mercredi 24 août 2016

Migrants : un mur russo-norvégien en Arctique

La Norvège entame la construction d'une barrière à sa frontière avec la Russie dans la région de l'Arctique. Le but est de contrôler l'arrivée de migrants. Depuis la fermeture de la route des Balkans, Ceux-ci empruntent cette voie pour rejoindre l'Europe du Nord.

Cette barrière, longue de 200 mètres et haute de 3,5 mètres, doit être érigée au poste frontière de Storskog afin derenforcer la sécurité à ce point d'entrée septentrional de l'espace Schengen. Environ 5 500 migrants, principalement originaires de Syrie, sont entrés en Norvège par ce point de passage l'an dernier.
Moscou et Oslo ont pris des mesures restrictives le long de cette route pour ralentir l'afflux de réfugiés qui jugent ce trajet moins dangereux que la traversée de la Méditerranée en bateau. Les organisations humanitaires et des représentants de l'opposition ont estimé que cette mesure rappelait les heures sombres de la Guerre froide.


Source

Ubuesque ....


3 commentaires:

  1. "les heures sombres de la Guerre froide."

    Tant que ce sont juste celles de la guerre froide...

    RépondreSupprimer
  2. Les US cherchent de plus en plus les russes (et les chinois) sur tout les fronts (Crimée, Syrie, pays balte, mer de chine, etc..) :

    https://www.superstation95.com/index.php/world/1870&usg=ALkJrhihBaefi8G8ik_QaE-4omHel9U0uQ
    au moment où les grands banquiers (Deutsche bank,HSBC, sté générale, etc. ) apparaissent de plus en plus fébriles et livides ...

    Steph

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait Stéph avec les turcs au milieu aussi.

      C'est vraiment un exercice de funambulisme ... Et les banques en telle difficulté que c'est la BCE qui rachète les dettes et imprime des billets.

      L'occident ne tient plus qu'à un fil.

      Dans les pays africains c'est déjà les guerres...

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.