lundi 1 août 2016

Afrique : le sida, première cause de mortalité des adolescents

Source

29 adolescents sont contaminés chaque heure qui passe.



65% sont des jeunes filles, sur le continent africain. L'Afrique sub-saharienne représente 70% des personnes infectées sur la planète.


30 commentaires:

  1. Comme quoi un virus ou une maladie n'est pas raciste ou racialiste, le Sida touche des êtres humains et non des races....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu...
      "L'Afrique sub-saharienne représente 70% des personnes infectées sur la planète."
      ça y ressemble pas mal pourtant !

      Supprimer
    2. Prévention, traitement, médicaments inexistant sur ce continent , rien à voir avec un virus qui ne toucherait qu'une race en particulier....

      Supprimer
    3. C'est vrai aussi mais en partie voulu et "organisé" (les blancs soignent AVANT TOUT les blancs)

      Supprimer
    4. A NoMad et Fabie :

      Non le Sida n'est pas raciste. La mort non plus.

      Est-ce que c'est rassurant ? Oui, finalement peut être....

      Supprimer
    5. A NoMad

      L'industrie pharmaceutique soigne en priorité ceux qui payent les traitement même les traitement "gratuits".

      Une indienne avait proposé une tri thérapie gratuite ou presque vers 2011/12 .... Une biologiste , elle a failli y passer....

      Supprimer
    6. M'étonne pas !
      Sur les "progrès" de la médecine :

      https://www.youtube.com/watch?v=79qSYdILg-8

      Supprimer
    7. Nomad est que tu sais qu'il y a des blancs comme tu dis qui vivent dans la misère, dehors, sans soins etc...
      Ca ne marche plus les méchants blancs et les autres sont des victimes.
      Ce racisme anti blanc sournois que tu diffuses dans tes messages est un racisme au même titre que celui que tu dénonces.

      Supprimer
  2. ...
    le SIDA existe mais certainement pas le VIH qui est une invention totalement improuvée et improuvable mais très utile à plusieurs niveaux, les 3 + visibles sont:

    1/ il permet de masquer les véritable causes du SIDA, ce n'est pas pour rien si le taux de mortalité dû au SIDA se trouve en afrique, il n'est pas question de dépopulation directe mais indirecte. connaitre la cause du SIDA mais ne pas la divulguer permet de ne pas soigner ou de ne pas prévenir cet implosion du système immunitaire qu'est le SIDA.

    2/ cela permet de faire durer la recherche sur le "virus" du SIDA éternellement et gagner beaucoup d'argent. et éventuelement pouvoir faire une campagne de vaccination massive avec un "vaccin" contre le "VIH"... autrement dit, inoculer tout sauf un remède au SIDA car le VIH est un virus imaginaire. il n'y a aucune image du virus de SIDA seulement des "animations" ou images de synthèses...

    3/ éventuellement cela permet de laisser mourir des millions de personnes, vous appelez ça dépopulation, Bill Gates appelle cela faire de l'humanitaire...

    et le pire c'est que les africains pourraient se soigner eux même si ils étaient moins stupides...

    malgré que nous passions notre temps à vouloir aider, soigner et civiliser des singes, le SIDA compense presque le taux de mortalité naturel de ces babouins débile.

    comme quoi la nature est vraiment bien faites.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tonton H

      La première partie de ton commentaire est audible voire interressante.

      Pourquoi ajouter un grand n'importe quoi sur les noirs ?

      Tu as tort grand tort de penser ainsi.

      Les noirs ne sont pas plus stupides que toi !

      Je ne comprends même pas comment on peut dire encore ça.

      Supprimer
    2. Ne continue pas dans cette voie sans issue ou je suprime c'est ridicule

      Supprimer
    3. je vais te donner une réponse en 2 parties car cela ne passe pas dans un seul message.

      avant de la supprimer, (si tu la supprimes, ce dont je doute car elle est sans insulte ni raccourci sans fondement) lis la en entier.

      Supprimer
    4. Sur le SIDA, il existe des causes connues, une prévention et une guérison possible.

      Pour les noirs, dire qu’ils sont aussi intelligents que les blancs est inexact, au mieux c'est de l'ignorance, au pire c'est un mensonge.

