samedi 27 août 2016

La ressource précieuse de l'Afrique : sa population.

La Banque mondiale et le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme ont annoncé des investissements de 24 milliards de dollars (21 milliards d'euros) en Afrique sur les trois à cinq prochaines années afin d'aider à la réforme des systèmes de soins de santé du continent.

"Les pays africains peuvent devenir plus compétitifs sur le marché mondial en réalisant des investissements stratégiques, et notamment en investissant dans leur ressource la plus précieuse : sa population", a soutenu le président de la Banque mondiale Jim Yong Kim.
Citée dans le communiqué, la directrice de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Margaret Chan, a indiqué qu'en 2014, les pays africains avaient dépensé 126 milliards de dollars d'argent public pour la santé. Elle estime que les pays pourraient "mobiliser" entre 65 et 115 milliards de dollars supplémentaires par an sur les dix prochaines années.


1 commentaire:

  1. Ca fait chier de voir nos impôts partir dans la poche de gens comme Mugabe.

    Bloquer toutes les subventions humanitaires en direction de l'Afrique est le meilleur cadeau qu'on puisse leur faire.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.