vendredi 29 avril 2016

Migrants : "Légitime, légal et biens publics"


Lycée parisien occupé dans le 19° :



En ce moment même.


Cigarette aux lèvres, Ahmed a le sourire. Arrivé depuis cinq mois en France, ce Soudanais de 29 ans, passé par Calais, dort pour la première fois au chaud. "C'est très bien, bien mieux qu'à Stalingrad. Il y a trois à quatre personnes par chambre, de l'eau, de la nourriture", explique-t-il en anglais. Le jeune homme fait partie des 250 migrants de diverses nationalités – afghane, yéménite, soudanaise, érythréenne, somalienne – qui occupent depuis le 21 avril le lycée Jean-Jaurès, un établissement du 19e arrondissement de Paris, vide depuis des années.
Comme beaucoup d'occupants, Ahmed vient de Stalingrad, un campement installé en mars sous le métro parisien du même nom, et où les conditions d'hygiène sont "inadmissibles", selon les associations. "Il y a une grosse différence avec Stalingrad. Là-bas, nous ne sommes pas en sécurité", complète Ahmed. (Source, et plus)





"C'est ça la Frnce ? Pays méchant ?" 

En France depuis 2009, Imed, un réfugié du Maghreb qui refuse de préciser son pays d'origine, par peur d'être reconnu par sa famille, a lui vécu dans le camp d'Austerlitz et passé quelques nuits dans le métro.

Imed n'est pas un migrant ni un réfugié c'est un clandestin.
Dormir dehors est dangereux. Des gens vous pissent dessus, jettent de l'alcool ou sortent un couteau


Imed, migrant
à francetv info




Interdiction d'entrer  






Quand il y a une injustice il est licite de s'approprier les biens d'autrui.




L'amour seul est autorisé, beau slogan. 






Nous aussi ! 

5 commentaires:

  1. ben si tu veux une vie meilleure, tu restes chez toi...

    RépondreSupprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  3. Spoliation des biens publics ou privés au profit d'intérêts particuliers!

    Mes origines sont multiples (italien, anglais, espagnol, suisse, marocain...et le reste) et tant mieux........... donc je rajoute que si nous, pauvre français (et pas de souche, juste français) faisions le tiers du quart de ce qui est fait, il y a longtemps que police, CRS et armée de l'univers seraient venues nous déloger avec comparution immédiate, mise au trou pour.............pffff 3ans, perte des droits civiques et tout le toutim!

    J'ai raison ou j'ai raison??

    Attention toutefois aux ""bienfaisantes"" associations qui parfois naviguent dans des eaux.......... troubles.

    Intéressante émission "C à dire" sur France 5, "Qu'est-ce que «l'écoterrorisme» ?" avec comme intervenant Eric Denécé.

    On peut donc logiquement penser que les associations de "défense des droits de l'homme" peuvent, pour certaines, avoir un autre but que de RÉELLEMENT venir en aide aux gens.....(déstabilisation du système, exacerbations des tensions...).

    Et je pense que l'Etat est dans la mouise.
    Il ne pourra pas apporter de réponse juste sachant que la justice c'est une chose, l'application de la justice et des lois en est une autre.

    Nos démocraties, sous prétexte de démocratie, ont oublié d'être fermes!!

    On voit un peu ça dans la fonction publique (pardon pour ceux que ça dérange comme du poil à gratter!!) mais pour un con qui ne fait pas son boulot, ils vont pondre des décisions qui mettent à mal ceux qui font leur job!

    Gouvernement de technocrates!

    Marmotte

    RépondreSupprimer
  4. Tiens c'est marrant c'est un peu ce que l'on a fait dans le passé (bon ok c'était au 19 18ème siècle etc...) mais de manière un peu plus violente quand même.

    L'histoire se répète semble-t-il.

    Quand tu es dans la rue et dans la misère de l'indifférence générale c'est un devoir d'occuper.
    Cf dernier post "La Charte de l'Esclave Heureux" pour comprendre la violence du système si tu n'as rien.

    Mon royaume n'est pas de ce monde.
    Il n'y a pas de frontière sous la bannière du Seigneur.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.