lundi 25 juillet 2016

Victime des amalgames

Le 18 juillet, quatre jours après l'attentat de Nice, Myriam se recueille sur la Promenade des Anglais où sa tante est morte, lorsqu'elle est victime d'une agression raciste verbale

C'est une jeune femme de 25 ans, chez qui le chagrin se dispute au traumatisme. Myriam est la nièce de la première victime percutée par le camion lors de l'attentat de Nice. Elle nous reçoit dans la petite maison familiale de Roubaix et nous raconte. Lundi dernier, juste après la minute de silence, Myriam vient se recueillir sur la Promenade des Anglais avec les femmes de sa famille. Un homme les aborde avec une réflexion : "Vous êtes venues en troupeau ?"

Source et vidéo 

La victime. 




Et les mosquées sont sous bonne garde par crainte d'actes islamophobes :