vendredi 2 septembre 2016

Permaculture : 1570 € pour 1000 M2 !

Offert par "Steph" en commentaire, merci ! 

Pendant quatre ans, entre 2011 et 2015, les scientifiques ont étudié une petite parcelle de 1 000m2 seulement : 421m2 de serres, 233m2 d’agroforesterie (verger maraîcher) et un jardin mandala en spirales de 378m2.

...au terme de ses recherches, l’Inra a conclu que cette petite surface permettait de dégager un revenu mensuel net entre 900 et 1570€ !


« Ce revenu agricole apparait toutà fait acceptable, voire supérieur,au regard des référencescouramment admises enmaraîchage biologique diversifié. »

11 commentaires:

  1. INRA, ce sont les gars qui retrouvent dans la garrigue des plants hybrides qu'ils n'ont pas sut créer ?

    Genre la Garrigette ?

    l'INRA parle de revenu, c'est à dire pour EUX de production.
    Les fonctionnaires, tous ignrent qu'en travaillant pour produire pour soi, on ne s'enrichit pas ON SURVIT EN TRAVAILLANT.

    Je connais un peu le monde de la production HORTICOLE, et aussi la permaculture, etc...

    Il faut vitr emettre UN GROS BÉ MOL.
    SURVIVRE EST UN ENJEU VITAL POUR CHACUN. PRODUIRE EN TRAVAILLANT 950 à 1200€ EN TRAVAILLANT, CELA PERMET JUSTE DE SURVIVRE.

    En plus, il ne faut pas voir les differents terrains, comme bons pour la culture.

    Il existe une science qui aurait dut changer de nom , LA PEDOLOGIE, la technique des sols.

    Un sol c'est de la terre minérale, un substrat humique ou matière végétale en décomposition et un élément calcium sous forme d'Hydroxide pour garder l'eau dans le sol, il faut des molécules de bases, les micro éléments de toutes sortes et des micro organismes...


    Si vous partez d'un terrain normal, il vous faudra outre la serre et le reste plus les semences que vous n'avez pas le droit de reproduire, il vous faudra entre 500 et 3000 € pour rendre le sol fertile.
    Je ne dis pas de la terre pour horticulteur, juste fertile.

    et c'est là où on voit l'escroquerie du systeme, en travaillant beaucoup en investissant beaucoup ( pour un gars au RSA, c'est juste pas possible) vous arrivez juste à produire dans le meilleur cas UN SMIC .

    Et pas de protéïnes ANIMALES, donc carences au bout du MIRAGE.
    Sans oublier que si vous faites cela vous serez PRODUCTEUR ET DEVREZ PAYER COTISATION MSA, RETRAITES MSA, COUVERTURE SOCIALE et divers trucs.

    ARRETONS DE FOURNIR DES ELMENTS TRONQUÉS.

    LA BUBA ou DEUTCH BANK VA LA LA FAILLITE ET NOUS ENTRAINERA AU FOND D UN GOUFFRE SI PROFOND QUE NOUS N'EN AVONS AUCUNE IDÉE.

    ENCORE 40 ANS A ESSAYER DE SURVIVRE , PENDANT QUE NOS CHEFS REGARDERONT LA DANSE DU VENTRE QUI APAISE ET RÉCONFORTE.


    ORTHO

    Egon VON GREYERZ banquier, peut vous donner son avis, et vous devriez le lire.

    Vous comprendrez peut être. cf golbroker

    Ne rêvons pas, horticulteur c'est 16 heures de boulot par jour et une excellente terre, très chère la terre pour horticulture.

    RépondreSupprimer
  2. Ma vue basse me joue des tours.
    Désolè pour les fautes.

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  3. Les Économistes et les banquiers n'ont pas sut éviter 40 ans de misère, et donc l'avis des gens de l INRA, qui est le suivant est à prendre avec d'infinies précautions.

    « Ce revenu agricole apparait toutà fait acceptable, voire supérieur,au regard des référencescouramment admises enmaraîchage biologique diversifié. »

    Si vous êtes allé lire mr egon von GREYERZ banuier à l'ancienne, lui les certificats de dépot d'or, il connait pas, il connait OR métal et Argent métal, le reste spoliation...
    Si vous avez lu ce monsieur, vous sauriez ceci, ce qui devient inévitable.

