jeudi 18 août 2016

"Mari volage ? La bonne façon de réagir."




Ou :


On peut choisir ! 
(N'oublions pas : La violence c'est mal.)





5 commentaires:

  1. Faute de pouvoir se débarasser de la patate chaude, elle veut la partager. Libre à elle si ça se passe entre adultes consentants. Mais en l'occurence ça ne m'étonnerait pas que ce couple ait des enfants. Glauque, très glauque. J'imagine l'ambiance à la maison. Pendant que maman fait la vaisselle, papa est dans la chambre avec une dame ! Un peu traumatisant pour un enfant. Après il ne faut pas s'étonner que ces enfants deviennent des ados violeurs, voleurs, psychopathes, en échec scolaire, d'autant plus qu'on leur lave le cerveau et on leur apprend la haine des français. Jusqu'à quand allons-nous accepter que ces crasseux nous jugent et vivent à nos frais ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai aucune idée de comment les rôles se distribuent...

      Par contre j'ai assez lu pour savoir que dans toutes les cultures pratiquant la polygamie (parlons de la Chine !) l'ambiance était délétère dans les "foyers".

      De plus tu as toujours un ordre de préférence :

      La première épouse puis l'esclave concubine préférée, etc...

      Donc des histoires de meurtres entre femmes qui veulent le pouvoir et de meurtres d'enfants pour placer le sien en meilleure place pour l'héritage,

      Peut être que maintenant les familles polygames pratiquent un juste partage des tâches... Mais l'amour ou l'attirance malheureusement....sont mal partgés...

      Supprimer
    2. Je connais un marocain qui est né au Maroc dans une famille polygame et je sais que ça lui a fait beaucoup de mal. Aucun enfant ne peut vivre ce genre de situation sans dommage, j'en suis convaincue. A fortiori quand ça se passe étranger où il voit bien que les autochtones ne fonctionnent pas comme ça. Les enfants ont besoin de "normalité" pour être en sécurité. Or quoi de plus anormal que la polygamie dans un monde où il y a un homme pour une femme ?

      Supprimer
    3. J'ajouterai que la polygamie musulmane va avec la répudiation.

      L'une ne va pas sans l'autre. Jusque dans les années 1950-70 on trouvait des bracelets de répudiation qui servaient de monnaie aux femmes répudiées.

      Plus le "mari" était riche plus les bracelets étaient nombreux.

      En ce moment c'est un mouvement qui monte la polygamie.
      Dans moins de 5 ans on aura aussi les premières répudiées.

      Les femmes répudiées ont soit leurs enfants soit pas ! Ça dépend de la volonté du mari....

      En avant vers de nouvelles aventures !

      Supprimer
  2. les joies de l'islam aprais le voile ,la burqua ,le retrait du porc a la cantine ,le burkini maintenant ils vont nous casser les bonbons avec la polygamie sa commence a bien faire leurs singerie

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.