vendredi 29 avril 2016

Vocabulaire raciste ou pas

Derrière chaque mot, il y a en embuscade ce que l’on pense, au-delà des revendications ou de l’argumentaire affichés, et en creux, ce sur quoi on ne s’engage pas. Qui ne dit mot consent.

Alors on s’est demandés « Qui dit quoi ? » s’agissant des personnes étrangères venant en Europe pour s’y installer et on a eu envie d’aborder la question de façon objective et quantitative, au-delà du match « migrant » versus « réfugié », alternative très débattue dans les médias ces derniers mois 

On a relevé quelques 1 200 références, communiqués, appels, pages d’actualité, newsletters, articles de presse… d’acteurs institutionnels, politiques, syndicaux, associatifs, collectifs, médiatiques… pour décompter dans un tableur les occurrences de différentes expressions : « migrant », « réfugié », « demandeur d’asile », « exilé », « sans papiers », « étranger », « immigré », « débouté », « clandestin » 
On a traduit en dessins les pourcentages obtenus (En chiffres) et restitué ainsi des topologiesdes positionnements des uns et des autres mettant en évidence proximités, voisinages et oppositions.



Oui, un vocabulaire précis définit une pensée précise ! 





5 commentaires:

  1. doit on considerer comme non racistes ceux qui massacrent des femmes des enfants et tous ex algerie ex libye d ailleurs partout c est les meme les donneurs de lecons sont les meme aussi.ilest fort probable que al caid ha et da eches c est pareil ainsi que black water closet criminels .et y a t il un moment ou vous cesserez de prendre les georges jean mouloud pour des cons.bon dim manche.

    RépondreSupprimer
  2. Quand on met l'homme en équation, c'est que très vite on mettra des mitrailleuses aux rond points et carrefour.

    Le monde de l'intelligence s'opposera à celui du pragmatisme et l'intelligence comme la vérité est souvent nue, alors que la bêtise comme le pragmatisme avancent armés.

    ORTHO

    RépondreSupprimer
  3. Y'a pas la même chose, mais concernant les actes et non les discours?

    Genre :
    "Je fais payer les gens pour les embarquer sur un canot gonflable"
    "Je ferme mes frontières"
    "J'exploite la trafic humain pour faire sauter les visas"
    "Je transforme un pays stable en enfer sur Terre"
    "Je vole le pétrole de mon voisin en guerre"
    "Je refuse de verser les fonds promis à la Grèce tout en exigeant qu'elle améliore le traitement des migrants"

    d'un côté

    et

    "J'achètes des fruits avec ce qui me reste de retraite et je les apporte aux rescapés"
    "Je ramasse les cadavres que la mer rejette sur la plage"
    "Je donne des cours de Grec aux nouveaux arrivants pour qu'ils puissent communiquer avec les autorités et les gens"

    Oui, je sais, les actes c'est secondaire dans un monde de comm' mais franchement, savoir si libé et la croix utilisent plus de mots teintés machin ou truc, franchement... je ne suis pas certain que ça vaille l'encre dépensée.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.