    Version très courte:
    L’effondrement des devises est déjà en cours, avec toutes les devises ayant perdu 97-99% de leur valeur, ces cent dernières années. Le 1-3% qui reste y passera dans les prochaines années, vu que les gouvernements imprimeront des quantités illimitées de monnaie. Mais pensez-y bien, car ce dernier 1-3%, pour nous, représente 100% en réalité, une destruction totale de la monnaie. Alors, tout l’argent que vous avez perdra entièrement sa valeur dans la phase d’hyperinflation à venir.


    L'Hyperinflation, ce n'est pas vous qui commandez, des matieres premieres vraiment peu chères, sont mises en vente, mais vos papier DETTE, ne valant plus rien, vous ne prourrez acheter ces denrées, car la monnaie n'a plus de valeur dans la réalité.

    Le café au comptoir à 40 000 000 000 de reichmark..ou 40 000 000 000 d'Euros, ce sera pareil.

    Quand chacun aura le minimum, personne ne pourra acheter oeufs et viandes...

    Lisez donc un peu des livres historiques sur 1914 et jusqu'à 1942, vous verrez que ce pays comptera 99% de gens dans la misère.

    Encore d eMr. Von GREYERZ, un banquier qui sait ce qu'Argent veut dire.


    Parlant de cet automne, tiens nous y sommes ...


    Cet automne, nous assisterons probablement au début de la phase d’hyperinflation de la crise de la dette souveraine. Normalement, l’hyperinflation frappe une économie très rapidement et de manière inattendue, et est la conséquence de l’effondrement d’une devise. L’hyperinflation n’est pas créée par une augmentation de la demande de biens et services.

    Le cours des événements dans un scénario hyperinflationniste peut être résumé ainsi :

    1. Déficits gouvernementaux chroniques

    2. Escalade rapide de l’émission de dette et de l’impression monétaire

    3. Obligations qui dégringolent et taux d’intérêt qui grimpent rapidement

    4. Effondrement de la devise

    Ce processus devient un cercle vicieux qui s’accélère très vite. Plus le gouvernement imprime de monnaie, plus la devise s’effondre, et plus la devise s’effondre, plus le gouvernement doit imprimer de monnaie. Une fois la spirale hyperinflationniste enclenchée, elle se nourrira d’elle-même, comme nous l’avons vu avec la République de Weimar, le Zimbabwe, l’Argentine et à d’autres endroits.


    ORTHO

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ortho
      Merci d'avoir soulevé un point essentiel, qui n' a en soi rien à voir avec cette étude mais que l'on ne peut absolument pas passer sous silence, celui de la fiscalité et, pour aller plus loin, de l'ensemble des charges qui pèsent sur la production. Tout comme vous, dans cette étude, il me manque, et c'est un facteur essentiel, un bilan et un compte de résultat sur 3 ans pour commencer à vraiment apprécier, au regard du volume d'heure travaillé, ce que le maraicher peut dégager comme revenu. Si je mets ce point de côté, et j'insiste, il n'en demeure pas moins essentiel, cette étude permet néanmoins de défricher d'autres voies, de donner du concret sur la partie production mais aussi, de " choquer" afin de bousculer le modèle actuel de production agricole. Un autre élément n'apparait pas, c'est la quantification des intrants. En effet, pour faire les buttes, de la matière organique est utilisée. Pour le compost, il en est de même. Je comprends qu'au départ, si le milieu n'est pas fertile, il faut amorcer une dynamique et donc, importer de la matière organique. Mais ensuite, sur une année de production, combien entre et combien sort ? Sommes nous sur un modèle vraiment vertueux qui permet de " régénérer " le milieu, sans autre intrant que la matière organique qui est produite sur place ? Il y a peu d'études, à ma connaissance dans ce domaine et c'est bien dommage car si on pouvait prouver " ce cercle vertueux", nous aurions une vraie clef à mettre en avant pour la régénération des sols. Après, on peut se dire que cela dégrade moins que l'agriculture industrielle mais, in fine, le sol sera dégradé alors qu'une grande partie de l'enjeu se situe dans l'aggradation. A suivre

      Supprimer
  4. Réponse à stephan rambourg.

    bonjour monsieur, êtes vous agriculteur ?

