lundi 20 juin 2016

La parabole des mines

Pour être juste il faut que je m'y mette puisque j'ai évoqué- évoqué seulement- la parabole des talents.

Bien, ça va être dur !

Je pose ça là et je reviens.

Luc 19, 11-27.

Comme les gens écoutaient cela, il dit encore une parabole, parce qu’il était près de Jérusalem, et qu’ils s’imaginaient que le Royaume de Dieu allait apparaître à l’instant même. 
Il dit donc : « Un homme de haute naissance se rendit dans un pays lointain pour y recevoir la royauté et revenir ensuite. Appelant dix de ses serviteurs, il leur remit dix mines et leur dit : ‘Faites-les valoir jusqu’à mon retour.’ Mais ses concitoyens le haïssaient et ils dépêchèrent à sa suite une ambassade chargée de dire : ‘Nous n’en voulons pas pour roi.’
« Or, quand il fut de retour, investi de la royauté, il fit appeler les serviteurs auxquels il avait donné l’argent, pour savoir ce que chacun avait gagné.
 Le premier se présenta et dit : ‘Seigneur, ta mine en a rapporté dix.’ -- ‘C’est bien, bon serviteur, lui dit-il ; puisque tu t’es montré fidèle en très peu de chose, reçois le gouvernement de dix villes.’ Le second vint et dit : ‘Seigneur, ta mine en a produit cinq.’ A celui-la encore il dit : ‘Toi aussi, sois à la tête de cinq villes.’
« L’autre vint et dit : ‘Seigneur, voici ta mine, que je gardais déposée dans un linge. Car j’avais peur de toi, qui es un homme dur, qui prends ce que tu n’as pas mis en dépôt et qui moissonnes ce que tu n’as pas semé.’ -
- ‘Je te juge, lui dit-il, sur tes propres paroles, mauvais serviteur. Tu savais que je suis un homme dur, prenant ce que je n’ai pas mis en dépôt et moissonnant ce que je n’ai pas semé ; pourquoi donc n’as-tu pas confié mon argent à la banque ? A mon retour, je l’aurais retiré avec un intérêt.’ Et il dit à ceux qui étaient là : ‘Enlevez-lui sa mine et donnez-la à celui qui a les dix mines.’ -- ‘Mais, Seigneur, lui répondirent-ils, il a les dix mines !’ ... -
- ‘Je vous le dis, à tout homme qui a l’on donnera ; mais à qui n’a pas on enlèvera même ce qu’il a.’

Puis, la dernière phrase :

« ‘Quant à mes ennemis, qui n’ont pas voulu de moi pour roi, amenez-les ici et égorgez-les en ma présence’. »


Ensemble de deux verrières : La Parabole des mines (baie 11) - Vue générale. Lyon.



----- hum, hum.... Je retrousse mes manches, ça ne semble pas si simple...

c'est la dernière parabole. ensuite Jésus va vers sa mort et sa résurrection.

on peut donc dire que "égorgez mes ennemis" est son dernier message.

la parabole des mines est semblable à la belle et riche parabole des talents. une mine était comme le talent une mesure monétaire. la mine est grecque.

un mauvais maître ? un maître injuste et voleur de surcroit ? on peut le penser :
  
"Tu savais que je suis un homme dur, prenant ce que je n’ai pas mis en dépôt et moissonnant ce que je n’ai pas semé".

=> je vole les récoltes qui ne m'appartiennent pas => parmi ceux qui ne croient pas en moi certains récoltent mon amour sans le savoir.
 
"à tout homme qui a l’on donnera ; mais à qui n’a pas on enlèvera même ce qu’il a.’"

=> les pauvres seront plus pauvres et les riches plus riches. injustice totale.

pas si on reprend "les premiers seront les derniers". c'est à dire les hommes de bonne volonté et justes seront toujours plus riches et justes. les mauvais seront toujours plus mauvais s'ils ne s'amendent pas.

que Jésus reprenne la parabole des talents n'est pas extraordinaire puisqu'elle est fondamentale mais qu'il rajoute l'égorgement des ennemis est tout à fait surprenant.

sauf à lire :

Matthieu 10
34Ne croyez pas que je sois venu apporter la paix sur la terre; je ne suis pas venu apporter la paix, mais l'épée.  
35Car je suis venu mettre la division entre l'homme et son père, entre la fille et sa mère, entre la belle-fille et sa belle-mère;…

