jeudi 8 septembre 2016

Eugénisme et atome

Dans le plus grand secret, le site nucléaire de Maïak, dans l’Oural, a produit du plutonium militaire avant de retraiter des déchets nucléaires. En 1957, un des plus grands accidents nucléaires jamais arrivés y a contaminé plus de 300.000 personnes.


Car, le 29 septembre 1957, c’est l’accident. Un conteneur de déchets radioactifs explose et contamine une zone de 23.000 km2.

La révélation arrivera vingt ans plus tard, en 1976, quand le biologiste Jaurès Medvedev, frère jumeau du dissident Roy Medvedev, publie Désastre nucléaire en Oural, traduit en France en 1988. Mais il faudra attendre encore 17 ans, sous Boris Eltsine, pour que l’accident soit officiellement reconnu par la loi de 1993, qui prévoit un dédommagement des victimes à condition qu’elles prouvent que leur maladie a un lien direct avec les radiations.









Des expériences ...Allemagne et Japon avant et après Hiroshima 

La rivière Tetcha, qui traverse le site et où furent déversés de grandes quantités de déchets liquides radioactifs jusqu’en 1957, est même considérée comme le cours d’eau le plus radiocontaminé au monde ainsi que le lac Karatchaï voisin, où furent stockés des déchets avant son assèchement, qui a libéré au passage des doses importantes de césium 37.

À Maïak, la chape de béton s’est depuis refermée. Plus aucune information ne filtre« Les scientifiques états-uniens et soviétiques communiquent par courriel ».

« Les taux de contamination de la zone sont tels qu’il faudrait évacuer les habitants sans tarder, explique Nadezda. Au lieu de cela, on continue à construire des routes pour apporter toujours davantage de déchets à retraiter. Certains habitants refusent de s’en aller et, quand ils sont relogés, c’est à quelques kilomètres seulement de la Tetcha. »
----

Rappel, étendue du problème et précisions reçu par mail :

Occupés à 53,5% par la terre ferme, les parallèles 70-30 de l'hémisphère Nord couvrent 22,04% de la superficie du globe mais ont reçu 60,6% des retombées atomiques mondiales. 

En outre 53,5% des retombées sur cette aire sont survenues sur la terre ferme qui a là reçu au final 32% des retombées atomiques mondiales. De Finmark à Rabat, l'agriculture est en joie.

Les migrants de l'hémisphère Sud sont peut-être génétiquement moins abîmés.... Une source d'ADN non modifiée....en quelque sorte....

Regardez ça :




WAR CRIMINALS IN RETURN FOR “RESULTS” OF “MEDICAL EXPERIMENTS” TO DEVELOP CHEMCIAL, BIOLOGICAL AND ATOMIC WMDs CONDUCTED INCLUDING ON ALLIED POWs






"mosquito - bill gates" experiment. It has been revealed through a recent release of documents that Nazi scientists were researching how to use mosquitos

Et l'utilisation des moustiques comme armes dans une politique eugéniste ne date pas d'hier ! 

Zika ? 


5 commentaires:

  1. Faudrait dire aux fous furieux fanatiques des religions que nous sommes déjà en Enfer.... Donc pas la peine de perdre du temps de l'énergie à nous y envoyer, vu qu'on y est....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exactement ça !!!!!

      Supprimer
    2. Oui mais ils veulent en dézinguer un bon milliard.....alors le moustique c'est pile le produit miracle!

      Marmotte

      Supprimer
  2. La question de l'utilisation d'armes de destruction massives revient sur la table (évènements du 11/09)?

    http://www.presstv.ir/Detail/2016/09/07/483664/US-New-York-911-nuke

    Steph

    RépondreSupprimer
  3. et aller hop un petit coup d'Allemagne nazi de japon et d'eugénisme dans ton schimlblique d'article fait de spéculation habituelle sa manqué .

    je te rappelle (ou t'apprend) juste que Hitler a interdit la finalisation de la bombe nucléaire alors qu'il aurait put l'avoir avant les usa et a interdis l'usage d'arme chimique et bactériologique ! pas les alliées ! Churchill regrettas de na pas avoir eu le temps de tué des millions de berlinois de plus avec des bombardement d'anthrax et tu connais Hiroshima .

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.