dimanche 24 avril 2016

Vacances. : 219 avions très dangereux

Les autorités américaines ont enjoint à Boeing d’effectuer des réparations "urgentes" d'un moteur équipant des appareils 787, qui est susceptible de s'éteindre en plein vol.
Cette injonction fait suite à un incident survenu en vol le 29 janvier sur un 787 de Japan Airlines effectuant la liaison Vancouver-Tokyo, explique l'Administration Fédérale de l'Aviation (FAA) dans une consigne de navigabilité sur son site internet.
Le moteur droit du 787 de Japan Airlines s'était arrêté soudainement alors que l'avion volait à 20.000 pieds (6.096 mètres) d'altitude.
Ceci ne s'applique qu'au moteur droit des 787, plus récent que le moteur gauche de ces appareils qui, lui, ne présente pas ce problème.
Cette consigne de la FAA, qui n'a autorité que sur des compagnies aériennes américaines, concerne 43 avions aux Etats-Unis. Mais 176 appareils 787 appartenant à 29 compagnies aériennes sont affectés à travers le monde.
Le 787 est baptisé "Dreamliner". Source


---------

- Qu'est ce que c'est que cette chose-là ?
- Ce n'est pas une chose. Ça vole. C'est un avion. C'est mon avion.
Et j'étais fier de lui apprendre que je volais. Alors il s'écria:
- Comment ! tu es tombé du ciel !
- Oui, fis-je modestement.
- Ah! ça c'est drôle...
Et le petit prince eut un très joli éclat de rire qui m'irrita beaucoup. Je désire que l'on prenne mes malheurs au sérieux. 

1 commentaire:

  1. le guer mandchou

    Tous ces fumiers d evangelistes meurtriers us se plantent avec leurs avions , deja en baviere les op militaires us qui balancent leurs soi disants humvy qui s ecrasent comme des crepes !! bienfait pour leurs tronches d abrutis !!
    et l accord tafta ne viendra pas en FRANCE !

    US GO HOMME !! et en taule l umps !

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.