vendredi 29 avril 2016

Migrants : "Légitime, légal et biens publics"


Lycée parisien occupé dans le 19° :



En ce moment même.


Cigarette aux lèvres, Ahmed a le sourire. Arrivé depuis cinq mois en France, ce Soudanais de 29 ans, passé par Calais, dort pour la première fois au chaud. "C'est très bien, bien mieux qu'à Stalingrad. Il y a trois à quatre personnes par chambre, de l'eau, de la nourriture", explique-t-il en anglais. Le jeune homme fait partie des 250 migrants de diverses nationalités – afghane, yéménite, soudanaise, érythréenne, somalienne – qui occupent depuis le 21 avril le lycée Jean-Jaurès, un établissement du 19e arrondissement de Paris, vide depuis des années.
Comme beaucoup d'occupants, Ahmed vient de Stalingrad, un campement installé en mars sous le métro parisien du même nom, et où les conditions d'hygiène sont "inadmissibles", selon les associations. "Il y a une grosse différence avec Stalingrad. Là-bas, nous ne sommes pas en sécurité", complète Ahmed. (Source, et plus)





"C'est ça la Frnce ? Pays méchant ?" 

En France depuis 2009, Imed, un réfugié du Maghreb qui refuse de préciser son pays d'origine, par peur d'être reconnu par sa famille, a lui vécu dans le camp d'Austerlitz et passé quelques nuits dans le métro.

Imed n'est pas un migrant ni un réfugié c'est un clandestin.
Dormir dehors est dangereux. Des gens vous pissent dessus, jettent de l'alcool ou sortent un couteau


Imed, migrant
à francetv info




Interdiction d'entrer  






Quand il y a une injustice il est licite de s'approprier les biens d'autrui.




L'amour seul est autorisé, beau slogan. 






Nous aussi !