    Si oui, vous devez savoir que les fonctionnaires comptent comme REVENU, tout élément de production (ce sont des optimistes).

    Et EXCUSEZ .... un plant de Cardon en bordure d'un champ n'est pas un REVENU.
    Ce plant de cardon , sera un "revenu", QUAND il sera sorti de votre exploitation et que vous aurez touchè une contrepartie, qui modifiera votre comptabilité, en Positif si c'est possible.

    Il faut savoir cela et la traque des REVENU SDISSIMULES , des plants de fraisiers qui pousseraient naturellement sous des pommiers, seraient pour les fonctionnaires: UN REVENU SUPPLÉMENTAIRE ...

    Trop de règlements (le particulier n'est JAMAIS soumis aux règlement, A LA LOI SEULEMENT... mais il y aurait à dire. ) pas suffisamment de grammaire et mauvaise connaissance des définitions de base..


    Répondre à votre demande serait mobiliser un certain temps de ma part.

    Mais je comprends, regénérer les sols, faudrait demander à l INRA.
    Mais je vous réponds, et ce n'est pas une réponse à la fernand REYNAUD, il faut un certain temps.
    et c'est ce qui s'appellait JACHERE.

    La Jachere historique pas la jachere de bruxelles, d=terres laissées libres à la stérilisation, car aucune culture dessus.

    Régénérer la terre, il faut y cultiver et enfouir des matières fixant l'azote, légumineuses etc.
    c'est à dire d'un point de vue économique basique un ivestissement en temps et en argent.

    Il n'y a pas de cycle TYPIQUE, les situations de sols étant trop diverses.

    Il y a bien des problemes, et souvent ceux ci en amont, sont justes des probleme où la logique à été évité.
    On ne devient pas producteur quand on survit.

    Je n'élude pas votre question, il y a des spécialitès qui activent des composès aidant à la création de racines (Hormones, rhysomes) et nature et composition mécanique des sols.

    Juste pour dire ce qui est et fût, suivant une de mes idèes volèe, mais finalement pas comprise, LE TOGO en 1982 1985, fût capable d'assurer sa production de végétaux, premier pays d afrique à avoir été capable d'assurer son autonomie alimentaire, quand cela c'est sut, le TOGO fût envahi et eut d'autres problemes ...

    L'Idèe volè, m'a été volé, vous savez ce qu'il en est des gens qui pensent que les TOUBABS ne sont justes bon qu'a être escroquès.

    Cordialement.

    ORTHO

    Posez une question moins large ou plusieurs questions plus ciblées.

    RépondreSupprimer
  5. D'accord avec les commentaires précédents. Cette étude présente les choses de manière un peu tronquée tout de même.

    Tout d'abord il faut comprendre que la ferme du bec Hellouin, c'est une énorme somme investie à la base par quelqu'un qui connaissait les bonnes personnes. C'est un endroit où ils dispensent des formations. Je vois beaucoup ça comme du marketing sans enlever la qualité des techniques de permaculture.

    Sur les 1000 m² il y a 421 m² de serre. Vous vous rendez compte de la taille pour installer ça et le gérer ? Ils ont de l'eau. Le problème numéro 1, c'est l'eau. Au robinet, c'est hyper cher. Ensuite, mon petit doigt me dit qu'il y a beaucoup de travail donné par des stagiaires au quotidien ou à la mise en place.

    Cela dit, l'idée est bonne, j'applique quelque chose comme ça en permaculture depuis la quatrième année maintenant. Mais déjà pour avoir le terrain s'il est agricole, il faut une formation pour passer la SAFER. Les frais de notaire. Les savoir-faire. L'expérience. C'est passionnant mais se lancer là dedans sans savoir pourquoi c'est dangereux. 35h ? Oui, tous les deux jours. MSA et cie LOL.

    Faut considérer avoir un travail en plus de cette activité ou plus souvent comme je le vois, une femme qui a un travail. C'est un choix de vie, pas de survie.