Références Croisées :

Luc 12:51
Pensez-vous que je sois venu apporter la paix sur la terre? Non, vous dis-je, mais la division.
Apocalypse 6:4
Et il sortit un autre cheval, roux. Celui qui le montait reçut le pouvoir d'enlever la paix de la terre, afin que les hommes s'égorgeassent les uns les autres; et une grande épée lui fut donnée.
--------------------------------------
 
 
=> je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive et la division dans les familles dont les membres s'égorgeront ou s’entretueront.
 
bon. mais pourquoi "en sa présence" ?
 
il ne dit pas "en mon nom", il dit "en ma présence". "égorgez les ici en ma présence".

ici, sur la terre, en ma présence constante ? l'immanence divine.
 
la phrase sonne comme une introduction à l'Apocalypse de St Jean, elle peut ouvrir sur un futur.
 
et enfin cette phrase est rapportée par Luc seul. 
 
le tout en gardant à l'esprit que Jésus quand il prononce cette phrase sait aller vers la croix. 
 
"égorgez mes ennemis en ma présence" => n'ayez pas la crainte de croire en moi, je serai là pour vous.
 
 
 
-------------------- personnellement le fait que ce soit la dernière phrase m'interroge. 
 
mais les évangiles sont dérangeants. les évangiles sont un témoignage qui demande à chacun de témoigner à son tour. les évangiles sont violents car les paraboles en langage simple et net laissent toujours interrogatif.
 
"mais Jésus, as-tu vraiment marché sur l'eau, ressuscité Lazare, multiplié les pains ?"
 
"es-tu vraiment ressuscité ?" blasphème ? je ne pense pas. 
au contraire je pense que les évangiles écrits tels qu'ils le sont, sont construits afin que nous nous posions exactement ce genre de questions.
 
comme si, même à la lecture des évangiles nous devions user de notre libre arbitre et choisir de croire ou de ne pas croire.
 
 1 Corinthiens 8:3
Mais si quelqu'un aime Dieu, celui-là est connu de lui. -
 
et :

Luc 22:20
Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.
 

-------------------------------------------------  ! 

du sang répandu pour nous. et toujours la présence de Jésus avec nous. 
 
le lien du sang avec le Père. la filiation par l'alliance.

une alliance non imposée mais choisie.



 

15 commentaires:

  1. Apocryphe de bas étage. A l'époque déjà, c'était une guerre d'influence. Pour des exégèses vraies et pas les stupides copiés/collés qui sont d'un lassant à la longue et qui empestent le net, lire Eugène Drewerman, Yves Congar entr'autres.

    L I R E pas copier/coller...L I R E !!!
    Sans oublier la Somme de John P. Meier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Luc n'est pas apocryphe ...

      Supprimer
    2. Bien évidemment que Luc n'est pas apocryphe, grossière erreur de ma part :-) mais les dernières lignes ont été écrites pour souligner le 'tu seras jugé comme tu juges'...

      Supprimer
    3. et mesuré comme tu mesures...

      Supprimer
  2. Ubertin de Casale20 juin 2016 à 11:33

    je te livre en 2 parties parce qu'il est impossible de tout écrire( mon commentaire doit comporter au plus 4096 caractères) la modeste contribution d'un grand Docteur de l'Eglise qu'est Saint Thomas d'Aquin. Saint Thomas d'Aquin a compilé toute une série de commentaires des Pères de l'Eglise dans un ouvrage bien connu mais qu'hélas on ne trouve pas en librairie( sauf sur commande) cet ouvrage est la Chaîne d'Or ou Catena Aurea.
    La Chaîne d'Or , Commentaire linéaire de chacun des quatre Évangiles (écrit dans un style très clair et simple, donc accessible à tout le monde). En le lisant, Tu auras l’impression d’être dans un cénacle où siégeraient Athanase, Augustin, Basile, Chrysostome, Grégoire, Jérôme et tant d’autres saints. St. Thomas s’efface complètement: son humilité le pousse à faire intervenir à sa place chacun des Pères qu’il sait avoir le mieux expliqué le texte qui se déroule. Chaque citation s’enchaîne harmonieusement avec la suivante, d’où le titre de Chaîne d’or. Les commentaires des Pères de l’Église, sélectionnés et coordonnés par le génie incomparable du “Docteur angélique”, réfutent toutes les hérésies ou INTERPRETATIONS TENDANCIEUSES— y compris celles de notre siècle!