      Tu peux refuser d'y croire, tu peux même penser et dire le contraire, il n'en reste pas moins que l'histoire des noirs est une suite de non-invention, de non-civilisation...

      Personnellement, si les noirs étaient plus intelligents ou aussi intelligent que les blancs ou les chinois ou même les juifs, je n'aurais aucun problème pour le dire seulement c'est faux et cela ne dépends pas de moi ou de mon opinion mais dépends bien des noirs eux mêmes qui en Afrique ne sont capable de rien à part s'entre tuer, violer et détruire tout ce que les blancs ont bâtit pour eux la bas...

      Voici un exemple particulièrement flagrant:

      Reynouard Vincent - Plaidoyer pour le racisme pp 40-41-42-43
      http://www.histoireebook.com/index.php?post/Reynouard-Vincent-Plaidoyer-pour-le-racisme


      Un cas exemplaire: Haïti

      La boutade d'un raciste américain qui a déclaré :

      «Vous pouvez sortir le Noir de sa jungle, vous ne pouvez pas sortir la jungle du Noir » (You can take the nigger out of the jungle, you can't take the jungle out of the nigger), renferme une bonne dose de vérité. L'exemple d'Haïti en apporte une éclatante confirmation. Au XVIIIèrne siècle, la partie occidentale de cette île des Caraïbes, devenue française au traité de Ryswick (1697), fut l'une des plus florissantes colonies de la monarchie. Grande productrice mondiale de sucre, de café et de coton avec ses 7 800 plantations dans lesquelles travaillaient 500 000 esclaves noirs, les Blancs y avaient apporté leurs lois et construit d'admirables villes, des hôpitaux, des églises, des routes, des ponts, des écoles, etc. Le 28 mars 1790, au nom des idéaux révolutionnaires l'Assemblée nationale accorda les droits politiques au Noirs. A partir d'août 1791, les révoltes d'anciens esclaves (avec Toussaint Louverture) entraînèrent le départ progressif des Blancs (un bon nombre d'entre eux ayant été assassinés).

      Le ler janvier 1804, le neveu de T. Louverture, le général noir Dessalines, proclama l'indépendance de l'île et prit le titre d'empereur sous le nom de Jacques 1er. Lui et ses congénères héritaient non seulement de toutes les ressources naturelles de l'endroit, mais aussi d'un monde entièrement façonné par les Blancs : rien d'africain n'avait survécu dans les lois écrites, dans le langage officiel, dans la religion et dans les institutions. Les esclaves libérés n'avaient qu'à poursuivre l'œuvre des colons européens. Or, ils en furent totalement incapables. En 1806, Dessalines fut assassiné et, après une période de troubles, un autre Noir, Henri Christophe, s'empara du pouvoir en se proclamant roi sous le nom d'Henri 1er (1811-1820). Mais son rival, le mulâtre Pétion, avait constitué une république dans le sud de l'île (1807-1818). Son successeur, Jean-Pierre Boyer, parvint à réunir Haïti (1822). Dès 1843, cependant, il fut chassé pour tyrannie et la partie orientale de l'île fit définitivement sécession, devenant la République Dominicaine. A l'ouest, le nouvel État d'Haïti se constitua tout d'abord en empire de Soulouque. Cette période de calme relatif sous Faustin 1er. (1849-1859) ne dura guère. Suite à des révolutions de palais, Haïti devint une république en proie à une instabilité permanente et à de nombreuses guerres civiles. Dès 1850, A. De Gobineau écrivit :

      L’agriculture est annulée, l'industrie n'existe même pas de nom, le commerce se réduit de jour en jour, la misère, dans ses déplorables progrès, empêche la population de se reproduire, tandis que les guerres continuelles, les révoltes, les exécutions militaires, réussissent constamment à la diminuer*.

