vendredi 12 août 2016

Les USA préfigurent une génération de locataires

Source

Les prix des habitations ont augmenté depuis 2012. Ils ont augmenté de 83% dans 178 grandes agglomérations et bassins d'emplois américains. De 64% à Sacramento depuis 2012.

Cette augmentation des prix à l'achat laisse dehors des millions d'américains qui ne peuvent emprunter pour cause de faibles salaires, de prêts étudiants déjà en cours ou du prix de vente trop élevé des biens immobiliers.

Ils sont réduits à payer des loyers de plus en plus chers car les mises en chantier dans les zones géographiques demandées sont trop faibles et ne répondent pas au niveau de la demande.

"La rage et le désespoir montent" déclare un agent immobilier.


351.000$ : le prix moyen d'une petite maison dans une banlieue américaine.
C'est loin d'être un eldorado mais c'est cher de rêver ! 

----- c'est exactement ce qui se passe en France par zones géographiques divisées en "bassin d'emplois" et "zone rurale". Un petit tour en province : 80.000 € pour une maison avec jardin.
Un studio dans le 9-3 : 180.000€.

Les locations toujours plus nombreuses ne trouvent preneur rapidement que dans certaines régions : métropoles, bords de mer, gros bourgs avec commerces.

En France il y a pléthore de logements vacants. (Une source)

Les propriétaires ne veulent pas vendre à "perte", ni louer par crainte du carcan législatif protecteur des locataires. Ceux qui veulent louer ne trouvent pas de locataires dans les hameaux ou en rase campagne. Car les écoles et les commerces ont disparu des villages.

Il y a une grande concentration du Kapital foncier en France. Ceux qui ont du "cash" rachètent à vil prix des biens invendus en province depuis souvent plusieurs années.

Les mises en chantier en France sont à leur plus bas niveau. Les gens sont piégés. Et pour avoir l'espoir de travailler ils doivent s'acquitter de loyers hors de prix.

Payer pour avoir l'espoir de travailler. Un concept devenu réalité.

4 commentaires:

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.