mercredi 24 août 2016

L'entreprise Thales en grandes difficultés


Sydney - Le constructeur naval français DCNS a été victime d'une fuite massive d'informations techniques confidentielles sur ses sous-marins Scorpène, ce qui pourrait alarmer les armées indienne, malaisienne et chilienne qui les utilisent, rapporte mercredi le journal The Australian.

Le groupe DCNS, détenu à 62% par l'Etat français, a indiqué à l'AFP que les autorités nationales de sécurité françaises enquêtent, sans fournir plus de détails.

Les documents décrivent les sondes des vaisseaux, leurs systèmes de communication et de navigation, et 500 pages sont consacrées exclusivement au système de lance-torpilles, a précisé The Australian.


Détruire Thales. Voir ici. Détruire les emplois et les emplois générés par la sous traitance et à terme les chantiers de constructions navales..

Je repose la question : "qui veut détruire la France?"

Question qui, au départ, pouvait sembler farfelue mais qui chaque jour prend plus de sens...

Une puissance étrangère ? Oui, peut-être mais laquelle ? 


Attention : nous paierons tous à hauteur de 62% et plus si affinités ! 

6 commentaires:

  1. Tu connais la réponse, Wendy ????

    Le même état qui veut détruire tous les pays du monde.... Et lorsque plus aucun état n'aura de réel pouvoir, le NOM sera officiellement en place.... Ceci dit, vu ce que la Terre nous mets et va nous mettre, je suis pas sûr qu'ils achèveront leurs plans débiles...

    RépondreSupprimer
  2. En attendant, il y a plus de 20 morts en Italie....

    RépondreSupprimer
  3. Laquelle ? Mais Israël et les USA bien-sur !

    RépondreSupprimer
  4. Ah bon ! Je croyais que c'était l'arab(l)e de service. Vous savez, celui qu'en jette en pâture chaque fois où l'on veut pendre une loi liberticide!?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui qui fait tout pour être aimé ?

      Supprimer
    2. MDR le matin au café !!!!

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.