mercredi 31 août 2016

Une fin du monde annoncée

Quand TOD a cessé ses articles ses lecteurs attentifs se sont sentis tous seuls.
J'ai écrit cela il y a 18 mois déjà. Sachant que lorsque nous avons conscience des choses, lorsque les informations accumulées font sens il est déjà trop tard.



Je suis profondément déprimée. Ça passera car tout passe ou s'oublie. Je regarde les informations, la vie des gens sur les différents continents et ce n'est que guerres, désolations, manques, dictatures et misères.

Le monde est en train se s'adapter au manque de pétrole. Mais il aurait dû s'en préoccuper avant.
Le monde en 2005 a subi son 3° et dernier choc pétrolier.

Il n'y a plus de production, plus de ressources naturelles en quantité nécessaire pour 7-8 milliards d'individus.



La croissance économique telle que nous la connaissions est finie à tout jamais. À jamais.

Cela ne signifie pas qu'une petite caste de nantis ne peut plus mettre en esclavage la grande masse des humains perdus. Au contraire. Et au final la caste des intouchables pléthoriques fera office de monnaie.

Dans ce suicide mondial les océans sont moribonds, la terre devient stérile, l'eau et l'air empoisonnés.
La chaîne alimentaire se rompt par régions.

Fukushima, l'horrible Corexit aspergé dans le Golfe du Mexique ne font qu'accélérer le mouvement de la mort.





Une sorte de peste noire mondiale. Nous revenons au moyen âge. La mort lente.

Comme nous revenons au moyen âge la religiosité reprend ses droits. L'islam de toute évidence imposé par les zélites aux européens et aux africains n'est qu'un appel à la soumission nécessaire à l'ordre qui prévaudra à la distribution des restes. Ni plus, ni moins. C'est une conséquence pas une cause. Donc l'intérêt de cette "islamisation" est limité.

Une guerre nucléaire n'est pas à exclure dans ces derniers soubresauts de l'ère carbonée. Mais je vois davantage l'utilisation des armes à l'uranium appauvri ou des armes chimiques comme en Irak ou ailleurs même si une utilisation du nucléaire à une échelle plus grande ne peut être exclue.

Quand la population aura diminué, et c'est bien en cours, une autre époque viendra, c'est la bonne nouvelle. Les êtres humains ne vont pas disparaître complètement.


"Ce serait une consolation pour la faiblesse de nous-mêmes et de nos travaux si toutes les choses devaient périr aussi lentement qu'elles viennent à être, mais tel qu'il en est, les augmentations se font lentement, mais le chemin de la ruine est rapide.
Lucius Anneaus Sénèque, Lettres à Lucilius, n. 91



Ils recommenceront une nouvelle société. Enfin, j'espère. C'est pas forcément gagné et l'humain qui apparaîtra n'est pas obligatoirement celui que nous connaissons. Les transformations génétiques sont en cours.

Le long délitement qu'est l'apocalypse ne nous donnera même pas le sentiment de notre importance en fendant les cieux !

Poussière nous retournons à la poussière. Dans le bruit et la fureur du désespoir.



19 commentaires:

  1. Que de tristesse dans cette publication Wendy !
    Mais que de justesse également . Carpe Diem wendy ,Carpe Diem .......

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Unknown

      Oui, je suis triste.

      Merci encore à toi !

      Supprimer
    2. Le deuil.

      Elisabeth Kübler-Ross a élaboré un modèle qui est très diffusé, sans qu'il ait été cependant démontré scientifiquement. Il fait l'objet de nombreuses transpositions et adaptations très contestées. Il s'agit d'un cycle théorique composé de cinq étapes :

      Choc, déni : cette courte phase du deuil survient lorsqu'on apprend la perte. La personne refuse d'y croire. C'est une période plus ou moins intense où les émotions semblent pratiquement absentes. La personne affectée peut s'évanouir et peut même vomir sans en être consciente. C'est en quittant ce court stade du deuil que la réalité de la perte s'installe.
      Colère : phase caractérisée par un sentiment de colère face à la perte. La culpabilité peut s'installer dans certains cas. Période de questionnements.
      Marchandage : phase faite de négociations, chantages…
      Dépression : phase plus ou moins longue du processus de deuil qui est caractérisée par une grande tristesse, des remises en question, de la détresse. Les endeuillés dans cette phase ont parfois l'impression qu'ils ne termineront jamais leur deuil car ils ont vécu une grande gamme d'émotions et la tristesse est grande.
      Acceptation : Dernière étape du deuil où l'endeuillé reprend du mieux. La réalité de la perte est beaucoup plus comprise et acceptée. L'endeuillé peut encore ressentir de la tristesse, mais il a retrouvé son plein fonctionnement. Il a aussi réorganisé sa vie en fonction de la perte.

