vendredi 2 septembre 2016

Deux millions d'abeilles tuées par un anti-Zika

Des remords, mais trop tard. En Caroline du Sud, le comté de Dorchester a présenté ses excuses, mardi 30 août, pour avoir tué involontairement des millions d'abeilles en pulvérisant un insecticide anti-moustique deux jours plus tôt. Repérée par Le Parisien, l'affaire est relatée par le quotidien américain The Post and Courier.
L'idée était aussi de réduire la population de moustiques, qui a explosé après une année historiquement pluvieuse, un hiver doux et l'extrême chaleur et humidité de l'été. 
Dès le dimanche après-midi, des apiculteurs constatent l'hécatombe. Au total, plus de deux millions d'abeilles de 46 ruches auraient été tuées par le produit.
Source

Ils font absolument, strictement et constamment n'importe quoi ! 
Bientôt la planète entière va mousser !

Un ou deux neurones par tête "pensante" ? À chaque fois c'est la même chose. Et dans tous les domaines. C'est juste épuisant.



10 commentaires:

  1. Et oui, peu d'abeilles virevoltant cet été... qui s'en est aperçu?!
    Récolte quasi nulle...qui fera le bonheur des lobbys et le malheur de l'homme !

    Merci Wendy de me permettre de m'exprimer dans tes sujets divers et ô combien d'actualités... même si de temps en temps je n'apprécie pas l'action dirigée !
    J'adore tes images du jour ! ;)
    V

    RépondreSupprimer
  2. Très peu d'abeilles, pas beaucoup de guêpes et plus la moindre sauterelle dans les prés ; pas de doute, le progrès avance !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui sa fait quelque années qu'on ne voit plus de petite sauterelle dans les prés, il n'y a plus que des grosses vertes .

      Supprimer
    2. C'est ça, on peut aussi rajouter les vers luisants qu'on admirait le long des haies durant l'été, etc, etc...
      Toute la petite faune de nos campagnes disparaît, en silence.

      Supprimer
    3. Sur mon terrain, qui à la base est agricole, la vie est revenue au bout de quelques années. C'est devenu un vrai refuge pour les vers de terre, insectes, oiseaux et autres. Les sauterelles pullulent (de toutes les sortes) et grignotent mes légumes ! xD

      Vous connaissez la parabole du colibri ? En créant des oasis de ci et de là on peut essayer de sauver les meubles même si les gens nous prennent pour des fous. Comment ? Il n'y a pas que le fric qui compte ?

      En revanche, pour chopper des meufs, les sauterelles c'est moyen. Faut se mettre à la pèche plutôt ! :D

      Supprimer
    4. (Mais il faut dire que quand je l'ai récupéré ce terrain, il était devenu stérile à force d'y cultiver maïs/blé, sans compter la manie d'arracher les arbres et haies pour avoir des tracteurs toujours plus gros. Les agriculteurs ont leurs responsabilités mais les consommateurs aussi. La nourriture de qualité et la préservation de la nature ont un coût difficilement compatible avec le nouvel i-phone ou la dernière BMW.)

      Supprimer
    5. Je fais aussi le colibri mais sans trop d'illusion ! Le nombre de gens possédant deux neurones est tellement important qu'il anéantit les saines habitudes de quelques uns...

      Supprimer
    6. Malheureusement... On n'est pas assez contagieux ! :)

      Supprimer
  3. Ils le font exprès, Wendy. Tout ça est calculé et volontaire.

    RépondreSupprimer
  4. les abeilles aiment la bourrache .

    RépondreSupprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.