vendredi 1 juillet 2016

2015-2016, un sans faute !

Voici ce que j'écrivais Le 30 novembre 2015, avec tous vos commentaires de l'époque.

Avec le recul, nous savons que c'était pertinent. Un monde d'images, un monde où se sont succédées les catastrophes écologiques dues souvent aux forages et à leurs conséquences comme les incendies canadiens et russes persistants.

Un monde où tout s'est délité, les monnaies, les valeurs partagées, un monde qui nous relaie des images de meurtres et de destructions.

Alice regardait le vieux monde sagement. Que reste-t-il de l'Europe ? D'Obama ? De Merkel ?
Ils s'effondrent tous, ils disparaissent.

Restent les guerres, en legs, et la destruction du vivant. Nous avons quitté les guerres pour les restes, s'installent les guerres du manque. 

La seule évolution entre 2015 et 2016 que je constate ce sont les fausses informations qui font florès. 

Nous passons de l'image au miroir déformant. C'est une foire, une fête foraine.

Nous devenons tous des itinérants regroupés devant des attractions, parfois du tir, parfois des friandises... Et ça tourne de plus en plus vite sur les manèges "connectés", bien sur !

--------- en 2015, donc :



Source 


Partons derrière les vitrines, tels de petites "Alice" curieuses et allons voir le monde en prenant le bus à partir de Melun.... Je paye le voyage.:) ------------
À Melun, Une parade pour "habiller" les commerces vides du centre-ville...


Pour lutter contre l’affichage sauvage et rendre plus attractifs les commerces qui attendent de nouveaux locataires ou propriétaires, la Ville habille les vitrines avec des photographies des endroits typiques de Melun.

















Zombie Land ! 

Incroyable ! Donc pour masquer la misère des centres villes dépeuplés de leurs chalands ils nous mettent des photos... ! Que n'y avons nous pas pensé plus tôt ! Et Un masque à nos collègues pour les rendre plus beaux ou plus sympathiques ? Plus tard. Demain. 


(Collègue masqué) 

En fait, dans le réel de nos quotidiens nous sommes comme Alice de "the Economist", nous regardons une image dans une monde d'images, rien de ce qui est présenté n'est réel.

À Melun tout est en toc, sauf la solitude dans le centre ville. 

Sur la couverture du journal qu'y a-t-il à côté d'Alice ? 






Ceci existe dans le réel puisque cela vient lécher les pieds de la petite fille.  Mais qu'est-ce ? 




C'est ceci :


Castrol est une société spécialisée dans la conception et la vente de lubrifiants pour moteurs. Castrol fait partie du groupe BP (British Petroleum), mais elle a gardé son identité.Elle fut fondée en 1899 par Charles "Cheers" Wakefield (d'où le nom original de la compagnie « Wakefield Oil Company »). Elle fut rebaptisée Castrol en 1909, en référence à l'huile de ricin (« Castor oil », huile de ricin en anglais), qui était utilisée pour fabriquer ces lubrifiants. Wikipedia
Tiens, tiens, ... BP ? La firme qui a détruit la planète en stoppant le Gulf Stream ? Ok, noté.

Je continue. Que produisait Castrol ? De l'huile de ricin .... De l'huile de ricin ... Curieusement 
je retrouve l'huile de ricin comme la panacée de tous les traitements de médecine douce prônée par.... Edgar Cayce !! 



ses fameux et célèbres "cataplasmes à l'huile de ricinqui contribuent à soigner un nombre impressionnant de maladies (j'en donne la liste dans le livre, et elle est vraiment impressionnante...).
Cette huile, est aussi appelée "Palma Christi", soit littéralement : "la main du Christ" (et ce n'est pas pour rien !). Source 
---- je reprends :

- vitrine - miroir 
- alice - réel
- Castrol - BP
- ricin - Edgar Cayce


==> golfe du Mexique et carte du changement planétaire :





( en parleront-ils à la COP 21 ?) 
:)

Derrière le miroir d'Alice, comme derrière les vitrines de Melun, le vieux monde.





À coté d'Alice le monde en marche à ses pieds, et voici où nous allons très vite, comme prévu.




Regardons bien la tortue : Symbole de lenteur en Europe occidentale, elle se fait l'allégorie du 
monde en Chine. Wikipedia 




Et préparons nous au monde d'Edgar Cayce ( qui est-ce )






5 commentaires:

  1. La situation ne s'améliorera jamais désormais. L'humanité est happée par ce monde matérialiste et ne se questionne pas. Dans le sens inverse, il y a des gens qui ont une connaissance ésotérique et occulte mais qui est utilisée à mauvais escient ( égo de l'orgueil, du matérialisme, de luxure, etc...). On veut nous mettre à l'état d'esclave alors que nous le sommes déjà. Le point commun de cela? Ils cultivent tous leurs égos. Il est simple de constater que nous vivons dans un monde de peurs et nous agissons en conséquence. Tout le monde veut de la sécurité pour contenir la peur et c’est aussi ce que font les gens qui manipulent les autres? Peut on réellement blâmer une personne qui réagit comme nous? " tu vois la paille qui est dans l'oeil de ton voisin mais pas la poutre qui est dans le tien"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour gw,

      Oui, je pense que ceux qui manipulent les autres leur promettent une sécurité.

      Par exemple celle de ne pas penser, de ne pas choisir de ne pas avoir de reponsabilité : "suis moi, prends ce chemin, moi je sais, fais comme moi".

      Les manipulateurs au final ôtent le libre arbitre.

      Supprimer
  2. ATTENTION Ne jamais ingérer l'huile de Ricin, elle est toxique. on ne doit l'utiliser qu'en usage externe.

    steph

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir Wendy. Ces gens n'ôtent pas le libre arbitre car il est déjà mince au départ. Ces gens exaltent nos égos ( anté-Christ ) pour contenir la conscience.Les ténèbres ressemblent au paradis ( samadhi) mais je peux te dire que le chemin de croix est difficile et je ne suis pas sur d'y arriver. Le jugement dernier n'est que la traduction de la pesée des coeur d'Annubis. Le pain quotidien est celui qu'on vit tous les jours, c'est à dire affronter et comprendre intérieurement les égos. Je souffre intérieurement et ne peut voir qu'à travers ma conscience toute la repentance de tout ça. " vends ta maison et donnes l'argent aux pauvres ( compassion ) et suis moi. Apporter un coté spirituel dans un Blog est bien, et c'est pour cela que je post mais je veux préciser que l'image de Ponce Pilate n'est autre que " je m'en lave les mains"( la faute des autres) alors que nous sommes responsables de tout cela. La conscience ne vient qu' à force de détruire les égos et c'est terrible! En gros chaque acte ou parole doit être mesuré pour ne pas nuire car acter les choses sans conscience n'est que parole d'égos et je sais de quoi je parle avec tans de remord après. On n'aime pas être blesser et on blesse les gens involontairement ( égo qui prend le contrôle).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, on exalte nos tous petits égos...
      Et nous sommes responsables de tout...

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.