mercredi 20 juillet 2016

Syrie, un point "rebelles modérés"

Une vidéo diffusée mardi sur les réseaux sociaux montre des combattants rebelles décapitant un jeune garçon après l'avoir capturé près d'Alep, dans le nord de la Syrie.
La vidéo montre le garçon étendu à l'arrière d'un camion et un combattant qui commence à le décapiter avec un petit couteau. Un autre combattant crie: "Nous ne laisserons personne à Handarat", localité située au nord d'Alep et où les rebelles et les forces du régime syrien s'affrontent.
Dans cette zone d'Handarat se situe un camp de réfugiés palestinien qui a été largement abandonné au cours des années. L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), une ONG basée en Grande-Bretagne, a confirmé que la vidéo montrait des combattants rebelles.
Dans une vidéo antérieure, l'enfant était assis à l'arrière d'un camion avec des combattants qui l'accusaient d'être un membre des brigades Al-Qods, un groupe palestinien se battant au côté du régime du président syrien Bachar al-Assad. Source
-------

 ...ce groupe a été financé par la France en Syrie. ....

Là, ils égorgent un enfant (palestinien ?) de 12 ans....





"Ils ont fait du bon boulot" disait un ministre...




Aujourd'hui il est question d'accueillir un de leurs responsables en France :


Rappel :








12 commentaires:

  1. https://www.youtube.com/watch?v=g9FiUF7N-PA

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La France a trahi tous ses alliés historiques qui lui permettaient d'avoir une collaboration de renseignement et un relais diplomatique dans l'est.

      D'abord ce fut les Serbes, francophiles et alliés inconditionnels de la France depuis la 1ere guerre mondiale, puis ce fut les régimes baasistes et en particulier celui d'el Assad. Cet abandon de la politique arabe traditionelles de la France nous a rendu sourds et aveugles car nos renseignements venaient des services secrets de Gaddafi, El Assad. Pas étonnant qu'on ait des attentats à la chaine.

      Supprimer
  2. le guer mandchou

    pauvre gamin ! une sacrée bandes de demons !

    L etau se ressere sur les elites !

    RépondreSupprimer
  3. le guer mandchou

    sur fawkes news ; il y avait bien deux terroristes !

    c est daesh qui dirige l elysée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  4. Pauvre enfant... Comment tu peux faire ça, sans sourciller ???

    Ce sont des monstres

    Et ils vont nous faire croire que seul eux iront aux Paradis !!!!
    Heureusement qu'ils se fourvoient sur la nature de ce Paradis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tous ceux qui ont eu "la chance" d'être dans des écoles "mélangées" et vivre-ensembliques savent que ces personnes ont ça dans le sang... Comment dire, une certaine impétuosité, une certaine rudesse rafraichissante en nos si mornes contrées blanches et éteintes. Et en ce qui me concerne, je l'ai vécu à une époque où il n'y avait aucun islamisme. Alors vous rajoutez trente ou quarante ans d'immigration folle et ledit islamisme et vous avez un cocktail détonnant. Pas faute de le dire depuis des années et des années. Mais padamalgam etc.

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
  5. La modération dans l'islam consiste à modérer la capacité de réflexion du bobo ignorant des 'valeurs' réelles de cette 'belle religion d'amour et de paix'.

    Ce qui montre que les 'valeurs' de l'islam sont bien en cause c'est que ces couillons se filment fièrement en train de commettre leurs atrocités.
    Dans leur système de valeur islamique, ils viennent de faire une chose bien aux yeux d'Allah et dont ils se sentent rudement fiers. Un petit pas de plus vers le paradis des minoux recicatrisants!

    C'est tant mieux : Il faut archiver la photo de ce type pour l'identifier sans doute possible lors du procès pour crimes de guerres quand la paix sera revenue.

    RépondreSupprimer
  6. Inqualifiable. Pauvre gosse. C'est ce qui nous pend au nez. Si on ne se décide pas à faire dégager très vite ce gouvernement pyromane et complice, on aura ça d'ici très peu de temps. On est en guerre. Que ça plaise ou pas, c'est un fait. J'ai vu l'évolution (ou plutôt la dévolution) des musulmans en quelques années dans ma cité du 93. Ils ont totalement renoncé à l'intégration. Si nous ne prenons pas au plus vite les mesures qui s'imposent lorsqu'on est en guerre, ON EST FOUTUS !
    Il faut au plus vite qu'un gouvernement légitime, préoccupé par le devenir de la France, soit élu. Que l'armée, police, gendarmerie, etc soient déployées partout avec ordre de tirer au moindre problème, que les citoyens aient quelques heures pour faire des réserves. Ensuite tout le monde doit rester à la maison jusqu'à nouvel ordre. Ensuite les cités sont fouillées immeuble par immeuble, appartement par appartement. Une cité c'est comme un village. On voit tout, on sait tout. Perso si on venait m'interroger, j'ai des choses à dire, je connais des gens, pour les cotoyer depuis des années, qui sont un danger. Ces gens n'ont rien à faire ici, ils vivent d'aides, n'ont absolument AUCUNE intention de s'intégrer, ils dressent leurs enfants au rejet de nos valeurs et leur transmettent leur haine et ils ATTENDENT, certains de leur victoire ! Ces gens doivent être évacués de France très vite sans aucun remord ! Nous sommes en GUERRE !
    Si une action comme ça est décidée, il y aura certainement un grand nombre de morts, peut-être 10.000 ou 100.000. Par contre si nous ne faisons rien, ça sera des millions qui mourront et je ne vous raconte pas dans quelles conditions (si vous ne connaissez pas les cités, vous ne pouvez pas savoir à quel point leur haine est grande).

    RépondreSupprimer
  7. Des hommes adultes jouent à des jeux vidéo et des enfants soldats font la guerre, pauvre monde....

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.