lundi 25 juillet 2016

Victime des amalgames

Le 18 juillet, quatre jours après l'attentat de Nice, Myriam se recueille sur la Promenade des Anglais où sa tante est morte, lorsqu'elle est victime d'une agression raciste verbale

C'est une jeune femme de 25 ans, chez qui le chagrin se dispute au traumatisme. Myriam est la nièce de la première victime percutée par le camion lors de l'attentat de Nice. Elle nous reçoit dans la petite maison familiale de Roubaix et nous raconte. Lundi dernier, juste après la minute de silence, Myriam vient se recueillir sur la Promenade des Anglais avec les femmes de sa famille. Un homme les aborde avec une réflexion : "Vous êtes venues en troupeau ?"

Source et vidéo 

La victime. 




Et les mosquées sont sous bonne garde par crainte d'actes islamophobes :


6 commentaires:

  1. c'est a prouver que la premiere victimes est musulmane ils ont dit sa pour pas que les gens linche les muz

    RépondreSupprimer
  2. C'est malheureusement le but recherché par les commanditaires de ces attentats. Triste...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai un problème d'amalgame aussi. J'ai mordu un noyau d'olive. Maintenant il faut que je trouve un dentiste... pfff.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y pensais ce matin à ça, justement ! Amalgame ça fait plombage !

      Amalgamer ou plomber l'ambiance. Au final, avec une piqure ...

      Supprimer
  4. ba oui les gents en on marre de supporter les mœurs étrangère je suppose, que nous ont apporter ces gents ? que des emmerde et je parle hors attentat .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. si vous parlez bien des banquiers et politiques je suis tout a fait d'accord avec vous :p

      Supprimer

Sans modération.....

Mais : tout commentaire qui ne respecte pas à la lettre la charte ci-dessous sera supprimé sans autre forme de procés.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.