jeudi 4 août 2016

La guerre ? Mais qu'en pense l'EI ?



Merci, c'est clair.

Je pense que nous pouvons fermer le dossier. (Ça va me reposer).

Dans un esprit de "paix et d'amour" et dans un souci d'économie de moyens, je proposerais donc la méthode Houellebecq.





C'est en cours. Pas de précipitation. En même temps on va pas rigoler tous les jours. Mais, bon, on n'en pensera pas moins ! ;)





Elle m'a l'air sympa cette assos marseillaise...et bien instructive ! 

Et ni l'Eglise ni la France ne sont plus ce qu'elles étaient... Sainte Rita, trottoir :


Il n'aura fallu que 50 ans. 

Sénèque et sa falaise ...




12 commentaires:

  1. Le village de la grande tante, à la frontière avec l'Albanie est désormais majoritairement musulman. 300 réfugiés Syriens, une centaine d'Afhans, une centaine d'Albanais (installés depuis les années 1990) et 200 Grecs.

    Les Albanais se sont très bien intégrés. Travailleurs, culture balkanique, pas très religieux pour les musulmans, ou de la minorité chretienne.

    Les Syriens et les Afgans ne se mêlent pas, ni entre eux ni aux autres.

    Mentalité 'je suis de passage, c'est pas dans ce trou paumé que je vais m'investir'.
    Le 'trou paumé' était vu comme un eldorado par les migrants Albanais.
    Pour donner une comparaisons, c'est plus beau que les gorges du Verdon. Parc naturel classé UNESCO. Plus grand canyon d'Europe. Des espèces animales en pagailles dont certaines endémiques (rapaces et tortues). Tourisme estival et hivernal. Canyoning, ballades équestres, randonnées, escalade... Hotels spa ****
    Le trou du cul du monde... à condition que le monde ressemble à Kim Bassinger à 18 ans.
    Je soupçonne l'état grec de les avoir installé là à cause de la proximité de la mafia albanaise et de l'Adriatique.

    Genre, surtout, ne passez pas en fraude en Italie! Vous endendez? Ne passez pas en fraude, en Italie, via la frontière albanaise que vous voyez là. Non. pas là, Là. Oui. Là. Quelqu'un peut leur dire en arabe comment ne pas aller à la frontière albanaise? Et montrez leur le numéro de Ahmed, le passeur albanais, qu'ils sachent que c'est un mafieux et ne décrochent pas si jamais il appelle. Voilà. Et donnez leurs des unités pour leur téléphone.

    Le souci, cLest que ça marche pas : ils connaissent la réputation de la mafia albanaise (trafics d'organe) et pour l'instant, ils préfèrent rester dans le trou du cul de Kim Bassinger, heu... du monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on parle mafia je pense qu'une autre plus puissante prendra le dessus tôt ou tard.

      Tout le système de tous les systèmes est corrompu.

      Ça va aller très vite.

      Supprimer
  2. La position antichrétienne de l’athéisme serait la neutralité et le débat. Car même si Dieu n’existe pas un athée peut tomber d’accord avec certaines idées et valeurs chrétiennes. la compassion, la protection des enfants, l’amour et l pardon.
    Or on n’est pas du tout la dedans. On est dans la promotion absolutiste des valeurs opposée et du mépris pur les chrétiens.
    C’est particulièrement vrai dans le business musical.
    Une messe noire reste une messe.

    RépondreSupprimer
  3. Peut-être ne faut-il y voir que de la cupidité après tout et le fait religieux n'être que très secondaire. Ajoutez-y un soupçon de lâcheté à la bêtise humaine, secouez fort et servez frais...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais Zwyn le seul dossier sur l'islam qui reste ouvert ici sera celui de la finance islamique,

      Sans sa politique sans sa finance l'islam qu'est-ce ?

      On critique ( à juste titre ) la puissance (passée) financière du Vatican qui a assis la puissance de l'église et donc la religiosité il faut maintenant s'attarder sur l'argent qui circule dans l'islam.

      Ce ne sont pas les mêmes voies d'enrichissement mais c'est le même but.

      Et en plus cette puissance financière islamique assoie les pouvoirs politiques prévaricateurs.

      Il y a davantage de musulmans que de catholiques pratiquants en France : pas de souci pour moi.

      Je vais m'employer à suivre le $ islamique comme tant d'autres ont chercher à débusquer le $ vaticanes que.

      Ainsi va le monde....pouvoir ET argent. La religion étant un moyen de spoliation comme un autre pour asservir les peuples.

      Supprimer
    2. Tout à fait d'accord pour les $ islamiques. En fait l'homme à peur de la liberté et préfère être asservi tant que son petit plaisir n'est pas trop éreinté. La vieille maxime panem et circenses (macdo et foot) est toujours bien d'actualité. Que ce soit l'occident ou l'islam ce sont deux dictatures. Une ose se faire appeler démocratie et l'autre théocratie mais à part une élite, tout le monde est perdant. Un christianisme sans Dieu s'appelle le socialisme...

      Supprimer
    3. Je suis d'accord avec toi sur le fait que nommer démocratie le système dans lequel nous vivons est un pur mensonge !

      Supprimer
  4. Dans mon église il y a de plus en plus de fidèles depuis quelques mois...
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et bien ! Quelle nouvelle !

      C'est dans quelle région ? Merci !

      Supprimer
    2. Région parisienne

      Tu semble dubitative mais même les baptêmes sont plus nombreux cette année.

      À une action il y a toujours une réaction... ;-)

      Supprimer
    3. A la ''messe des famille'' il n'y a plus de place assise pour le tiers des gens même en rajoutant des chaises dans le narthex
      Il faut venir, tout le monde est bienvenue !

      Supprimer
  5. Exactement il n'aura fallu que 50 ans, 50 ans de gauchisme, de socialisme, de marxisme, de communisme pour détruire les civilisations millénaires, des idéologies desquelles vous ne parvenez pas à vous détacher Wendy.

    Pourquoi vous plaignez-vous des causes dont vous chérissez les conséquences ?

    Seul les nationalistes ont le droit de se plaindre des cultures formidables que les barbares d'Afrique nous apportent.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.