jeudi 28 juillet 2016

Au fait !

Au milieu de ces horreurs, je voulais rappeler ceci :

Il y a toujours et encore des gens qui s'aiment, qui nous aiment et qui vous aiment.
Il y a toujours des gens qu'on aime.
On aime toujours le vent, le soleil, la lune, les étoiles, les fleurs.
Nous aimons les animaux, les câlins, les sourires, les caresses.

Rien n'est perdu, donc ! Tout cet amour nous entoure.
Et plus l'horreur est grande plus l'amour devient profond.
L'amour de la vie.

Parce que la vie c'est l'amour. Rien d'autre.
Ne subsistera de nous que l'amour qu'on a donné.
L'amour se transmet.
C'est sa force.