samedi 30 avril 2016

L'apocalypse de la perte

L'apocalypse, comme je la vois depuis le début de ce blog, n'est ni plus ni moins que la disparition de l'air, de l'eau et de la terre. Reste le feu vivant.

Après avoir détruit les quatre éléments fondamentaux de la vie, en toute logique, l'homme disparaîtra faute de matière vivante.

La 3° guerre mondiale, c'est maintenant. La guerre pour la survie, l'accaparement de tous les territoires à son profit, et la sauvagerie inhérente au manque.

En occident (USA-Europe-Japon-Australie) chômage, misère et premières tensions sur l'alimentaire.
Plus de la moitié des occidentaux en souffrance financière et aidée socialement par l'argent public de la dette.

La dette c'est simplement un apport virtuel de monnaie qui permet d'aller se ravitailler au super marché même quand notre productivité est égale à zéro et nos salaires non-adossés à une production.

La dette c'est la paix sociale. Merci la dette.

Quels salaires sans productivité : la dette


Impressionnant ...de plus en l'absence d'investissement on note une baisse de productivité.
Une corrélation à creuser. 




L'écosystème terrestre meurt, s'abîme, manque d'oxygène dans les océans, déforestation, manque d'oxygène sur terre, sécheresses ou pluies diluviennes, assèchement des nappes phréatiques, pollution, acidification des sols et surpopulation.

La famine déjà en Afrique, en Amérique du Sud, en Asie, en Chine. En occident des rayons vides, des produits alimentaires plus chers malgré des prix du pétrole plus bas.

Si le pétrole augmente son coût se répercutera sur l'alimentaire car on mange du pétrole (vu ici).

La 3° guerre mondiale est bien là. Elle se nomme la "Grande Faim" qui précède toujours "les Grandes Transhumances". Demandez aux bergers.

L'apocalypse c'est quand le système s'effondrera violemment. Pour le moment il s'effondre doucement, sans maintenance par manque de fonds. Pas d'investissement en France depuis 40 ans et vous pensez que les viaducs tiennent par la volonté du Saint-Esprit ainsi que les centrales ou les rails SNCF ?

Sans eau et sans récolte c'est le chaos. On y est.

Un exemple péruvien de déforestation (oxygène)










Source 1 oxygène dans l'océan


















3 commentaires:

  1. Très bonne synthèse qui se basse sur des faits et rien que des faits.

    "l'apocalypse c'est quand le système s'effondrera violemment !".

    Et le chaos est imminent, qu'on y croit ou pas n’y changera rien...les signes de la tourmente se multiplient,ceux qui pensent qu’ils vont changer quelque chose en militant ou votant pour un parti se trompent lourdement, de même que tous les pantins qui collent des affiches ou défilent dans les rues, quel que soit leur drapeau...

    Nous sommes emportés par des forces qui dépassent l'entendement et personne n'est de taille à lutter contre ce système purement luciférien, nous allons au-devant de la plus grande guerre civile que le monde ait jamais connue, le premier péril à considérer après le krash financier.

    Que faire alors ?!

    Se préparer afin de sauver sa peau et les siens ou au mieux son âme de la damnation éternelle, pas de baratin survivaliste ou de Planete X imaginaire , juste un peu de bon sens , commencez à stocker quelques denrées alimentaires de base ainsi que tout le nécessaire ( briquets,réchaud,lampes,bougies etc...) enfin et surtout prier...sans relâche car il ne sert strictement à rien d'aller se cacher au sommet d'une montagne ou de fuir dans un autre pays comme certains gourous le suggère...

    Quitte à passer pour un dingue il faut prévenir un maximum de monde autour de sois car les pires réactions le jour J seront celles des 'télétubbies' qui n'imaginent pas un instant ce qui se trame à l'horizon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le chaos à déjà commencé. Ces "invasions" ces "guerres", tout ceci , tous ces morts sur les routes c'est au final aujourd'hui pour pouvoir se nourrir.

      Les meilleurs gagneront, les faibles périront comme d'habitude.

      Le communautarisme qui s'est fait jour sur nos territoires c'est aussi parce que les gens ont conscience que rapidement l'union va faire la force.

      Quand l'état comme recours ultime pour un vrai partage s'effondre, les communautés pour se protéger fleurissent...

      On assiste à une paupérisation générale jusqu'au moment où le vol et l'accaparement par la violence deviendront le quotidien.

      Je n'ai pas de solution à offrir. Au mieux une petite mise en garde.

      Attention la dépopulation à commencé !

      Supprimer
  2. http://scenarieconomici.it/berna-italiano-vince-60-miliardi-di-franchi-al-casino-kultur-di-marco-saba/

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.