lundi 20 juin 2016

L'écologie et la dépopulation liées par la Couronne

   Le prince consort, Philip Moutbatten, duc d'Edimbourg, joue un rôle de tout premier plan en sa qualité de « directeur des opérations » du Club des Iles et ancien président du World Wildlife Fund for Nature (WWF). Le Club des Iles représente le « poids » politique et financier des différentes familles royales et princières d'Europe, depuis la Scandinavie jusqu'à la Grèce. Le poids financier des membres du Club est évalué à environ 1 000 milliards de dollars, tandis que la valeur totale des sociétés dans lesquelles les membres ont une part dominante dépasserait les 9 000 milliards de dollars.

    L'approvisionnement mondial en pétrole, en matières premières et en métaux rares est dominé par des cartels au service de la couronne britannique, tels que Rio Tinto Zinc, Lonrho et de Beers Anglo American Corporation.







Source (riche en information). 


Le Sierra club :


    Dès 1892, un adepte américain de la préservation des espèces, John Muir, fonda ce club grâce aux fonds apportés par E.H. Harriman, qui avait fait fortune en spéculant sur les chemins de fer. Essentiellement organisateur d'excursions jusqu'aux années 50, le Sierra Club se transforma en un lobby écologiste militant sous la direction de David Brower. En 1969, celui-ci le quitta cependant pour créer une organisation encore plus novatrice, les Amis de la Terre, puis, plus tard, l'Earth lsland 

lnstitute. Michael McCloskey, qui remplaca Brower à la tête du Sierra Club, modifia l'orientation du Club lui donnant comme objectif principal d'empêcher toute utilisation commerciale des terres appartenant à l'Etat américain. En 1971, des dirigeants du Sierra Club créèrent Greenpeace. Huit ans plus tard, le Sierra Club et la Wilderness Society accordèrent à David Foreman un contrat de dix ans pour la création et la direction d'une organisation écologiste qui allait devenir Earth First!




De l'écologie au contrôle drastique des naissances.




Rappel :
    Créés en 1969 par David Ross Brower, ancien directeur exécutif du Sierra Club, les Amis de la Terre fusionnèrent en 1990 avec l'Environmental Policy lnsitute et l'Oceanic Society. Leurs « actions directes » et d'autres activités sont dirigées essentiellement contre l'énergie nucléaire. Le fondateur des Amis de la Terre en France, Brice Lalonde, a été ministre de l'Environnement.


-----------

Dernier rappel :

Quand on donne à Green Peace ou aux "amis de la terre" et qu'on défalque les sommes de ses impôts, voilà à qui on "donne", à la couronne d'Angleterre. 

C'était juste pour dire.....l'agenda 21 c'est la dépopulation et la spoliation des terres. Bref,.....pas d'autre moyen pour sauver la planète qu'une limitation des naissances, 

Et accessoirement une augmentation du taux de mortalité aiderait....



8 commentaires:

  1. Dépopulation ...

    J'aime pas, mais si cela doit-être fait, il faut commencer par les riches, car si je possède:

    - un yacht de 15 mètres, une résidence de plusieurs millions de dollars, un immense terrain avec incluant tennis, piscine, jacuzzi, garage avec plusieurs dizaines de voitures, etc.

    - plutôt qu'une hutte en bambous et un petit ruisseau pouvant à peine m'alimenter en eau,

    ... il est évident que le pauvre pollue et consomme beaucoup moins !!!

    Donc, après avoir éliminé le 1%(les plus riches), on pourra refaire une évaluation sur l'état de la planète :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, justement ce n'est pas évident du tout que le pauvre pollue plus que le riche....

      ;)

      Supprimer
    2. Pardon : que le pauvre pollue moins...

      Supprimer
    3. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
    4. Bonjour Wendy ...

      Sérieusement, il me semble que la dépense 'énergétique' - la trace carbone, entre autres - est incomparable ?

      Un ami m'a souvent dit que l'on était beaucoup trop(humain) et je lui répondais que si la plupart se comportait comme des fermiers(presque autonomie alimentaire et autres) et que l'on ne désirait pas tous ce que le capitalisme promet(télé, ordi, 2e résidence, voiture, motoneige, etc.) la planète pourrait en accueillir beaucoup plus.

      Et surtout, que d'éliminer beaucoup d'humains pour sauver ... les humains, cela semblait paradoxal ?

      C'est mon avis bien sûr !

      Supprimer
    5. Une réponse parmi d'autres...:

      In discussions of human overpopulation, even among experts such as Paul Ehrlich it is rarely if ever mentioned that a formula for the impact of humans on the landscape is not

      impact ~ NR.

      Rather it is something closer to

      impact ~ cN + NR

      where
      c = some constant
      N = number of people in a particular region
      R = average consumption of resources per person in the same region

      Another factor should also be added, the waste that an average person produces in a given period of time. It varies greatly depending on the technological development of the community in question.

      The main point I am making is that every person takes up space, cooks food (using external energy sources such as wood, natural gas or electrical energy), stores food and other materials, builds a residence (house, hut, tent, teepee, etc.) and produces waste.

      Hence, compared to other creatures of comparable size, people have an outsized impact on their environment even if they live a very meager existence. The notion that the poor have a minimal impact on their environment compared to the rich is misleading.

      There is no substitute in the world today for human population reduction. Simplification of lifestyle helps, of course, but is insufficient.

      Supprimer
    6. Re-bonjour Wendy ...

      Je maintien mon exemple pour les agriculteurs(fermier d'antan) qui recyclaient tout, et qui ne produisaient pratiquement aucun déchet.

      Et j'aime mieux laisser faire la nature pour l'équilibre sur la démographie humaine, comme elle le fait si bien depuis des milliards d'années avec l'ensemble de la faune et de la flore.

      C'est toujours mon avis bien sûr !

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.