      Supprimer
    5. Peu après 1900, un observateur anglais, Hesketh Prichard, membre de la Royal Geographic Society, vint dans l'île en observateur. Nullement raciste, il voulait voir comment des Noirs avaient su gérer une civilisation introduite par les Blancs après le départ de ces derniers. Lui aussi dut convenir qu'à Haïti, la civilisation existait uniquement sur le papier : il y avait bien des hôpitaux, mais dans un état déplorable, avec le sol couvert de boue ; des gares et des voies ferrées, mais aucun train capable de rouler ; des stations productrices d'énergie, mais qui ne produisaient rien ; des églises catholiques, mais qui servaient aux rites vaudous et aux sacrifices d'animaux ; des tribunaux et des lois constitutionnelles, mais qui n'empêchaient ni la corruption généralisée, ou le despotisme.

      La situation d'Haïti était telle qu'en 1915, des militaires américains y furent envoyés pour rétablir la stabilité et apporter la « démocratie ». Ils y restèrent 19 ans, durant lesquels ils construisirent des hôpitaux, des stations productrices d'énergie, des écoles, un réseau téléphonique moderne, plus de 200 ponts et 1 000 Km de routes carrossables. Après leur départ, l'île revenue aux Noirs et aux mulâtres fut une nouvelle fois complètement ruinée. L'instabilité politique, notamment, réapparut, avec des coups d'Etat qui éliminèrent successivement les présidents Lescot (1946), Dumarsais Estimé (1950) et Magloire (1956). En septembre 1957, François Duvalier prit le pouvoir et, avec l'aide des Américains entreprit de reconstruire le pays. Mais sept ans plus tard, ces derniers se retirèrent et F. Duvalier instaura un régime dictatorial s'appuyant sur les Noirs contre les mulâtres. La suite est connue: la dictature des Duvalier s'effondra finalement dans le sang (massacre des « tontons macoutes ») et en 1994, les Américains durent une nouvelle fois revenir pour tenter de stabiliser l'île ...

      Dans son rapport rédigé vers 1900, H. Prichard avait franchement posé la question : « Les Haïtiens peuvent ils se gouverner eux-mêmes ? » Il y répondait ainsi :

      Les conditions actuelles en Haïti donnent la meilleure réponse à la question, et, considérant que l'expérience a duré un siècle, sans doute aussi la plus concluante. Pendant un siècle [ ... ] le Noir a eu sa chance, loyalement, sans aucune faveur. Il a eu le plus beau et le plus fertile coin des Caraïbes pour lui seul ; il a eu l'avantage des lois françaises ; il a hérité d'un pays déjà construit, avec Cap Haïti pour Paris. .. Il y avait ici une grande étendue bien ensemencée, boisée, avec de l'eau, des villes et des plantations, et au milieu de celle-ci le Noir pouvait travailler sans être esclave. Qu'a-t-il fait des chances qui lui ont été données? ... Au terme de cent années d'essai, comment le Noir se gouverne-t-il ? Quels progrès a-t-il réalisés? Absolument aucun*.

      Sans surprise, le cas d'Haïti n'est quasiment jamais cité par les chantres de l'égalité raciale. Car il permet de répondre à l'argument selon lequel « si les Noirs avaient eu leur chance, ils auraient pu bâtir une civilisation ». Ils l'ont eue ; ils ont même eu mieux, puisque tout était déjà bâti. Loin d'en profiter, ils ont tout gâché, tout détruit, tout ruiné ...

      Supprimer
    6. Le comble du racisme étant celui envers l'humanité, c'est vrai, on y arrive avec toute cette connerie de communautarisme.

      Supprimer
    7. @ tonton H
      Le tabou concernant les races humaines n'est pas prêt de tomber !

      http://polemia.com/pdf/AshbeyRaceRushton.pdf

      C'est peut-être mieux ainsi d'ailleurs...

      Supprimer
    8. 45 pages, je vais le lire raf raf, mais ça commence plutôt mal:

      "Publié par le Charles Darwin Research Institute"...

      le tabou sur les race n'en ai pas vraiment un car il est très récent, c'est une propagande habile qui déforme progressivement un savoir en hypothèse.

      les races existent, il n'y a pas d'ambiguïté, la preuve se trouve dans La Déclaration universelle des droits de l'homme qui reconnait l’existence des races:

      Article 2

      1. Chacun peut se prévaloir de tous les droits et de toutes les libertés proclamés dans la présente Déclaration, sans distinction aucune, notamment de race, de couleur, de sexe, de langue, de religion, d'opinion politique ou de toute autre opinion, d'origine nationale ou sociale, de fortune, de naissance ou de toute autre situation.

      pourtant aujourd'hui dire qu'il existe des races et des différence entre elles c'est être un méchant raciste ou un nazi...

