?

Réfugiés politiques ? Vers un souci diplomatique avec l'AS ?

Le PIB/habitant est élevé dans ces contrées... Pas de bombes tombées du ciel....

Réfugiés économiques comme réfugiés de guerre, ça va être difficile à justifier.

Je n'aime pas ça. Il n'y a plus de pilote dans l'avion ?


Migrants : l'armée des ombres

Source

"Les français nous ont menti. Nous avons été envoyé au milieu de nulle part. Les animaux sont mieux traités que nous. Nous n'avons même pas de repas halal. L'hébergement est sale. Nous partageons des chambres et nous devons nettoyer nous-mêmes. Nous ferons tout pour rejoindre l'Angleterre. On nous avait promis de grandes maisons dans des grandes villes. Nous ne voulons pas vivre à la campagne. Les français sont racistes". 

-----

Paris Nord et Est se remplit de tous ces mécontents. Mais nous savions bien que proposer un hébergement dans le Lot était un non-sens.
Des migrants essentiellement jeunes et masculins perdus dans le Lot ?!

Tout est fermé à 21h (souvent 19h) dans le Lot ou la Dordogne (exemples). C'est ce qu'apprécient ceux qui ont choisi d'y vivre, le silence des arbres dans l'absence de voiture.

Qui a eu cette idée farfelue et .... Dangereuse de ruraliser le migrant ?

Donc, naturellement ils "remontent" vers Paris pour se perdre dans la masse.

Le plus gros camp de migrants sera donc, dans les jours (pour des semaines ?) à venir le 75.
Logique !

Encore aujourd'hui les migrants "déambulent" dans la capitale, rarement en groupe, rarement en meute, pas encore en bataillons.

Une armée des ombres se forme à ciel ouvert.

Ils savent défendre leurs intérêts.

Winter is coming.




Ceci, comme on dit, m'interpelle !

Comment ? La SNCF bloque le Paris-Toulouse-Espagne dans les deux sens pour le Week-end de la Toussaint ? Pour la première fois de son histoire ? Alors que beaucoup prennent cette ligne chaque année à ces mêmes dates pour aller porter des fleurs sur les tombes familiales....

Ça ne serait pas plutôt pour bloquer les passagers migrants potentiels....je ne sais pas....






C'est toujours Elizabeth qui détient le monde

Les guerres sont des guerres de territoires, toutes.

En terme de terres accaparées, euphémisme qui signifie volées, le RU se place en tête.

La Reine d'Angleterre, qui donne asile à la City, reste la souveraine incontestée de notre planète.

À lire en entier : "le grand marché aux terres".

Et comme elle est perfide mieux vaut s'en méfier si on veut manger.







Nucléaire au collège, "c'est cool !"

Chouette promotion de l'arme nucléaire dans un manuel d'Enseignement Morale et Civique. (Hachette Éducation 3eme) !!!!





Un Rappel parmi tant d'autres : 



vendredi 28 octobre 2016

Et vint le jour du chômage permanent.

les cols blancs menacés par la fin du travail

La raréfaction de l’emploi due aux avancées technologiques ne touche plus seulement les ouvriers. Et l’idée d’un revenu universel fait son retour, notamment pour compenser la perte d’activité.

Au début des années Obama, Andrew Stern, le président de l’Union internationale des employés de service (SEIU), était le syndicaliste le plus puissant des Etats-Unis. Sous sa direction, le SEIU était devenu le syndicat qui monte, le seul à gagner des adhérents dans un environnement en déclin. Avec ses 2 millions de membres, il avait déployé une force de mobilisation qui n’avait pas été pour rien dans la réélection de Barack Obama.
En 2010, après s’être consacré pendant trente-huit ans à la défense des employés de fast-food, des vigiles et des salariés du nettoyage, Andrew Stern a créé la surprise en quittant le syndicalisme. 

A quoi sert de défendre l’emploi quand c’est la nature du travail elle-même qui est en jeu ? 

« Les bons emplois disparaissaient, explique-t-il, interrogé à San Francisco. Et je n’avais pas de réponse»
Pendant trois ans, il a mené l’enquête sur ce qu’il appelle les « Etats-Unis de l’anxiété ». Il en est revenu avec un livre (Raising the Floor : How a Universal Basic Income Can Renew Our Economy and Rebuild the American Dream, Public Affairs, non traduit) et une mise en garde. 

Tout comme les armées ou les entreprises pré­parent des plans d’urgence pour parer aux éventuelles crises, les Etats-Unis doivent s’atteler à des scénarios catastrophes : « Faire des plans pour le jour où il n’y aura plus de travail. »
L’ancien syndicaliste se défend d’être un techno-sceptique. Mais c’est un « tsunami » qu’il voit arriver sur le marché du travail. 

Source


----- donc, maintenant, un jeu.

Classer les informations ci-dessous afin de construire un monde "soutenable" et, si possible, juste et cohérent.


L'inflation est repartie à la hausse aux USA et en Allemagne :















(Trump ?) 









Les pensions Seront impayées...?