    RépondreSupprimer
  3. Ubertin de CAsale20 juin 2016 à 11:47

    Bon il ne veut pas le commentaire . je te donne l'adresse du site ce sera plus simple
    http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Stthomas/Aurealuc/Luc18a24/chap19.html

    Bref tout ça pour dire que l'interprétation des saintes écritures n'est pas une chose aisée ma chère Wendy. Il faut NOURRIR sa foi par des lectures solides afin de ne pas interpréter les écritures à la façon New-Age où on voit des E.T christiques de partout(lol!!). Si tu veux une interprétation des écritures il n'y a pas mieux que les Pères de l'Eglises le reste n'est que du pipi de chat. :-) :-) :-).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ubertin merci pour les infos et le lien.

      Je pense tout de même que les évangiles s'adressent à tous et peuvent être expliqués par tous.

      Ensuite, il est certain que lire les pères de l'église et Saint Augustij aide à mieux comprendre et met sur des voies.

      Merci !!!!!

      Supprimer
  4. À la fin, la lumière pénètrera la ténèbre...

    Qui pourra subsister?

    RépondreSupprimer
  5. "égorgez mes ennemis en ma présence"

    Je vois que ça vient de Wikipédia!
    Après avoir recherché, nul part il est dit "égorgez" mais "tuez" => tuez mes ennemis en ma présence.

    C'est ce texte que l'on retrouve dans Louis Segond.
    La seule petite allusion est dans King James:
    "But those mine enemies, which would not that I should reign over them, bring hither, and slay them before me."

    Slay => peut dire tuer ou égorger.

    Quand on recherche sur le net, on trouve vite des gorges chaudes disant "Jésus pousse au djihad...", semant le doute. Mouai, à ces crétins => cherchez par vous-mêmes avant de dire des âneries et essayez de comprendre les paroles. La bible a été éprouvée!!!

    S'il on lit attentivement cette parabole le "tuer les" c'est le maître de la parabole qui en parle, cité par Jésus. Jésus ne pousse pas à tuer mais le maître de la parabole.

    Si l'on creuse toujours plus loin, cette parabole est similaire à la parabole des arbres qui ne portent pas de bons fruits. Ils seront coupés et jetés au feu (Matthieu 7.19...). Cela s'adresse aux hommes qui seront jetés dans la géhenne (enfer). On retrouve également le passage de l'homme qui se retrouve aux noces du roi avec des vêtements qui ne sont pas de circonstance (Matthieu 22.13), il sera jeté dans les ténèbres du dehors où il y a des grincements de dents et des larmes. Pareil pour le serviteur qui boit avec les ivrognes ou bas ses invités, lorsque le maître de maison sera de retour et qu'il verra qu'il a failli à sa mission, le maître le mettra en pièce (Matthieu 24.51).

    L'épée de la justice, de la vérité. Celle qui détachera l'âme des os...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que tu es là Hotchiwawa !

      Je m'en sors assez mal avec les explications des paraboles.

      Normal ! J'essaye de comprendre par moi mme toute seule...

      Et c'est difficile.

      Tu éclairés bien le texte !

      Supprimer
    2. Beaucoup de choses se répètent.
      Parfois en recherchant un mot dans toute la bible, ça ressort de bons versets.
      ex: "pensée", "lumière", "ténèbre", "demeure"...
      http://www.lirelabible.net/

      Supprimer
    3. Merci.

      C'est interressant en soi cette répétition du reste..

      Mais je n'ai pas l'envergure suffisante pour en parler...

      Bien à toi

      Supprimer
  6. Ubertin de Casale21 juin 2016 à 12:14

    100 % d accord avec notre ami Hotchiwawa. Il faut être complètement stupide voir travailler pour anal + et son petit journal pour penser une seule. Seconde que le Christ le Fils de Dieu appelle à trucider des gens... C est pour cela que je disais à notre bloggueuse Wendy que l interprétation des Ecritures n est pas une chose aisée. Une parole du style : " se faire eunuque pour le Royaume de Dieu " ne veut pas dire qu il faut se couper les couilles il y a un sens caché derrière. Cela veut dire qu il faut tout quitter pour suivre le Christ et le servir dans le prochain càd celui qui n est pas comme moi,qui ne pense pas comme moi.Méfions des interprétations à l emporte pièce que l on peut trouver sur le net.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Ubertin.

      :)

      Ton exemple est saisissant !

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.