      Supprimer
  2. Baudrillard aussi l'avait vu venir :

    http://fichtre.hautetfort.com/archive/2013/03/22/la-transparence-du-mal-jean-baudrillard.html

    RépondreSupprimer
  3. Concernant la fin du pétrole, le meilleur bouquin qu'il m'a été donné de lire sur ce sujet :

    https://books.google.fr/books?id=fOouPQAACAAJ&hl=fr&output=html_text&source=gbs_navlinks_s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le lien.

      La fin du pétrole c'est la fin de cette civilisation et des démocraties qui vont avec.

      La transition énergétique est une vue de l'esprit.

      La dépopulation est en marche et avec elle les "fin du mondistes" illuminés.

      J'aurais préféré une entraide mondiale à un chaos mondial.

      Nos zélites en ont décidé autrement et nous avons suivi.

      Supprimer
    2. En même temps, la fin inéluctable du pétrole va avoir un effet positif ! Celui de "sauver" la planète d'un désastre total. Si le pétrole était inépuisable, nous n'abandonnerions jamais notre mode de vie irrationnel. Après tout, l'humanité s'est développée et a prospéré pendant des millénaires SANS pétrole ! Cette "pierre d'huile" a mis moins de deux cent ans à ruiner les éco-systèmes. Manifestement, elle n'était pas destinée à être utilisée comme carburant ou engrais.
      Tant pis pour nous !

      Supprimer
    3. Chère Wendy, Cela fait quelques fois que je lis que tu es déprimée. C'est exactement ce qui m'est arrivé aussi.
      Je crois que nous mangeons un peu trop de mauvaises nouvelles chaque jour et à un moment ça déborde. Comme moi, tu sembles porter le monde sur tes épaules. Tu essayes d'agir mais...voilà, il y a plus de méchanceté souvent dans les lignes de commentaires que de douceur et de reconnaissance.
      Merci pour le travail que tu fais. Je sais que cela demande beaucoup de temps ...surtout pour ne rien y gagner. Alors oui merci! Chaque jour ou presque, je viens lire tes articles. Chaque jour, aucun ne semble inintéressant. Il y a de la recherche et derrière une personne que je ne vais pas qualifier de brillante car je n'aime pas ce terme mais je sais que ton vocabulaire est assez important pour que tu puisses remplacer ce mot sans problème. Personnellement, j'ai tout arrêté. Il est temps de me consacrer aux miens. Aimez les autres ne doit pas se faire à leur détriment et aussi au détriment de soi-même. Prends du recul, c'est mon conseil. Prends quelques jours de soleil, de lecture drôle et de musique enjouée. Tu ne pourras pas arrêter ce qui arrive.
      Je ne sais pas si c'est une chance de voir ces changements. J'espère que nous survivrons pour pouvoir un jour en parler, l'écrire... en attendant, tu le sais. C'est trop tard. Les gens ont pris trop de temps pour se réveiller. Bien sûr, nous n'avons pas perdu, mais désormais l'hécatombe sera énorme! Si seulement, ils nous avaient lu, cru, vu... Courage ma petiote!

      Supprimer
    4. Merci Anonyme !

      Nous avons perdu, c'est ce que je ressens...

      Courage à toi aussi !

      Supprimer
  4. Bonjour Wendy
    la situation est certes catastrophique, mais pas desesperée pour autant, j'ose ajouter que le pire n'est jamais sûr, mais la, c'est juste LA formule magique pour garder le moral ! merci pour tes billets et autres images trop parlantes, ça fait longtemps que je te l'avais pas répété ! lol
    nasser

    RépondreSupprimer
  5. HS Demain 01 septembre, éclipse annulaire de soleil à la Réunion. Suivez-la en direct :

    http://www.linternaute.com/voyage/magazine/1325124-eclipse-solaire-a-la-reunion-comment-la-suivre-en-direct/

    RépondreSupprimer
  6. Tant qu'il y a la vie, tous les espoirs restent permis et l'homme, qui a des facultés d'adaptation, peut toujours évoluer différemment. Nous réapprendrons à vivre sans pétrole et il y aura bien une autre énergie qui viendra le remplacer. Il est certain qu'il faudra régler le problème des zélites - ou plutôt des dingos - avant qu'ils ne détruisent complètement l'homme et la planète;l'humanité se réveille actuellement,c'est lent, mais cela vient. La vie est une série d'épreuves et d'obstacles à surmonter, et ce sera l'occasion pour l'humanité d'expérimenter d'autres modes de vie et de renouer des relations plus humaines. Le spirituel et l'homme reprendront le dessus sur le matériel. Sommes nous heureux car nous avons une voiture, des ordinateurs, une machine à laver, des micro ondes, de la nourriture industrielle...Non , nous somme dépendants de la machine et nous polluons nos corps et la planète; nous nous déplacerons en vélo, nous mangerons nos légumes cultivés dans nos jardins, de la vraie salade, des œufs frais, et pourquoi pas retourner laver le linge dans la rivière (certes la seine est polluée...); il faut réapprendre à vivre de peu, un retour à la la nature, et nous serons en bien meilleure santé et beaucoup plus épanouis.