      être raciste c'est être saint d'esprit car c'est reconnaitre l’existence des races et les différences qui les caractérises.

      la Déclaration universelle des droits de l'homme est claire, nous avons les même

      Supprimer
    9. Bien sûr que les races existent : les trois principales plus leurs "dérivées". Le nier revient en fait à nous re-nier car le lieu de naissance et la filiation ne dépendent aucunement de nous. Se re-lier serait beaucoup plus intéressant pour chaque race mais "des vents contraires" font hélas tout pour qu'il n'en soit pas ainsi. Dommage...

      Supprimer
    10. Ça ne me gêne PS de dire qu'il y a des races à l'intérieur de l'espèce humaine, je ne vois pas en quoi cela pourrait le gêner du reste, sauf à ne pas avoir les yeux en face des trous,

      Ce qui me gêne c'est de vouloir introduire des échelles de supérieures à inférieures.

      Supérieure = blanche et les autres inférieures ou supérieure = asiatique et toutes les autres sont des singes !

      Ça ça le gêne (c'est le cas de le dire).

      Je ne pense pas qu'il y ait des supérieures et des inférieures d'un point de vue humain,

      Ensuite certains pensent que certaines civilisations sont supérieures à d'autres, mais ceci est un jugement de valeur et chacun préférera sa propre civilisation plutôt que celle du voisin par ego centrisme.

      Dire qu'il y a des races différentes , oui.
      Et des civilisations différentes, oui.

      Supérieures ou inférieures dépend simplement u point de vue qu'on adopte. Cela ne le semble pas avoir un quelconque valeur.

      Quand on voit la "trace de l'homme blanc dans l'histoire" ....

      On la mesure à quoi ? Aux pyramides, à l'architecture, aux arts à la littérature, à la musique,...etc ou aux destructions du vivant, ?

      Ou l'un va avec l'autre ce qui est possible ;)

      L'homme noir ne voulait pas l'écriture et voulait une tradition orale ?

      Est ce que cela fait de lui un être inférieur ? Peut être que cela génére un souci dans la transmission, certes. Et c'est important.

      Mais quand les fruits tombent murs des arbres cela génère surtout une douceur de vivre sans travailler que l'homme du Nord ne connaît pas.

      La géographie à son importance dans les différences humaines.

      C'est pour cela qu'on étudiait la géographie avec l'histoire car elles sont indissociables pour comprendre l'évolution.

      Je ne m'inquiète pas en ce qui concerne tout ce qui peut diviser les humains. C'est la mode de cette fin de cycle.

      On prendra les hommes par races, par religion pour les diviser jusqu'au plus petit dénominateur commun.

      Ouffff : il y en a un,

      Supprimer
    11. toujours les même arguments égalitaire.

      les noirs sont ils capable oui ou non de se soigner sans les blancs?

      les blancs ont ils conçus l'intégralité de la technologie et de la science dont bénéficie les blancs ET les noirs?

      pour toi vivre au soleil signifie ne rien produire et ne pas savoir se soigner, ni savoir cultiver ou construire une simple maison?

      les blancs en allant en afrique on fabriqué partout de grandes fermes afin de développer le commerce ce qui est la base pour le développement d'une civilisation.

      tradition orale, c'est ça ton excuse pour leur inculture et leurs totale volonté à ne rien vouloir savoir?

      trouver des excuses n'est pas une solution.

      la création est ce qu'elle est, les humains à travers leurs différences suivent les lois naturelles de la nature en se subordonnant les uns aux autre,

      il n'est pas question de supériorité aveugle ni de génocide (à travers l'histoire et de manière tout à fait constante, les juifs sont les plus grands génocidaire du monde soit dit en passant...)

