vendredi 29 avril 2016

Voter pour ton ami imaginaire ?

Je peux avoir par moment la mémoire qui flanche, mais Rama Yade n'a jamais été ministre des Affaires étrangères.


Ok....

6 commentaires:

  1. Quelle prétention...et le pire c'est qu'elle y croit ...Je l'ai écouté à la pause déj sur RMC et le moins que l'on puisse dire c'est que c'est le walou aérien...en gros je me présente car je suis une femme et noire , la France est trop conservatrice et blablabla...

    Rama Yade la criminelle de guerre qui était au côté de Sarkozy pour détruire la Libye...sa place est plutôt devant un tribunal pour crimes de guerre !

    (Vidéo) Libye – Rama Yade : « il faut sanctionner 42 ans de règne sanglant »

    http://lemediascope.fr/video-libye-rama-yade-il-faut-sanctionner-42-ans-de-regne-sanglant/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En plus elle est ridicule, là.

      Sinon 100% d'accord avec toi.

      Un jour il faudra punir tous ces psychopathes pour leurs actions en Libye , en Syrie, partout en Afrique !

      Je ne sais pas comment par contre. Mais il le faudra bien.

      Supprimer
    2. Ici évidement on ne sait jamais comment faire...

      Les TPI/CPI, l'ONU, les sanctions et des résolutions c'est toujours pour les autres, JAMAIS pour nous.

      Oui la place d'un Bush, Blair, Sarkozy et tous ceux de leurs gouvernements sont devant ces cour de Justice si ce n'est devant des tribunaux militaires.

      Démocratie, pouvoir au peuple, bla bla...

      Supprimer
  2. Aussi ridicule que ça puisse paraitre Rama Yade, c'est une pouliche de l'écurie Strauss Kahn.

    En effet elle est promue par son mari Joseph Zimet, un proche de DSK dont il partage à la fois les racines juives et le goût pour les femmes noires (quoique qu'il n'a pas rencontré la sienne chez Sofitel...) également membre du cabinet de Christian Sautter à la mairie de Paris, détaché à l'ambassade française de Washington...
    Il a aussi comme particularité de bouffer à tous les rateliers, puisqu'il a aussi fait partie du staff de Jean-Marie Bockel, ministre "socialiste" de Nicolas Sarkozy puis de l'inénarrable ministre des Affaires étrangères sakozien Bernard Kouchner, qui l'avait chargé... des Droits de l'Homme.

    Le monde est petit. Surtout le microcosme.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.