    RépondreSupprimer
  7. Ne pas confondre période d'attrition, préparant à un gros conflit et manque de pétrole.

    Nous ne verrons jamais la fin du pétrole, il s'agit d'un processus biochimique.

    Il existe des usines à pétrole depuis 70 ans.

    ORTHO

    C'est étrange chez le LAMBADA cette propension a penser en LEMMINGS... !

    RépondreSupprimer
  8. ZOMBIE DUPONT archéologie XX ième siécle

    https://www.youtube.com/watch?v=bUVx8StnH3Q

    RépondreSupprimer
  9. Henry KISSINGER, le plan pour couler l EUROPE, multiplier le prix de vente du pétrole brut par 10 .

    Nous avons payé le baril 220 l à 150 €.
    Alors que cela coûte pas 15 € le baril.

    Et voyez comme le plan à réussi, nous ne consommons plus, finis (presque) économiquement lessivés.

    de petits conflits et bientôt si vous êtes sages, double ration de DANSE DU VENTRE ET CONFLITS GLOBAUX.

    JDCJDR, vous pouvez croire en la disparition du pétrole, c'est un droit Républicain, assis sur RIEN...

    INFONDÉ !

    https://www.youtube.com/watch?v=3PZW0DC-P50

    ORTHO

    et pour le collègue SARDOU ;o)

    https://www.youtube.com/watch?v=UrZg88lJ_bQ

    RépondreSupprimer
  10. Question : PENSEZ VOUS QUE LA GUERRE SOIT UN EXERCICE DE SIMULATION INFORMATIQUE ?

    Ce serait plus rassurant de penser: fini le pétrole que de penser, des salauds, nous mènent là, où nous ne voudrions pas aller ?

    ORTHO

    Belle confiance !

    RépondreSupprimer
  11. Le pétrole ça reviendra lors de la conquête du système solaire, on fera venir des ressources de Mars ou des satellites de Jupiter.

    Je divague ? Dans quelques années on pourrait envisager le voyage vers Mars en un mois, un seul mois.

    Donc du fret de ressources est tout à fait envisageable, après tout la route de la soie ça durait plusieurs années, et ça marchait, et ramener les épices d'Inde prenait aussi plusieurs mois.

    Vive les voyages stellaires ! Vive Gundam !

    RépondreSupprimer
  12. Le monde est ce que tu dis, mais pas que.
    Je ne te ferai pas l'affront de te sortir des conneries new age genre "la pensée positive" et tout le blabla des lois d'attraction qui transforment le quidam en nombriliste 9ème Dan.

    Ceci dit dans les améliorations à apporter et à notre portée, la première place revient à "s'améliorer soit même".

    Transposons en terme d'énergie, on peut en gagner (et péter la forme) mais on peut aussi en perdre (crever à petit feu).
    Certains se mettent au sport pour améliorer ou entretenir leur santé (tentative de gain d'énergie).
    C'est une bonne chose, mais même après un bon jogging qui a bien vidé la tête (je suppose, je ne cours pas), combien de temps faudra-t-il avant qu'un rapide passage au supermarché, un voisin malpoli ou des infos plombantes nous tirent vers le bas ?
    C'est bien beau de choper de l'énergie, encore faut-il ne pas être un vrai panier percé !

    Donc déjà, sans même penser à se bouger le popotin sur le bitume, une voie pour "gagner" de l'énergie est de ne pas en perdre.

    Je pourrai développer, mais déjà ce post est trop long. Alors je te propose l'expérience suivante : plus de news ni de TV pendant 1 semaine, black out totale. Tu remplaces par une observation intense de ton entourage immédiat, de tes échanges avec les autres. Tu devrais y trouver beaucoup de joie.
    Et oui si je te dis que le monde est empli d'endroits et de gens merveilleux, tu vas me rire au nez ? C'est pourtant la réalité.
    Alors certes "le reste du monde souffre", et tu le sais. Mais à part ce savoir-venin qui t'es diffusé quotidiennement, en quoi ce quotidien peut impacter les dits-événements ?

    T'informer et informer les autres est une très bonne chose. Mais quand on a à peine la tête au dessus de l'eau, on ne sauve pas l'ancre.

    Remet toi d'aplomb, même les guerriers (et guerrières) se font de bonnes pauses. C'est même à ça qu'on reconnait les vétérans ;)
    Une fois que tu seras remontée à bloc tu te rendras compte que loin d'être désinformée pour cause de non-dose quotidienne, la lucidité acquise te permettra de faire une telle sélection entre l'infobullshit et celle qui peut te renforcer (ou te porter, ou te donner les moyens de, la liste est longue!) que le panier sera devenu quasi-étanche.

    Allez, j'arrête là, je sais que j'ai été trop long et pourtant trop rapide mais c'était un élan et un élan ça se suit :)

    Au plaisir !

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.