    Le bon côté : de la bouffe bio à l'année, être en bonne santé et de la fierté. L'année prochaine, si tout se passe bien, je serai auto-suffisant, rien ne m'empêche de faire un peu de viande.

    C'est passionnant mais j'ai bien peur que pour le quidam moyen, présentée comme ça, cette étude soit un peu trop optimiste. Surtout quand on sait que l'agriculteur moyen crève même avec son pétrole.

    Reste tout de même que la permaculture c'est bien. Dans mon coin, il n'y a que mon terrain encore vert. Le reste est désert avec la sécheresse. Tout crève. On se moque moins maintenant, hein ? Les tracteurs ne font pas pleuvoir sur 150ha... ^^

    Avec toutes ces techniques, on pourrait installer une famille par hectare. Retour au 19ème siècle. Mais finalement, ce serait moins pire que le 21ème siècle pour beaucoup de gens... Le béton, les enrichisseurs, les pokémons... pff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour anonyme: tu écris "Pour avoir le terrain s'il est agricole, il faut une formation pour passer la SAFER".
      Donc il faut forcément avoir une formation pour acheter de la terre agricole ?
      Je me pose la question puisque je suis de moins en moins sur que je vais bénéficier d'une retraite suffisante.

      Steph

      Supprimer
    2. Mais, non, impecc la retraite. Ou demandez a Madelin...

      ORTHO

      Supprimer
  6. La Jachere des europolitocards, c'est des terres stèriles au bot de 3 ans.

    Du maïs dont les racines ne reçoivent que 2% de l'eau qui est aspergè dessus, et nappes phréatiques basses, naturlich.

    Une des réponse loyale à Mr S. Rambour est standardisation, et l autre serait PROPRIÉTÉ, ce qui est chez moi, est à moi, et ne constitue pas un revenu.

    ORTHO


    RépondreSupprimer
  7. Pour Monsieur stephan rambour

    les russes ont mis au point une tuyère permettant une poussée plus importante, pour leurs avions de chasse. cf sputniknews il y a peu

    Nos industriels Français de l'aéronautique, font le bonheur du marchè de l'emploi marocain.

    Et nous, ....., nous irions compter les petits pois chez les gens, qui ont encore un jardin potager.

    Si il faut choquer quelque chose, ce sont les gens qui parlent français, et ne comprennent.

    ORTHO

    Quoique, PERSO , je ne veux choquer personne.

    RépondreSupprimer
  8. JE RÉPONDS, à stephan Rambour et à CECI:

    Si je mets ce point de côté, et j'insiste, il n'en demeure pas moins essentiel, cette étude permet néanmoins de défricher d'autres voies, de donner du concret sur la partie production mais aussi, de " choquer" afin de bousculer le modèle actuel de production agricole.
    ____________________

    Il existe un autre modèle de production horticole, il faut: savoir faire, études de chimie, physique, agronomie, botanique,et de l'automatisation, etc ...++++ !.

    Perso, j'ai tenté plusieurs fois de finir mon parcours (voir énumération plus haut ) par Biologie Botanique, mais même si je fus acceptè.

    Le dossier de Financement n'est pas parvenu accepè.

    Donc OUI, c'est possible, cela fait entre autre 34 ans, que je tente le parcours.

    Passer un cap en production Horticole, mais pas seulement.

    Pas seulement, les russes, encore eux, ont maintenant un bon hybride de Blé pour les terres froides, c'est à dire en Sibérie, mais aussi suède, finlande etc.

    Tiens, la Sibérie à brûlè.
    Surement pour faire un glacis en cas de confrontation Martiale, mais vu que le russie se propose de multiplier sa production de Blè, qui sait ?

    Puzzle Multidimensionnel et en plus il manque 80% des pièces, et là c'est coton.

    Une nouvelle étape, c'est possible, et viendront les copieurs/colleurs et nous (Français, ben, oui, un français appauvri n'enrichit pas son pays.. ) serions encore une fois LES COCUS DE L OPÉRATION.

    Les retombées de l affaire TOGO manquent...


    ORTHO

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.