vendredi 22 juillet 2016

Chine, un point inondations et barbarie

Ouverture des vannes du barrage de Xingtai, Hebei, sans informer les villageois en aval, des morts.




La colère gronde en Chine où l'état cache le nombre des victimes.
Un journaliste chinois demande pourquoi cet enfant n'a pas eu droit à la même photo que "Aylan".

Il y a une grosse répression de la presse suite aux inondations.





L'eau a envahi brutalemt le village vers 1h, dépassé 2 metres sans laisser beaucoup de chance aux villageois endormis.

Des morts et des sans abris par centaines de milliers, des dégâts monstrueux suite à des inondations terribles.Une source









Et au milieu des constructions qui s'effondrent, la Cité Interdite, sèche.


Une pensée pour cet étudiant de 18 ans, arrêté pour la diffusion d'infos suite à son enquête sur les sinistrés des inondations à Minqing, Fujian :



(Spéciale dédicace à "Sckual" qui suit tout ça de prêt !) 

1 commentaire:

  1. Tout bonnement effrayant....

    Et dans nos merdias, pas grand mots aussi.... Et pourtant, en deux mois, le bilan des victimes est monstrueux.... Quant à ceux des déplacés, on ne peut que l'imaginer....

    Nos civilisations meurent car elles ne sont pas capables de s'adapter à un environnement qui change, sans arrêt et car elles perdent leurs humanités... A trop vouloir paraître....

    RépondreSupprimer

Modération en place !

En attente de clandestinité ! Loolilol !
------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.