mercredi 27 juillet 2016

"La valise ou le cercueil", l'effet de la globalisation

C'est un film , mais pas que. C'est la guerre d'Algérie, ce sont des vies brisées, c'est la longue marche de Mao, ce sont les files de migrants, les enfants soldats africains, les mexicains aux USA, c'est une époque, la notre.

Un français sur deux se déclare prêt à partir, vers une vie meilleure.

En fait, ne restent que ceux qui sont enchaînés par le manque d'argent, le manque de diplômes monnayables.

Ce matin j'entends Mr Boubeker appeler à la réforme de l'apprentissage de l'islam dans la cour de l'Elysée et le représentant des catholiques appeler au "vivre ensemble".

D'une part Boubeker ne représente pas tous les musulmans, d'autre part personne n'a le choix de vivre ou non ensemble.

Cette fameuse locution "vivre ensemble" ne dénonce en fait que sa propre impossibilité. Ou le fait qu'il y aurait l'alternative de "vivre séparés".

Un genre de divorce ou de cohabitation souhaitée mais difficile.

J'entends "daesch" plutôt que état islamique. Je suppose que c'est le mot "état" qui blesse.



L'EI est à l'image de la globalisation, ici et ailleurs en même temps. C'est un état mondialisé et mondial. Un état qui fait fortune avec le pétrole et qui détient une armée.

De mon point de vue un état comme un autre, sous sa forme achevée d'état capitaliste globalisé.

Les pertes d'identités sont légions, les migrants n'ont absolument aucune identité avant d'en déclarer une de leur choix à l'entrée de l'Europe. Ceci n'a pas empêché Merkel de les accueillir.

Pourquoi les combattants de l'EI devraient être logés sous une enseigne différente ? Puisque la Terre est leur patrie.


(Mais, ils sont éduqués par leur livre. Ils ne désirent pas d'autre éducation. 
Vos propos sont un Jugement de valeur, Mme Le maire.)


Dans les années 2000 les gentils occidentaux se demandaient ce qu'allaient devenir les "enfants soldats" africains à la fin des conflits. La grosse question était "vont-ils pouvoir se réinsérer dans nos belles démocraties". Non, bien sur, pour leur immense majorité,

L'Afrique étant une sorte de laboratoire mondial je suppose que beaucoup de ces "enfants soldats" africains ont été purement et simplement abattus, rectifiés, même si certains en ont réchappé.
Ça sert aussi à ça les "services spéciaux", à "nettoyer".

Parce que, en toute logique, pensez vous réellement qu'un enfant de 8 ans qui entre dans la "carrière" en tuant sa mère peut devenir un physicien des fluides, fan de Pokemon Go ? Non, bien sur.

La guerre d'Afghanistan, dans un premier temps perdue par les russes, le GIA algérien, auraient du nous faire prendre conscience de l'état du monde et des forces en présence.

Ce matin aussi, H.Morin appelle à "l'israëlisation de notre société". Je n'ai pas encore trouvé une réponse convenable, je cherche. La réponse que j'ai sur le bout de la langue :"J'appelle a l'israélisation de ta mère" ne me paraît pas adaptée.



L'EI voudrait "nous amener à une guerre de religions" entends-je aussi. À mon sens le calife s'en moque totalement d'une guerre de religion en France ou ailleurs. Mais alors comme de sa première brassière ! (Le calife aussi à eu une petite brassière, si, si !).




Je pense même le contraire. Tant que ce pays grosso modo tient plus ou moins debout c'est utile de le déstabiliser par des crimes plus symboliques les uns que les autres.

Le jour où nous sombrerons dans la guerre civile quel intérêt aura l'EI pour la France ? L'EI compte ses soldats, c'est tout. C'est déjà pas mal. L'EI avance, il prend les pays quand ils sont soumis.

(2014, manifestation boulevard Barbés en soutien aux palestiniens).

Les enfants de l'EI qui décapitent les prisonniers ? Seront-ils solubles dans nos démocraties ? :)

Personne ne se pose la question et le fait de ne pas poser la question c'est y répondre. En quelque sorte s'il y a une "guerre" nous pensons que nous la perdrons.

C'est, du reste, pour cela qu'il n'y a pas de guerre civile, à mon sens. Parce que les démocrates ont perdu et qu'ils s'en vont.

Parce que personne de sensé ne veut tuer personne, parce qu'il vaut mieux quitter le "vivre ensemble" fragile avec des peuplades innommables que de souiller son âme.

Pourquoi innommables ? Simplement parce qu'innommées.

(Bhl a gagné. Entrefilet dans le journal "le monde" ce matin. Schuttttt....)

Nous laisserons nos territoires comme nous les avons déjà laissés. Nous fuierons toujours plus loin.

Il n'y aura pas "d'israélisation" de la France, simplement des juifs errants.

Rappel : le juif errant