samedi 26 mars 2016

Attentats : "du très lourd"

Selon des informations iTELE, l'homme arrêté hier à Schaerbeek, et inculpé aujourd'hui en Belgique selon le communiqué du parquet, avait été condamné à sept ans de prison à Paris pour complicité d’assassinat dans le meurtre du commandant Massoud.

Il a également été en contact avec les assassins du commandant Massoud en 2001 en Afghanistan. Le 9 septembre 2001, deux faux journalistes tunisiens disposant de faux papiers s'étaient fait exploser alors qu'ils démarraient un entretien avec le commandant Massoud. Grâce à leur passeport, les enquêteurs français avaient remonté la filière qui les avait aidé. Un des noms remonte à Abderrahmane Ameroud.
Abderrahmane Ameroud a été condamné en 2007 à Paris, dans une affaire de filière d'acheminement de combattants en zone afghano-pakistanaise, dite du groupe des "campeurs". Lui et trois de ses complices sélectionnaient en France des militants au Djihad. Cette progression dans l'enquête montre qu'il existe des liens entre les filières d'envoi de djihadistes en Syrie et en Irak avec les vieilles filières afghano-pakistanaises.

Wendy en clair :

Il s'agit d'une armée, ni plus ni moins. Je veux dire une armée organisée, rétribuée depuis 15 ans. Des hommes formés par un "état major". Un genre de Black Water ou des services spéciaux d'un ou plusieurs états avec une "mission" militaire. 

Une armée qui poursuit un but, pas des affolés mystiques qui sont là pour la figuration avec une carotte et un bâton pour les motiver. 

Il s'agit d'une déstabilisation organisée du monde.

POINT BARRE ! 

Ensuite, que leurs méfaits agrègent des bas de plafond est une autre histoire et sans les imbéciles, quoiqu'il en soit, cette "guerre" n'aurait pas pris ! 

Je suis hors de moi ! Je ne crois pas aux coïncidences ni aux filiations de malades mentaux sur une période de 15 ans. Des malades mentaux auraient mille fois changé d'hommes comme de stratégies si tant est qu'ils soient capables d'en tenir une ! 



Ils se foutent de nous. Dans les grandes largeurs.