lundi 28 mars 2016

Migrants : Phèdre revisitée

C'est affreux, mais tellement classique !
Cette pauvre femme vieillissante, la cinquantaine, amoureuse d'un jeune type de ....26 ans !!!! Elle se demande s'il l'aimait ou s'il l'a utilisée...

Pas drôle en fait, mais le phénomène est bien connu.

[J'en profite pour rappeler que, contrairement à ce que racontent la TV et les magazines, la vie ne commence pas à 50 ans ! Sauf, bien sur, à connaître un excellent chirurgien esthétique !]

Une mère de famille a aidé son compagnon, un migrant ( de 26 ans) arrivé du Cachemire, à entrer au Royaume-Uni. Elle a ensuite continué à faire passer des réfugiés, jusqu’à son arrestation.
"J'ai été amoureuse d’un migrant. Je l’ai aidé à passer en Angleterre et, depuis, je suis sans nouvelles de lui."
Source
Ce n'est pas la première, ce n'est pas la dernière ! Comment une femme de cinquante ans peut penser séduire et surtout garder pour elle, au chaud, un jeune homme de 26, ça me dépasse mais ça arrive.
Elle aura vécu un dernier amour, une dernière passion, c'est déjà pas si mal !

Lire Balzac :  "la femme de trente ans" oui, à cette époque les femmes étaient vieilles à trente ans! :)

.....Quand Victor fut sur le point d'être renversé par le cheval, elle s'accrocha plus violemment encore à son père, comme si elle-même eût été en danger de tomber. Le vieillard contemplait avec une sombre et douloureuse inquiétude le visage épanoui de sa fille, et des sentiments de pitié, de jalousie, des regrets même, se glissèrent dans toutes ses rides contractées....

Mais surtout lire Racine ! Phèdre
Petit rappel,

Les dieux m'en sont témoins, ces dieux qui dans mon flanc
Ont allumé le feu fatal à tout mon sang,
Ces dieux qui se sont fait une gloire cruelle
De séduire le cœur d'une faible mortelle.

(Toile de Alexandre Cabanel Phèdre 1880)

Phèdre se donne la mort après y avoir envoyé le jeune Hippolyte, son beau fils qui refusa ses avances. Elle ne peut ni supporter sa faute, ni son chagrin d'amour, ni d'avoir été bafouée.

------

Ce qui m'étonne le plus est peut être que cette femme, laissée pour compte en France, ne se sente pas "bafouée". 

Les chinois disent dans un proverbe taoïste :

"La colère d'une femme bafouée est égale à mille tempêtes".

Celles et ceux qui l'ont déjà vécu sauront de quoi je parle .... Quant à cette pauvre dame, elle me semble vraiment très très gentille....

;)