samedi 31 octobre 2015

Pétrole, abiotique ou pas et guerre sur des sédiments

Merci à Ampipeline qui offre deux liens :

Ne pas oublier l'hypothèse du pétrole ABIOTIQUE : 


Un excellent article de Mediapart offert !


Les avancées au sujet du pétrole abiotique

Le pétrole abiotique est ou serait enfoui très profondément :





----- et si nous faisions un point pic pétrolier ? Allez ! Go !

Qui sont les peak-oilistes ? Des vieux. De vieux ingénieurs, Ron (en lien permanent) a plus de 75 ans. Jean Lahererre pas loin. Jean Marc Jancovici qui a construit Manicore.com est le plus jeune et curieusement il s'est tu ces derniers temps....






Le "the oil drum" nous a quitté il y a trois ans. ( forum des peak-oilistes ). 





Bref, ceux qui pensent que le peak a eu lieu en 2005-06, suivi par la crise de 2008 et la non reprise qui a suivi, bref, disais-je ceux qui pensent que Hubbert (en 1956 ) avait raison sont vieux et ne vont pas tarder à disparaître.

Ils sont encore dans leurs croquis, animés par le devoir de prévenir leurs contemporains les plus jeunes de la catastrophe qui ....est déjà venue.










Nous avons perdu Christophe de Margerie en Russie il n'y a pas si longtemps, dans des circonstances bizarres... De Margerie était un peak-oiliste. On comprend mieux la discrétion de Jancovici qui a des enfants à élever....

Les peak-oilistes, super diplômés des années 1950-60 nous quittent. Ingénieurs, polytechniciens, physiciens, géologues appliqués ils sont remplacés par les commerciaux et les exploitants du pétrole.

La géo-physique étant ce qu'elle est les résultats de Hubbert (1956 ) ne peuvent varier énormément.

Le pétrole n'a plus besoin de géo-physiciens, il a besoin de politiciens, de banquiers et de la Cop 21!

:))

Les russes en pleine guerre froide nous inventèrent le pétrole abiotique. Très bien. Super ! Encore faudrait-il qu'ils y croient eux mêmes ! Il faut lire Dimitri Orlov, un russe peak oiliste qui s'exprime avec son âme slave ( ça change des discours secs des us !).

Peut être que le pétrole est aussi abiotique, le souci c'est que même abiotique il ne couvre pas les besoins. Quant à tenter de parler du pétrole abiotique avec un scientifique français ou américain ou norvégien c'est folie et c'est l'assurance de se faire envoyer paître. Pour eux c'est juste une grosse, très grosse ânerie. 

Une chose est certaine le pétrole abiotique n'existerait que dans les zones sédimentaires.

Comme celle-ci :




Bassins sédimentaires







Facécieux, non ? Bizarre ? Vous avez dit bizarre. 

Mais enfin, pourquoi vouloir autant ces territoires si ce n'est pour une question de tuyaux et de gaz et de pétrole ??

La fin du monde reste la fin du pétrole. Ensuite ce sera la fin des récoltes.....

------------
 Je vous donne des liens en complément de celui de Ampipeline et un petit point sur le pétrole africain :

En dépit de certains discours, le pétrole sur le continent africain ne représente qu’un peu plus de 3 % des réserves mondiales prouvées et 5 % de la production. L’importance toute relative de l’Afrique subsaharienne n’interdit cependant pas l’émergence de puissances pétrolières comme le Nigeria et l’Angola, voire à terme la Guinée-Équatoriale. La situation dans cette partie du continent africain est également originale par les relations entre grands opérateurs privés et État et les critiques de la société civile sur le manque de transparence de ce secteur.

Non, l'Afrique n'a pas de pétrole ! Elle a des terres arables ( ce qui est énorme) mais pas de réserves pétrolières qui pourraient changer son destin ! 

------------
Chacun se fera son avis. Les liens :

Sur l'Afrique

Le pièce de Hubbert

Un bon résumé du pic pétrolier une bonne synthèse

Les origines du pétrole abiotique ou non . Bon résumé facile à comprendre

Ceux qui pensent que le pétrole est abiotique, leur analyse

Un article en espagnol sur le pic pétrolier passé...







1933.
Sympa , non ?! On ne l'apprend plus à l'école....


Mon sentiment : 


-Quel est ce gros livre? dit le petit prince. Que faites-vous ici?
-Je suis géographe, dit le vieux Monsieur.
-Qu'est-ce un géographe?
-C'est un savant qui connaît où se trouvent les mers, les fleuves, les villes, les montagnes et les déserts.
-Ca c'est intéressant, dit le petit prince. Ca c'est enfin un véritable métier! Et il jeta un coup d'oeil autour de lui sur la planète du géographe. Il n'avait jamais vu encore une planète aussi majestueuse.
-Elle est bien belle, votre planète. Est-ce qu'il y a des océans?
-Je ne puis pas le savoir, dit le géographe.
-Ah! (Le petit prince était déçu.) Et des montagnes?
-Je ne puis pas le savoir, dit le géographe.
-Et des villes et des fleuves et des déserts?
-Je ne puis pas le savoir non plus, dit le géographe.
-Mais vous êtes géographe!
-C'est exact, dit le géographe, mais je ne suis pas explorateur. Je manque absolument d'explorateurs. Ce n'est pas le géographe qui va faire le compte des villes, des fleuves, des montagnes, des mers et des océans. La géographe est trop important pour flâner. Il ne quitte pas son bureau. Mais il re/oit les 
explorateurs. Il les interroge, et il prend note leurs souvenirs. Et si les souvenirs de l'un d'entre eux lui paraissent intéressants, le géographe fait une enquète sur la moralité de l'explorateur.



------- nous manquons cruellement d'explorateurs et d'amour.