      les blancs ont aboli l'esclavage il me semble, tu sais l'esclavage des noirs par les juifs, c'est les blanc qui on aboli ça.
      pareil au USA, des droits ont été donné au noirs, on voit ce qui se passe la bas maintenant, toujours le même phénomène, les noirs supprimes des blancs dans des proportions qui dépasse l'entendement et si tu vas dans des quartier noir aux us, c'est d'abord des noirs qui tuent des noirs.


      ils y a des chiffres pour ce que j'avance, les noirs d'afrique déplacé au USA et qui pour certain y sont depuis plusieurs génération ne sont pas pour autant devenu autre chose que des noirs avec des nike et des flingue exactement comme en somalie.

      ils font quoi les noirs partout ailleurs qu'en afrique? puisque visiblement tu défends les noirs d'afrique sous prétexte qu'ils choisiraient volontairement d'être stupide, les autres noirs du monde ils font quoi?

      la vidéo du singe qui utilise des légo est très parlante pour ce que j’essaie de te faire comprendre, le singe peut savoir assembler les légo tant bien que mal, il n'a pas conçu ni fabriqué les légo....

      la supériorité dont tu parles n'est qu'un fantasme de gauchiste qui haïs tellement les blancs sans en avoir conscience qu'il en est résolu à trouver des excuses pour ne pas suivre les lois naturelles de la nature au point d'aller jusqu’à renier sa propre nature en souhaitant être l'égal de tous les autres, même les plus stupide.

      la civilisation blanche est grandiose, si elle est ce qu'elle est aujourd'hui, c'est grâce aux blancs et les juifs sont le cancer de l'humanité, ils pervertissent tout, corrompent tout, détruisent tout...

      les horreurs du monde ne sont pas liées aux blancs créateurs mais aux juifs.

      ce discours tu refuses de l'entendre, pour toi c'est peace and love, mais pas avec les blancs qui sont trop méchants et qui fabriquent des trucs qui détruisent la planète et parc qu’ils sont des pollueurs...

      c'est n'importe quoi.

      Supprimer
    12. Perso ça me gène pas plus que ça que les asiatiques se disent supérieurs et déconsidèrent les autres.

      Je vais même aller plus loin, et c'est là que je suis totalement subversif, ça ne me gène pas du tout qu'un noir considère son ethnie supérieure et déconsidère les autres A CONDITION qu'il soit un noir habitant en Afrique. C'est vrai quoi, de quoi je pourrais me plaindre ? Qu'un type qui habite à 10 000 km de chez moi vitupère les gens qui habitent à 10 000 km de chez lui ? Mais grand bien lui fasse ! Et c'est pareil avec les asiatiques ! Et c'est pareil avec les arabes, et les sud-américains !

      Au fait, c'est quoi cette désinformation sur les «traditions intrinsèquement orales» des africains ? Ils ont juste choisi d'utiliser l'alphabet romain à la place des leurs pour faciliter les communications, ils pourraient utiliser leur alphabet, mais y'en a tellement que ça rendrait toute communication impossible.

      Ca vient d'où ce mythe de « la tradition orale » ?

      Supprimer
    13. Wendy est dans une position morale et émotionnelle comme d'hab elle n'accepte pas le réelle, et donc elle le bricole pour qu'il rentre en phase dans son idéologie.

      typiquement gauchiste ! pourtant les faits sont les faits, il y a des constats a tiré des faits ! ils y a des faits qui prouvent qu'il y a une échelle des races point barre .

      Supprimer
    14. A Scipion

      La tradition orale par les "griots" notamment au Mali, tu connais ?

      Je n'invente absolument rien du tout.

      Supprimer
    15. Nan je connais pas et je m'en moque.

      J'accorderai un tant sois peu de crédit à ces sois-disant «oralitudes» lorsque j'aurai entendu cela de la bouche d'un spécialiste de l'Afrique vivant en Afrique, ou dans un de ses livres, et non des panafricains qui vivent à Paris.

      Supprimer
    16. Même sur internet si tu cherches "griot" tu trouveras

      Supprimer
  3. Normal, un bon systeme himunitaire suffit a heradiquer le sida et la bas en afrique avec la pauvreté et famine, normal qu'ils guerissent pas. Suffit de bien mangé sainement et le tour est joué sur ce virus inventé en labo pour baiser l humain, merci les sataniques.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.