mercredi 15 juin 2016

Afrique : la tomate augmente de plus de 700%







la peste des tomates touche 15 pays africains.

au Nigeria le prix de la tomate a bondi de 700%.

source

7 commentaires:

  1. Bonjour Wendy. Il y a une escroquerie sur la filiere tomate en afrique.Depuis quelques temps sont apparues des usines de conserverie de tomate en concentrès 12%, 24, 36% le 36% est souvent chargé de farine de pois verts ou de particules de plastiques).

    Ces usines furent achetèes sans étude préalables, sur la possibilitè de production de tomates.
    1) il y aura t il plus de producteurs de tomates ?
    2) Quid des techniques de production de tomates ?

    La tomate est une culture de printemps en afrique centrale, ou sub saharienne.

    Ensuite la plante est envahie de nuisibles de toutes sortes, et donc si ce n'est pas une escroquerie, c'est pas un sevice qui fut vendu.

    J'en ai parlé ici, un minuscule pays africain, est parvenu dans les annèes 1980 à devenit auto suffisant au prix du travail et avec mes techniques, techniques pas payèes c'est dommage, mais le vol de mes techniques, a conduit les voleurs à faire l'erreur de jouer avec la banque mondiale dans leur demande de prets?
    Resultat la banque mondiale les a ruiné et ils les nationaux de ce pays furent envahi par leurs voisins, la nourriture étant moins chere et accessible en quantité ét qualité chez les gens qui ont induement profité de mes techniques.

    dommage pour moi, dommage pour eux, les systemes qui fonctionnent ont des coûts et ceci doivent être payès au fur et à mesure. Cela s'appelle UN METIER.

    Donc des usines de concentrè de tomates pas chères, et pas la filière pour produire en quantitè et qualitè des tomates, comme toujours, le client et de plus en plus attends un produit Clef en Main robotisè etc...

    NON !

    Cela pourrait exister, mais très très cher et inutile.

    Il y a un autre facteur, c'est la demande, qui explose et la production qui elle a des limites, même si celles ci ( si elles sont connues peuvent être repoussées, elles ne peuvent pas indéfiniment suivre une augmentation de type exponentielle de la demande)... peuvent varier et être adaptées.


    ORTHO

    RépondreSupprimer
  2. Et chez nous, les produits locaux!! Tout pourri à cause de la pluie et des températures fraiche depuis deux mois: céréales, fruits, légumes que l'on arrose copieusement de fongi-CIDE!!! En 2015, c'était les insecti-CIDES qui marchaient plutôt bien! La mondialisation de l'agriculture par l'homme, des surfaces gigantesque en mono-culture et la chimie pour réguler les parasites, des prix toujours plus bas par levier boursier créant plus de misère dans des pays déjà pauvres et endettés. Ne cherchez pas trop loin les causes réelles..On se consolera en mangeant nos tablettes, i-phones, et le dernier jeans à la mode beaucoup plus savoureux, moins coûteux et existentiel à nos petites vies!

    Un petit producteur bio...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Réponse à petit producteur BIO
      Bonsoir.

      J'ai trainé dans l'horticulture, le temps de voir des produits chimiques, tellement nocifs que je suis sorti du cycle de l horticulture.

      Les agriculteurs ne sont pas formès pour manipuler ces produits, du tout, il faut mini une maitrise en chimie.

      Il faudra bien revenir à cultiver la terre sur des parcelles à tailles humaine.

      Les exploitations de 3 000 ha cela suffit.

      Il n'y a pas de concertation acheteurs Bio et producteurs bio, pas de pub, et une filiere qui depend finalement des grand syndicats.

      Il faut une agriculture bio, et il en faut de plus en plus. Il faut aussi casser le cartel des hypermarchès et aller vers 'artisan de proximité boucher, traiteur, charcutier, etc...

      Ce choix c'est à chacun de le faire et de l imposer sur ses autoritès dites Municipales.

      Si on est juste là pour être tondus, cela ne marchera pas encore longtemps.



      ORTHO

      Supprimer
    2. Un jour après l'autre ^^,
      Ne t'inquiète pas, les choses vont dans le bon sens, en mieux. Notre société évolue, aujourd'hui par la peur, demain par l'espoir...
      Amitié.

      Supprimer
    3. Derrière le terme bio se cache de plus en plus des multinationales et les grands financiers. On pensait que c'était une nouvelle expérience de co-gestion hors système, mais ce dernier a déjà mené une OPA sur le bio sans faire de bruit !!

      steph

      Supprimer
    4. Je suis d'accord avec toi, Stéph !

      Bien à toi !

      Supprimer
  3. Pour continuer et résumer les articles sur:
    Alaska : le printemps le plus chaud
    Quand la soif génère la faim.. (Californie)
    Afrique : la tomate augmente de plus de 700%

    http://la.climatologie.free.fr/enso/enso-pdo1.htm#

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.