samedi 27 août 2016

Esclavage des employées sénégalaises en Arabie ?

Horizons sans Frontières s'inquiète de la situation des femmes sénégalaises employées de maison en Arabie Saoudite. L'organisation sénégalaise demande aux Nations Unies de mener des enquêtes sur le traitement de ces jeunes femmes par leurs employeurs souvent accusés de les maltraiter.
Anta Cissé, est une jeune femme sénégalaise d'une trentaine d'années. Elle a laissé son bébé d'un an à Dakar pour une vie meilleure qu'elle espérait trouver dans le royaume saoudien. Elle y a passé 3 mois.


"Ma patronne voulait que je travaille 24h sur 24"
La jeune femme a raconté à la BBC qu'au début, ses employeurs la traitaient avec égards. Cela n'a pas duré. "Ils ont ensuite confisqué mon passeport", précise t-elle.
Toujours selon elle, sa patronne voulait qu'elle travaille tout le temps sans repos. "Même la nuit, à 1h ou 2h du matin elle voulait que je fasse la vaisselle. Je n'ai pas voulu et cela m'a créé des problèmes", témoigne la jeune femme qui a regagné son pays.
Depuis son retour à Dakar, Anta Cissé répète qu'elle est heureuse d'avoir retrouvé sa famille et son bébé après 3 derniers mois "de cauchemar."
En Arabie Saoudite elle touchait un salaire mensuel de 800 Rials, équivalent de 120 000 FCFA.
Des ONG accusent régulièrement le royaume saoudien de fermer les yeux sur les mauvais traitements que subiraient certaines jeunes filles employées comme ménagères.
SourceBBC Afrique. Lu ici

3 commentaires:

  1. L'Arabie Saoudite a abolit l'esclavage en... 1968. Et oui! Ca fait longtemps!

    En France métropolitaine, Louis X, dit le Hutin, ne l'a abolit qu'en 1315. Houuuuu!

    Amis noirs africains, tous en coeur avec moi : "Salauds de blancs!"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les blancs restent des salauds car ils ne font pas tout pour que les arabes abolissent l'esclavage ! bouuuhhh

      White guilt.

      Supprimer
  2. Surtout quand un mollusque remet la légion d'honneur (des honneurs) à une "huile" saoudienne" !!! Cherchez l'erreur...

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.